22 décembre 2015

GAME CUBE : Mario Kart Double Dash

Il est de retour, le Mario Kart qui accompagne chaque console Nintendo depuis la Super Nintendo. Et cet épisode Game Cube, s'il a fait un bon dans les graphismes, mise surtout sur son mode de fonctionnement avec deux personnages dans le kart. Pourquoi pas après tout. Reste à voir si cela sera suffisant face à la concurrence.


Duo sur kart-nappé.

Bon, la série des Mario Kart n'a jamais vraiment exploité un scénario pour ses épisode s et celui ne dérogera pas à la règle. Le seul but du jeu étant de gagner les différentes coupes du mode solo pour débloquer de nouveaux karts et bonus. Voilà, ce n'est pas plus compliqué que çà. Après, c'est surtout sur l'aspect fun et convivialité que cette série a marqué les esprits. Mais nous verrons cet aspect par après, commençons d'abord avec les détails techniques. Graphiquement , ce Mario Kart reste dans la veine de Mario Kart 64 avec son aspect un peu enfantin mais qui reste très ancré dans l'esprit Nintendo. Cependant, on ne peut nier que le bon graphique est conséquent avec son ainé. Les circuits sont superbes, les véhicules et tout ce qui est à l'écran est très joliment dessiné et animé. Bref, c'est d tout bon à ce niveau-là. Encore heureux me direz-vous car entre une Nintendo 64 et une Game Cube, il y a quand même un petit monde de différence au niveau de la puissance.

Mario, en grand et en petit.

La première nouveauté (en dehors de l'aspect graphisme) du jeu réside dans les différents personnages ainsi que dans leurs véhicules. Cette fois-ci, vous n’êtes plus seul à la conduite de votre véhicule. Il y a un pilote ainsi qu’un passager et ceux-ci peuvent s’interchanger à tout moment en cours de course. Vous me direz : mais qu’elle est l’utilité de cette fonctionnalité ? La fonctionnalité principale est de vous permettre de stocker un bonus. Hé oui, le fait de rouler sur un bonus va l’attribuer à votre passager et en l’ibversant avec votre pilote, celui-ci pourra également s’approprier un bonus. Il y a d’ailleurs nombre de bonus double sur les circuits pour éviter d’avoir à échanger vos deux coureurs en cours de route. Ne nous leurrons pas non plus, ces bonus doubles sont bien moins nombreux que les bonus classiques. Mais finalement, est-ce bien utile d’avoir ce stockage de bonus ? Franchement, oui. Avoir un bonus de réserve et pouvoir se débarasser facilement d’un bonus qui nous intéresse moins tout en conservant celui qui fera la différence est plus qu’appréciable.  Cela permet même de mettre au point certaines petites stratégies ou pièges suivant les circuits. Et c’est d’autant plus pratique qu’il y a des bonus exclusifs aux personnages qui sont sur le kart. Ceux-ci seront plus ou moins efficaces suivant le personnage sélectionné : une carapace verte géante pour Bowser, des balles de feu multiples pour Mario …

Choose your destiny.

Le choix de vos personnages a également une autre influence sur le jeu au niveau de la visibilité de l’action et de la conduite. Pour la conduite, l’influence est vraiment très légère car malgré mes efforts et mes essais, je n’ai pas vu plus qu’une légère rigidité dans la maniabilité pour les personnages plus gros. En revanche, plus le poids des personnages est lourd, plus dangereux il peut être sur la piste en heurtant directement les adversaires plus léger  et en les faisant valser. La vitesse d’accélération est aussi influencée par ce poids qui ne devra pas être pris … à la légère (si je peux dire).  La visibilité de l’action en revanche est un point plus gênant car plus le personnage à l’arrière du kart est grand, moins vous verrez la piste. Et comme il n’est pas possible de changer l’angle de vue, c’est parfois un vrai problème. Enfin, il ne me reste qu’à parler des circuits et des modes de jeu. Pour les circuits j’ai déjà dit qu’ils étaient assez jolis et bien animés. Le level-design de ceux-ci est également très bon avec quelques passages un peu plus crapuleux mais c’est ce qui fait le plaisir du jeu. On pourrait juste regretter  qu’il n’y ait que 16 circuits de course qui se découvrent malheureusement trop vite. Maintenant on peut parler des modes de jeu. En solo il n’y a que le mode championnat avec les 16 circuits et le mode contre la montre. C’est vraiment le strict minimum mais ce n’est pas non plus là-dessus que la série des Mario Kart s’est fait reconnaître.

Branche ta manette et rejoint la partie !

Le multi joueur, le point fort qui a fait des Mario Kart une série de jeux des plus conviviale. Et cette version Double Dash ne dérogera pas à la règle avec ses 4 joueurs en écran splittés et ses différents modes de jeu. Il y a bien sûr les classiques courses de grand prix, les courses plus « au choix des joueurs ».  Mais en plus, nous retrouvons le mode bataille qui se propose en 3 déclinaisons que je vous laisserais découvrir par vous-même (mais le mode ballons est présent). Et comme on peut s’en douter, ces modes sont funs à jouer même si j’ai l’impression que j’avais plus de plaisir à jouer entre amis sur la version Nintendo 64 qu’avec cette version Game Cube. On s’amuse beaucoup, aucun souci de ce point de vue, et peut-être que la nostalgie de la version N64 est un peu trop forte chez moi donc je tempèrerais ce dernier point. Mario Kart est fun, très bien réalisé et les deux pilotes ainsi que la tapée de karts différents avec différentes formes est franchement rafraichissante. C’est un bon cru de cette série qui nous est proposé sur la Game Cube.

Mario Power.

Je pense que la messe est dite : Mario Kart 64 est un très bon jeu qui aurait pu être encore meilleur avec plus de circuits cependant. Là, il reste une des références même si je lui préfère un peu Crash Nitro Kart qui a plus de circuits et de variété. Un incontournable de toute façon pour les possesseurs de Game Cube.

Appréciation globale
7/10