17 mai 2013

XBOX 360 : Marvel VS Capcom 3 - Fate of two worlds

Si vous avez lu mon test sur Marvel VS Capcom 2, vous pouvez facilement deviner l’état dans lequel je me trouvais lorsque j’ai enfin mis la main sur sa suite. Le souffle court, le cœur sur le point de lâcher, submergé par l’émotion, je m’apprêtais à me lancer à corps perdu dans ce troisième épisode de ma saga favorite concernant les jeux de combats. Mon plus grand espoir est qu’il arrive au moins au même niveau que son illustre prédécesseur voire même à le dépasse. Round 1, FIGHT !


La HD, ça en jette un max !

Il faut reconnaître que Marvel VS Capcom 3 en jette graphiquement. J’ai beau savoir que c’est à la base le moteur graphique de Street Fighter 4, c’est impressionnant. L’apparence plus mature des personnages y est aussi pour beaucoup. Les décors sont très beaux et pleins de vie. Pourtant … quelque chose cloche dans cette histoire. Je ne sais pas si c’est juste moi mais je trouve que l’aspect général des personnages, le choix des couleurs, … rends le jeu beaucoup trop « sombre ». Comprenez bien ce que je veux dire : la série des Marvel VS Capcom a toujours été pleine de couleurs, d’apparence joyeuse avec des gags et des décalages. Même les gros méchants étaient attachants et pleins de couleurs vives. Ici, c’est le jour et la nuit. Je sais que ce genre de décalage est voulu mais ça me reste quand même en travers de la gorge. Je dirais même qu’une grande partie du fun est tronquée. D’ailleurs, la majorité des personnages a un aspect assez agressif qui contraste avec les précédents épisodes.

Souriez pour la photo

Pour revenir un peu aux personnages, il faut reconnaître qu’ils sont tous très bien réalisés. La modélisation est impeccable à quelques exceptions prés (Hulk et son « sourire » figé qui fait peur par exemple). Les animations sont quasi parfaites et les rares petits problèmes de collision passent quasi inaperçus.  Les effets spéciaux en mettent plein la vue et certains valent vraiment le détour. Là encore, mon sentiment est mitigé avec ces super attaques. Par exemple, on peut après avoir démarré son attaque la remplacer ou la faire suivre par celle du personnage suivant. C’est sympa mais on perd parfois des barres complètes de puissance avant qu’un super soit effectivement lancé. Les effets de distorsion lors des coups sont très bien rendus et renforcent l’idée de puissance lors des combats. La plupart des coups spéciaux des personnages communs à Marvel VS Capcom  2 ont des manipulations quasi identiques ce qui permettra rapidement de trouver toutes ses marques.

Croix ou stick ?

Concernant les manipulations, je trouve que la manette XBOX ne se prête pas vraiment à Marvel VS Capcom 3. La croix ne permet pas de bien réussir les quarts de tour ou les rotations, les diagonales rechignent un peu à passer et les attaques spéciales sortent moyennement bien. Le stick permet de bien réussir les mouvements tournants mais  on se retrouve souvent à sauter ou à s’accroupir sans le faire exprès. Suivez mon conseil : investissez dans une manette spécifique aux jeux de combats (comme la manette Street Fighter 4) qui va vous faciliter la vie. Sans cela, vous risquez souvent de pester sur la maniabilité alors qu’elle est très bonne. Si non, il vous faudra probablement souvent switcher entre la croix et le stick pour profiter pleinement du jeu. Il y a aussi comme solution d’utiliser le mode de combat assisté où les techniques spéciales sont simplifiées à l’extrême. Et là, je dis NON ! C’est vraiment TROP simplifié. Bourrinez sur une seule touche et vous enchainerez les combos, coups spéciaux, aerials, supers sans aucun effort. Je sais que MVSC 2 offrait aussi ce genre de possibilités mais pas à ce point-là. Il n’y a vraiment plus aucun plaisir à jouer de cette façon.

Hyper-vitesse

Vitesse … oui mais, dirais-je. Au corps à corps, les échanges sont très rythmés et dynamiques. Dès que l’on s’éloigne un peu, les combattants deviennent très lourds et prennent un temps fou pour se rapprocher l’un de l’autre. Je ne comprends pas comment c’est possible alors que le rythme et la vitesse lors des combats sont les attraits principaux de la série Marvel VS Capcom. Le pire vient surtout lors du combat contre le boss, Galactus. Si celui-ci vous envoie valdinguer à l’autre bout de l’écran, vous mettrez beaucoup de temps pour revenir au contact. Heureusement, une fois retourné au corps à corps, tout s’arrange. Les combos et aerials combos sont toujours de la partie et même, on peut changer de partenaire en cours de combo pour continuer à donner des coups. C’est très attrayant et permet de rapidement changer de style de combat sans devoir attendre les 2 secondes lorsqu’on presse le bouton pour changer de personnage. 2 Secondes, c’est peu est c’est beaucoup, souvent beaucoup trop lorsqu’on est pris au corps à corps.

36, une bonne base

Hé oui, 36 personnages. Ce n’est pas trop mal mais un peu en dessous de Marvel VS Capcom 2. A la limite, ce n’est pas trop grave car on reste avec un très bon nombre de combattants. Certains sont des nouveaux venus (X23, Dormamu, …) et d’autres sont classiques (Ryu, Wolverine, …). Il y a pourtant quelque chose qui me dérange un peu dans cet étalage de personnages. Premièrement, il y a toujours des personnages beaucoup trop puissants et d’autres biens moins forts. Dormamu, Doctor Doom ou Hulk sont de parfaits exemples de superpuissance. Comme par hasard, on les retrouve souvent comme ennemis lors du combat final avec Galactus. Deuxièmement, comme pour Street Fighter 4 avec ses versions Super Street Fighter 4 et Super Street Fighter 4 Arcade, une nouvelle version du jeu (Ultimate Marvel VS Capcom 3) est sortie avec une dizaine de personnages en plus, puis on aura encore une nouvelle version surement estampillée Arcade … Il faut arrêter avec cette surenchère. Les joueurs en ont marre de payer plusieurs fois pour le même jeu finalement avec juste quelques ajouts par ci, par là. En gros, il ne faut jamais acheter le jeu au moment où il sort mais attendre un ou deux ans qu’il ressorte avec suffisamment d’ajouts. Au final, ce n’est qu’à ce dernier moment qu’on pourra atteindre le même volume de combattants que dans Marvel VS Capcom 2.

Un bilan mitigé

Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit : Marvel VS Capcom 3 est un très bon jeu mais il n’arriva pas à la cheville de son prédécesseur. Il y a beaucoup de modes de jeu, les histoires sont agréables, on peu jouer en réseau et le jeu est très beau … mais il y a un gros manque de plaisir de jeu, de ce fun à l’état brut qui faisait toute la différence avec Marvel VS Capcom 2. Peut-être me faisais-je trop d’espoirs avec ce jeu et que mon côté retro-gamer me pousse à trop voir les défauts mais je persiste et signe : c’est un bon jeu mais pas tout à fait à la hauteur de ce que j’espérais.


Genre : Versus fighting 2DSous-genre : Classique
Jeu de référence (XBOX 360)Super Street Fighter 4 (9/10)
Recherche graphique
Travail du scénario
Qualité des contrôles
Profondeur du gameplay
Qualité auditive (sons)
Level-design
Contenu/durée de vie
Ambiance
Appréciation globale
7/10