24 avril 2013

XBOX 360 : Super Street Fighter 4



Des années d’attente … Depuis Street Fighter 3 sur Dreamcast, la planète baston était assez calme. Bien sur, différents cross-over voyaient le jour utilisant sans vergogne nos personnages fétiches que sont Ryu, Ken … Pourtant, il nous manquait toujours quelque chose, ce petit plus que l’on ressent pour le jeu original. Et bien, c’est fait : Street Fighter 4 est là pour le plaisir des grands connaisseurs et des petits nouveaux. Et, pour faire encore mieux, on parlera même de Super Street Fighter 4 dans ce test. Enjoy !


 

 

 

HADOKEN

L’arrivée d’un Street Fighter est toujours un grand moment d’émotion. Depuis Street Fighter 2 et sa reconnaissance mondiale comme LE ténor incontesté des jeux de combat, cette série a toujours fourni des jeux de grande qualité … à quelques exceptions près. Je parle bien sur des épisodes EX en 3D qui n’auront pas fait date … et c’est d’ailleurs ce qui fit un peu peur à tout le monde lorsqu’on annoncé que le Street Fighter nouveau serait entièrement en 3D. En 3D, oui, mais uniquement pour la modélisation (vous avez eu peur, avouez ?). En fait, le jeu se présente toujours comme un jeu de combat classique en 2D mais tout est modélisé en 3D. Comme ça, Capcom garde tout l’esprit et l’essence même de ce qui faisait le succès de la série des Street Fighter. Merci de la part des gamers de tous poils pour avoir respecté cette « logique » comme quoi un jeu de combat n’a pas forcément besoin d’utiliser les esquives latérales ou autres subtilités introduites par une vue 3D. De plus, ce genre de « vue » favorise énormément la rapidité et l’action. Que du bonheur.



 

 

 

 

 

HURICANE KICK

Pour combler les puristes et satisfaire les amateurs, les personnages sont pour la grande majorité des têtes connues venues des différents jeux de la série. Ken, Ryu, Chun-Li, Bison, Guile, Cammy, … que du beau monde et du classique venant aussi bien de la série Street Fighter que de la série Alpha ou encore de Final Fight. A cela s’ajoute quelques nouvelles têtes comme le cuisinier-lutteur mexicain masqué, l’espionne au costume électrique, le maître de Ruy et Ken … On a en tout un total de 38 personnages (dont 8 de plus que le Street Fighter 4 de base incluant Dee-Jay .. youpeee), tous très charismatiques, chacun disposant d’un panel très correct de techniques spéciales et de 2 super attaques qui déchirent. Chaque personnage est très différent des autres et permet de vraiment poser des préférences en terme de rapidité d’exécution, d’allonge ou de puissance. Certains personnages sont malgré tout un poil déséquilibrés tel Akuma (par exemple …. Comme d’habitude en fait).



 

 

 

 

 

SONIC BOOM

Les super attaques vous en mettront plein la vue. Elles démarrent par un petit ralenti avant de se lancer dans un feu d’artifice de coups bien ravageurs, de mouvements parfois insolites mais le tout servi par une 3D impeccable et des explosions de couleurs du plus bel effet. La 3D est véritablement superbe et les personnages sont admirablement bien dessinés et très colorés. Les expressions même des personnages (surtout lors des supers) sont à couper le souffle. Les décors ne sont pas en reste avec des environnements disponibles sous plusieurs luminosités (jour/nuit), des décors très variés et souvent très vivants. On a également droit à des « remise à jour » de certain décors des plus classiques de la série histoire de faire plaisir à tous les fans de la première heure. Ajoutez à tout cet étalage une très bonne fluidité, une action souvent très rapide et vous serez aux anges car, personnellement, j’avais un peu peur que la vitesse ou la fluidité ne soient pas au rendez-vous avec cette 3D qui, il faut le dire, est assez impressionnante sans être trop gourmande.
 

 

 

 

 

 

PSYCHO CRUSHER

Reste un énorme point à aborder : la maniabilité, ce qui est pour moi quasi le plus important dans un Street Fighter. Rassurez-vous tous : elle est excellente. Les commandes répondent au quart de poil, les attaques spéciales vous seront pour la plupart connues (car on ne change pas une équipe qui gagne). Certaines nouvelles notions ont été rajoutées comme le fait d’effectuer une attaque spéciale non pas avec une touche mais deux en simultané (par exemple, un Hadoken avec 2 boutons de poing) utilisera une portion de votre barre de puissance mais sera deux à trois fois plus puissante. On a aussi une attaque «contre chargé » capable d’assommer votre adversaire, une version « light » des super attaques (ou version améliorée des attaques spéciales classiques) … Franchement, c’est du tout bon … pour peu que l’on ait une manette adaptée. La manette XBOX 360 par exemple est un bon exemple de manette pas vraiment adaptée pour un Street Fighter. Préférez une manette dédicacée pour profiter au maximum du jeu.


 

 

 

 

 

YOGA FIRE

Dernier point sur lequel je pourrais encore m’étendre : les modes de jeu. Entre les entrainements, le mode histoire qui est franchement très acceptable (pour une fois), les différents combats en réseau avec toutes leurs possibilités, … Street Fighter 4 ne démérite pas. Tout est pensé jusqu’au dernier détail pour mettre le joueur en état d’effervescence et ainsi optimiser au maximum son plaisir de jeu. Que ce soit seul ou à plusieurs, vous ne regretterez pas votre achat. Bon, pour la petite histoire, il existe deux autres versions de Street Fighter 4 : la version originale (30 persos) et la version Super-Arcade qui contient 4 persos supplémentaires. Franchement, je déteste cette idée d’avoir une surenchère de versions rajoutant au goutte à goutte quelques petites améliorations ou personnages. Quoi qu’il en soit, la version présentement testée Super Street Fighter 4 vaut largement le détour et mérite sincèrement qu’on s’y attarde.


 

 

 

 

 

Il est enfin là …

… Et il n’est pas près de sortir de nos consoles. Super Street Fighter 4 est une valeur sure, un très grand jeu qui vaut largement le détour et fait honneur à ses prédécesseurs. Que ce soit pour une heure ou plus, vous ne regretterez pas de l’acheter. Sa grande variété de personnages, son énorme durée de vie et sa 3D magnifique ne sont que quelques-unes des raisons qui vont vous pousser vers lui pour un voyage sans retour mais au combien agréable.

Appréciation globale
9/10