14 juillet 2015

GAME BOY : Darkwing Duck

Ah, ce moment du Dimanche matin ou du Mercredi après-midi où le Club Dorothée nous abreuvait de quelques bons dessins animés. Les mangas, bien sûr, mais aussi les dessins animés tirés de l’univers Disney comme La bande à Dingo, La bande à Picsou, Super Baloo ou MisterMask. Et c’est ce dernier qui nous intéresse vu qu’il a eu droit à une adaptation vidéo ludique sur la NES par Capcom, adaptation qui s’est également retrouvée sur la Game Boy. Et c’est de cette dernière qu’il est question aujourd’hui.



Je suis la terreur qui corrige les erreurs.

MisterMask, le super héros qui ressemble à un Batman revu par le caléidoscope Disney qui a bercé mon enfance. Ce grandguignolesque héro, flanqué de son assistant maladroit Flagada Jones, passe son temps libre à combattre les bandits de tous poils. Et au vu de la multitude de méchants tous plus fêlés les uns que les autres, ce n’est pas le travail qui lui manque. Et justement, il semblerait bien qu’en cette sombre nuit, toute cette bande de mécréants soit de sortie. Ce n’est malheureusement pas pour jouer aux cartes mais bien pour piller, voler et tout ce genre de choses. Et qui va devoir se payer le rôle du justicier sans peur et sans reproches ? Myster Mask bien sûr. Alors repassez votre cape, nettoyez vos bottes et faites le plein de votre canard mobile car la soirée risque d’être chaude. En piste les artistes car … ça va craindre un masque !


Je suis à la justice ce que la mayonnaise est à la moutarde.

Les jeux estampillés Capcom de l’époque des consoles 8 bits ont émerveillés nombre de joueurs de par le monde. Il y a eu les Megaman, bien sûr, les jeux comme Chip & Dale Rescue Rangers (Tic et Tac, les Rangers du risque) et Darkwing Duck. A cette époque, les jeux de plateforme Capcom étaient toujours très beaux et fidèles à la série animée ou au long métrage d’où ils étaient tirés tout en proposant un challenge suffisamment corsé. Et Darkwing Duck n’échappera pas à cette règle. Graphiquement, tout est très propre tout en étant assez détaillé. La Game Boy est bien exploitée et le jeu propose de se promener dans de nombreux décors, de combattre pas mal d’ennemis différents et tout et tout. Maaaais, on sent parfois que la console a du mal avec quelques chutes de framerate. Bon, rien de grave heureusement car votre progression n’en sera pas altérée mais cela reste visible à quelques endroits. Autre point fort, la musique qui respecte à la lettre les thèmes du dessin animé. Que du bonheur pour les oreilles. Enfin, là aussi il y aura un petit bémol car certains bruitages par contre sont moins bien réussis et même peuvent vriller les tympans si vous jouez au casque. Mais là aussi, ce n’est heureusement pas trop courant.



Je suis à la peinture ce que la sardine est à l’huile.

Reste un point super important pour tout joueur rétro : le gameplay. Et une fois de plus, on sent que Capcom a bien travaillé son poulain car les contrôles sont tous très efficaces. Myster Mask peut effectuer plusieurs mouvements comme sauter, se baisser, tirer avec son pistolet tranquillisant, se protéger ou s’accrocher un peu partout. D’ailleurs, cette fonctionnalité de s’accrocher sera bien mise en avant tout au long des niveaux. Le pistoler de Myster Mask pourra également tirer des munitions secondaires, munitions que l’on découvrira au cours des niveaux. Ceux-ci, au nombre de 7, sont assez vastes et se terminent tous pas un combat de boss. Les ennemis emblématiques seront de la partie mais là aussi, il me faudra mettre un bémol. Les combats de boss ne sont pas du tout bien calibrés entre eux. Par ceci je veux dire que certains combats seront extrêmement faciles tandis que d’autres vous demanderont beaucoup de temps et d’essais successifs pour les réussir. C’est un peu dommage à mon goût. Pour les niveaux, je trouve que le level-design est très bon et met bien en valeur la capacité à s’accrocher de Myster Mask. Ils sont également assez longs et propose un challenge assez conséquent qui raviront les amateurs de challenge. Bon, en vrai le jeu peut se terminer en trente ou quarante minutes mais il vous faudra de nombreuses tentatives pour connaître chaque petit passage des niveaux pour les réussir.


Je suis à la pâtisserie ce que l’éclair est au chocolat.

En gros, Darkwing Duck est un titre plutôt honnête qui se prend bien en main et qui plaira aux jeunes et aux moins jeunes. Je regrette vraiment de ne pas l’avoir trouvé plus tôt. Pourtant, avec ce jeu sorti tout droit du fond des âges, il ne m’a pas fallu longtemps pour revenir en enfance et me souvenir quasi par cœur des paroles et de la musique du générique de ce dessin animé. On m’a assuré que ce jeu Game Boy est un portage assez fidèle de la version NES et si c’est le cas, le jeu NES doit être tout aussi bon. Après, comme je le disais, un bon joueur peut en voir le bout assez vite mais il reste le plaisir de remettre la main sur une petite perle de la plateforme. Myster Mask vous laissera même la possibilité de choisir l’ordre dans lequel vous ferez vos niveaux, tout en laissant Flagada Jones vous emmener au combat. Je regrette quand même les quelques petits soucis mentionnés plus haut mais aussi que les personnages secondaires du dessin animé soient si peu présent. Mais bon, on ne va pas bouder notre plaisir quand même. Si ? 


Je suis Myster Mask !

Que dire de plus ? Un très bon jeu s’est retrouvé par hasard dans ma collection et j’en suis ravi. Il n’est pas exempt de reproches mais reste un très bon titre qui ravira les amateurs de jeux de plateforme à l’ancienne.


Appréciation globale
7/10