30 décembre 2014

PSP : The 3rd Birthday

Pas de chance pour moi, je n’ai jamais joué aux deux premiers Parasite Eve. Coup de bol, je suis tombé sur ce 3rd Birthday en occasion. Et si vous n’avez pas compris le lien entre ces titres de jeu, c’est juste que The 3rd Birthday est en fait Parasite Eve 3. Mais la jaquette avait l’air trop géniale avec son design un peu à la Final Fantasy version post apocalyptique. Il faut dire que c‘est un jeu estampillé Square-Enix.



C’est bientôt Noël …

… Et le monde est dévasté. Et ce n’est pas à cause d’une guerre atomique ou d’un virus mais bien par la faute d’une invasion d’être assez étranges. Les créatures qui envahissent la planète sont appelées des Twisteds. Ces êtres tordus (au propre comme au figuré) attaquent tout ce qui bouge et finissent par transformer les humains en d’autres Twisteds. Si vous avez vu le film Final Fantasy – Les Créatures de l’Esprit, vous verrez probablement bien des similitudes avec The 3rd Birthday. Quand à vous, vous prenez le rôle d’Ava. C’est une jeune fille qui possède la possibilité de voyager de corps en corps en prenant à chaque fois possession du dit corps. Cette capacité spéciale, elle peut également l’utiliser pour voyager dans le passé afin d’essayer d’enrayer l’invasion des Twisted. En fait, elle doit booster son pouvoir avec un équipement spécial fourni par la division CTI (Counter Twisted Intervention). Reste à voir si Aya pourra sauver le monde, retrouver sa mémoire perdue mais également cette jeune fille, Eve, qu’elle cherche désespérément mais sans trop savoir pourquoi.


Bang, bang !

The 3rd Birhtday est un jeu d’action de type TPS dans la plus pure tradition. Aya peut tirer avec quatre armes différentes, se déplacer, se cacher derrière des barricades, sauter au-dessus des barricades, faire des sauts latéraux et des esquives et surtout faire son Dive. Cette capacité de passer d’un corps à l’autre tout en gardant ses trois armes principales est absolument vitale pour la réussite de vos missions. Non seulement cela permet à Aya de survivre alors que le corps de son hôte meurt mais également c’est très utile pour tourner autour des plus gros et plus dangereux des Twisted. Pour ceux qui connaissent, le principe ressemble énormément au système utilisé dans Clive Barker’s Jericho. En gros, on voyage d’équipier en équipier qui, dans le cas d’Aya, servent surtout de chair à canon tout en gardant l’arme principale du dit équipier. Ce dernier point est essentiel car vous devrez utilise certaines armes bien précises par moment pour vaincre vos adversaires. Aussi, vous prendrez parfois possession de pilotes d’engins comme des tanks, des mitrailleuses lourdes montées sur véhicule ou carrément des hélicoptères. La puissance de feu devient énorme et permet souvent de faire la différence entre une armée de soldats déchiquetés et une Aya survivante. Car n’oubliez pas que parfois vos alliés peuvent se transformer en ennemis plus ou moins résistants et que certains ennemis ont des capacités de téléportations qui complexifient diablement les combats.


Over 9.000!

Mais Aya a une deux autres capacités en plus du Dive. La première consiste à affaiblir l’ennemi suffisamment pour effectuer un dive sur celui-ci. A cet instant, l’ennemi reçoit énormément de dégâts en une seule fois ce qui est très bien. Aya par contre sera en faiblesse pendant un instant et deviendra temporairement vulnérable. D’ailleurs, le pistolet qui est l’arme de base que l’on ne peut changer est très utile pour ce point. Même si sa puissance est moindre, il permet de rapidement affaiblir les ennemis. Et aussi, Aya a la capacité de remplir une barre d’énergie à chaque coup qu’elle porte. Une fois remplie, elle peut lancer une sorte d’hyper mode. Durant cette période assez courte, elle tire avec deux pistolets mais les dégâts sont démultipliés. Aussi, elle devient hyper rapide et évite automatiquement toutes les attaques. Et pareil, lorsqu’elle peut faire un Dive dans un ennemi, les dégâts deviennent énormes. Et là encore, le pistolet de base est très utile car il remplit très vite cette barre d’énergie. Cette attaque a aussi la particularité de faire revivre Aya alors que le corps de son porteur est mourant. S’il n’y a plus âme qui vive autour de vous, cette attaque de la dernière chance pourrait vous sauver la mise. Mais Aya a beaucoup de ressource et beaucoup d’équipement. Non seulement elle a des armes à la pelle mais elle peut en acheter d’autres et surtout les customiser pour les rendre plus puissantes, plus efficaces pour charger la barre d’énergie, plus percutantes contres certains ennemis …


Le pouvoir de l’A.D.N.

Aya peut aussi customiser son A.D.N. en utilisant des morceaux d’A.D.N. prélevés sur ses ennemis lorsqu’elle effectue un Dive sur ceux-ci. Augmentation de la vie, récupération graduelle de santé pour vous ou vos co-équipiers, dégâts critiques accrus, … les possibilités sont nombreuses et surtout les A.D.N. peuvent parfois s’associer pour faire des résultats étonnants. Dans le rayon des bonnes choses je dois dire que The 3rd Birthday est vraiment très beau. Les graphismes sont soignés et les quelques cinématiques sont de toutes beauté. On reconnaît bien le savoir-faire des équipes de Square-Enix. Et les musiques sont elles aussi somptueuses avec des thèmes variés et des ambiances qui collent très bien à chaque situation. Les doublages vocaux sont de bonne facture avec pas mal d’émotion dans la voix, ce qui fait très plaisir. En revanche, je regrette que l’histoire du jeu ne soit pas plus claire. Si vous n’allez pas lire tous les rapports écrits, vous ne comprendrez ni ce qui s’est passé dans les précédents épisodes, ni pourquoi certaines choses se passent dans ce troisième épisode. Et même comme ça, c’est assez confus par moment. Des gens meurent, revivent et meurent à nouveau, ¬des traitres apparaissent sans savoir pourquoi et des personnages clés disparaissent dans l’indifférence générale. Malgré tout, on est happé par le jeu et il est très difficile d’en décrocher. Enfin, le seul vrai reproche que je ferais est que finalement c’est assez répétitif. Les environnements changent au fur et à mesure mais on avance, on arrive dans une arène om il faut tuer tous les ennemis et détruire les orbes rouges, on récupère et on recommence. Même si le tout fonctionne plutôt bien, j’aurais aimé plus de variété. Et, si le jeu est un peu court (autour de 8H), il peut se recommencer en récupérant les acquis de la dernière partie tel un New Game +. Donc avis aux acharnés, il y a du défi à relever.


Que du bonheur.

The 3rd Birthday peut largement se suffire à lui-même. C’est un très bon jeu d’action avec un soupçon de thriller fantastique en arrière-plan. Magnifiquement réalisé, il plaira eu amateurs d’action ainsi qu’aux fans d’A-RPG car il en reprend beaucoup de concept. C’est réellement un des Must Have de la PSP, sans aucun doute.


Appréciation globale
8/10