25 décembre 2014

NINTENDO DS : Crime Lab - Body Of Evidence

Attendez voir? Mais oui, il s’agit bien du premier test de jeu Point & Click que je publie. Ça se fête ! Mais redevenons sérieux une seconde et intéressons-nous un peu à ce jeu : Crime Lab – Body of Evidence. Pour faire simple, disons que c’est un peu dans la veine des experts, NCIS et autres séries policières de ce type. Et comme j’ai peu de jeu de ce genre, lorsque je l’ai vu je me suis laissé tenter. Ouvrons donc ce dossier et partons à la chasse au tueur en série.



FBI, 10H30, le téléphone sonne.

Vous incarnez l’agent du FBI Nicole Bonet dans sa vie de tous les jours. Et la vie n’est pas très reluisante pour elle. Suite à une précédente affaire, elle est dans le collimateur de la police des polices.  Pour envenimer le tableau, voilà qu’une banale affaire d’accident se transforme en meurtre prémédité bientôt suivi par d’autres morts assez étrange. Est-ce que tous ces cas sont reliés entre eux ? Peut-être, peut-être … mais çà ce sera à vous de le découvrir au fil de votre enquête. Il vous faudra visiter diverses scènes de crime, passer au labo du FBI pour faire des analyses, résoudre des énigmes et finalement sauver des vies en étant plus rapide que le tueur. Mais tout cela ne se fera pas sans douleur car la police des polices sera toujours présente à épier vos moindres faits et gestes dans l’attente d’un faux pas. Courage car ne dit-on pas que la fortune souris aux audacieux ? Dans notre cas, ce sera surtout aux malins et aux perspicaces.


11H00, scène de crime, le pauvre homme a été coupé en deux.

Aussi appelé Art Of Murder – Les cartes du destin, ce jeu a le chic pour annoncer clairement la couleur. Sur la boite est indiqué que l’enquête est longue, pleine d’aventure et que vous aurez à résoudre 300 énigmes et mini-jeux pour en voir le bout. J’avoue avoir eu peine à croire ce chiffre de 300 (Spartaaaaa). Crime Lab est donc un point & click relativement classique dans son déroulement. Il y a les phases de dialogue par images fixes interposées, le déplacement sur la carte pour aller aux différents endroits du jeu et enfin les scènes de crime. Dans tous les cas, les graphismes sont franchement corrects et donnent une bonne impression de qualité. Les scènes de crime sont détaillées à souhait et chaque élément est clairement identifiable. En ce qui concerne le déroulement des passages dans les scènes de crime, c’est  relativement toujours pareil. On doit ramasser quelques objets, éventuellement ouvrir une porte et ramasser d’autres objets et réaliser des actions ou des combinaisons d’objets pour trouver des indices. Si la mécanique peut sembler répétitive, la variété des scènes et des énigmes vous tiendra en alerte et bien concentré. Car oui, les énigmes sont parfois assez tordues et même si le stick de la DS est bien adapté à ce genre de jeu, il faut parfois trouver le petit endroit sur lequel cliquer après de longues recherches.


13H00, Labo du FBI, le chrono démarre.

En cours de route, vous aurez des mini jeux assez variés à passer. Ceux-ci sont assez bien faits et faciles à appréhender à quelques exceptions près. La plupart d’entre eux peuvent être finis en quelques secondes voire ne seront que des simples actions à réaliser dans un temps limité. Pourtant, certains d’entre eux demanderont beaucoup plus de réflexion et de doigté parfois pour les réussir. Cependant, ne croyez pas que vous vous retrouverez bloqués trop longtemps devant ces mini-jeux. Après quelques essais infructueux, le jeu vous proposera de lui-même de passer les mini-jeux en échange de votre âme … qu’est-ce que je raconte … en échange de quelques points de votre score. Car toutes vos actions réussies rapporteront des points qui seront plus élevés si vous êtes rapide. Et mieux encore, vous aurez le même genre d’aide dans les scènes de crime. Un point d’interrogation se chargera au fil du temps et de vos clics infructueux sur l’écran et lorsqu’il sera rempli, il vous indiquera un endroit de la scène de crime ou peut-être votre PDA. Ce sera bien sûr à cet endroit précis qu’il faudra chercher pour avancer dans l’histoire. D’aucun dirons que ces possibilités sont autant de moyens de rendre le jeu plus facile et plus accessibles aux non-initiés. C’est vrai et le jeu ne s’en cache pas mais c’est aussi à vous en tant que joueur de voir si vous voulez utiliser ces options ou chercher et finalement trouver la solution à votre problème.


16H00, Bas quartiers, je suis sur une piste.

D’un point de vue durée de vie, c’est assez correct également. Crime Lab – Body of Evidence se divise en une dizaine de chapitres qui ont chacun une durée maximale pour être terminé. Disons que l’on peut facilement finir le jeu en 5 à 6 heures. Et une fois le jeu terminé, vous pourrez à loisir refaire certains des mini-jeux ainsi qu’explorer un bon nombre de nouvelles scènes de crimes histoire de vous entrainer. Alors, qu’est-ce que je pense finalement de ce jeu ? Hé bien en fait je l’ai plutôt bien apprécié. L’histoire se suit agréablement comme un épisode des Experts, les phases de recherches sont bien réalisées et les mini-jeux prenants. En revanche, j’aurais un petit bémol sur l’aspect étriqué de certaines énigmes dans les crimes de scène (mais bon,  c’est un jeu vidéo aussi). Le fait qu’il faille parfois, pas trop souvent heureusement, vraiment trouver le bon endroit pour cliquer peut aussi frustrer un peu. Enfin, la musique très répétitive lasse un peu. Bon, elle est dans le ton et met une ambiance … correcte mais sans plus. Dans tous les cas, il n’y a rien de vraiment dérangeant à l’horizon.


17H15, j’ai trouvé mon coupable.

Encore une bonne surprise à laquelle je ne m’attendais pas trop. Crime Lab – Body of Evidence est un bon jeu de recherche qui plaira autant aux amateurs du genre qu’aux néophytes. Avec ses mécanismes simples et clairs, ses énigmes parfois étriquées mais bien pensée et son histoire qui vous tiendra en haleine, c’est clairement un point & click que je recommanderais.


Appréciation globale
7/10