21 novembre 2013

GAME BOY ADVANCE : Teenage Mutant Ninja Turtles


Les Tortues Ninja, c’est une bonne partie de mon enfance. Le dessin animé était génial et, plus que tout, j’ai adoré tous les films (surtout le troisième). Je me rappelle avoir joué avec bonheur à TMNT Tournament Fighters et à Turtles In Time sur Super Nintendo car ils étaient super proches de la série animée de l’époque (j’ai heureusement évité l’épisode NES). Les époques se suivant et ne se ressemblant pas, d’autres versions de la série animée se sont profilées, souvent très bonnes, et le jeu que j’ai testé aujourd’hui parle de l’une d’elles. Bienvenue sur Teenage Mutant Ninja Turtles, sur Game Boy Advance.



Kowabonga.

En bon joueur retro, j’adore les jeux de plateformes à l’ancienne. Me voilà donc comblé avec cette version de TMNT qui est un pur jeu de plateformes/action comme on en voyait sur les supports 16 bits. Contrairement à Turtles In Time dont j’ai parlé un peu avant, il n’y a pas de profondeur de champ et on se déplace juste à gauche et à droite en plus de monter et descendre les différents niveaux. Concernant les contrôles, c’est on ne peut plus simple : un bouton pour sauter, un pour frapper, les deux en même temps pour une attaque spéciale, on peut charger la frappe et on peut l’enchainer. Voilà, vous savez à peu près tout. Comme je disais, c’est simple mais c’est tant mieux car c’est on ne peut plus efficace. J’aime bien les jeux techniques mais un peu de simplicité dans un jeu à tendance retro est souvent la bienvenue. Maintenant, je voudrais parler de l’aspect visuel et, vous ne pouvez bien sur pas le voir, un grand sourire s’affiche sur mon visage. Le jeu est beau, pas juste correct mais vraiment bien au niveau de son aspect visuel. La cohérence avec la série télé de l’époque est pleinement respectée que ce soit pour les personnages et ennemis, les décors et les cut-scènes. J’ai été ravi de caresser dans le sens du poil la nostalgie de mon enfance.


C’est dur, la vie de tortue.

Pour revenir sur le jeu, il se déroule en 5 grandes phases. Les quatre premières sont des histoires concernant une tortue en particulier que vous pouvez faire dans l’ordre de votre choix. Vous pourrez ainsi sauver April et chasser les moussers avec Leonardo, faire ami-ami avec Kasey Jones avec Raphael, vaincre des cyber-ninjas avec Donatello et combattre des monstres mutants avec Michelangelo. Chaque histoire se compose de 4 chapitres et il y a chaque fois un passage bien particulier qui n’est pas du beat’them all. Il y a une séquence de rail shooter, du skateboard dans les égouts … Je vais arrêter de tout spoiler mais c’est pour bien vous faire comprendre qu’en plus d’être bien réalisé, il y a de la variété dans ce jeu. Non seulement les environnements sont différents par tortue mais en plus un y a des petits challenges amusants avec ces stages un peu à part. Bravo pour l’idée car ça m’a donné envie d’aller toujours plus loin.


Gare à Shredder.

La cinquième phase concerne Shredder. Il s’agira de choisir votre tortue et d’aller dans sa forteresse pour finalement le vaincre. Je vous promets bien du plaisir car il est assez costaud, rien d’irréalisable cependant. En plus, c’est Splinter qui va vous achever le bonhomme … aaaahhhh, nostalgie. Je repense encore au premier film juste pour ce combat final qui valait son pesant de pizza. Allez, j’ai encore envie de vous parler de petites choses sympas comme les musiques. Le thème de la série télé est respecté et c’est donc tout bon. Les bruitages par contre sont nettement moins à la hauteur sans être trop perfectibles. Le truc qui m’a un peu surpris est le visage de tortue en haut de l’écran à gauche vous représentant : il est moche au possible par rapport à tout le reste du jeu. Et pour finir, la durée de vie n’est pas non plus exceptionnelle. En moins d’une journée, vous aurez plié les 5 aventures (moins de 7 heures, quoi). Je trouve quand même dommage d’avoir réussi un bon petit jeu mais de ne pas lui avoir donné plus de moyens pour s’exprimer sur la longueur.


Bonus pour la Game Cube.

Petit bonus amusant, si vous avez le jeu TMNT sur Game cube, un mot de passe vous sera donné après avoir terminé le jeu pour débloquer des fonctions spéciales dans cette version du jeu. C’est une bonne idée que je n’ai malheureusement pas encore pu tester n’ayant pas encore cette version du jeu. Alors, c’est tout? Rien à redire sur le jeu? Et bien en fait, pas grand-chose si ce n’est que certains passages sont trop courts et un peu moins intéressant que les autres. Autrement, dans l’ensemble le jeu est une belle petite réussite mais je ne suis pas sur qu’il fasse vraiment honneur à la Game Boy Advance. Sur une console 16 bits il aurait été génial mais ici, c’est juste un bon petit jeu. Mais en grand fan des Tortues Ninja, je peux vous dire que je l’ai dévoré avec un plaisir non dissimulé. Je considère presque ce jeu comme du fan service, mais alors du fan service réussi pour notre plus grand plaisir. Merci aux développeurs pour ce petit moment de bonheur.


PIZZAAAAAA.

Voilà, vous savez tout. Teenage Mutant Ninja Turtles n’est pas le jeu du siècle mais c’est un bon jeu. Il est certes un peu court mais bien varié, plein de bonne volonté et très proche de la série animée. Je ne sais pas ce que l’on pourrait vouloir de plus (enfin, si … je sais) et je vous conseillerais juste de l’acheter si vous ne l’avez pas. Allez, Kowabonga tout le monde.




Appréciation Globale
8/10