25 novembre 2014

ANDROID : Kingdom Rush Frontiers

Cool, encore un tower defense qui arrive entre mes mains grâce à une offre Humble Bundle. Cette fois-ci, il s’agir de Kingdom Rush Frontiers, un jeu typé heroic-fantasy plein de zombies, de monstres et autres ennemis. Maintenant, est-ce qu’il saura se différencier de toute la concurrence sur Android ? Je vais essayer de répondre à cette question.



Il était une fois …

… Dans un royaume fort fort lointain, une invasion de  monstres en tout genre menaçait la paix. Heureusement, un groupe de valeureux héros veillait au grain. Ils sont intervenus pour sauver le royaume et ont pourchassé les monstres jusqu’à leur tanière. Ceci est leur histoire. Bienvenue dans Kingdom Rush, ses forêts, ses grottes, ses plages et ses déserts. Comme dans tout bon tower defense, vous incarnez un héros et sa troupe de soldats et manœuvres divers qui devront tout faire pour empêcher les vagues incessantes d’ennemis d’atteindre la sortie du niveau. Pourtant, Kingdom Rush va vous surprendre par certains aspects. Le premier est que vous n’incarnez pas juste un héros mais une troupe de héros interchangeables. A chaque niveau, vous pourrez choisir quel héros sera le plus efficace suivant les types d’ennemis attendus, les environnements et bien d’autres critères. Car oui, chaque héros est différent des autres que ce soient par ses points de vie, sa force, sa résistance mais surtout par ses différents pouvoirs. Mais attention, vous n’aurez pas tous ces pouvoirs ni tous les héros disponibles dès le départ, ce serait trop facile.


Bonus XP !

L’expérience au combat est nécessaire pour tout le monde et c’est encore plus vrai pour vos héros. A force de combattre, ils iront jusqu’au niveau 10 afin de débloquer le maximum de leur potentiel. En fait de potentiel, ce sont cinq pouvoir différents que vous améliorerez en utilisant vos points d’expérience. Mais à force de victoire, ce sont également des nouveaux héros que vous débloquerez en cours de route car au début, un seul est disponible. Et là, vous aurez le choix : guerrier, magicienne vaudou, assassin, golem, pirate, mage, …  une dizaine de héros seront disponibles ce qui vous prendra pas mal de temps pour tous les monter au niveau 10. En plus des héros, vous pourrez bien sur construire des tours. En fait de tours, vous aurez quatre types de tours disponibles. La première est la caserne qui produit trois soldats. La seconde est une tour de guet avec des archers. La troisième est une tour de magie avec un mage à son sommet. Et enfin, la quatrième est une tour d’ingénierie avec un canon. Chaque tour pourra être améliorée au fur et à mesure du niveau pour faire plus de dégâts ou produire des soldats plus forts et résistants. Oui mais, ce n’est pas tout. Chaque tour pourra également être spécialisée après son troisième niveau d’amélioration et dès lors, le jeu devient bien plus technique à appréhender. Disons surtout que les ennemis commencent à vraiment manger à partir de ces améliorations.


Alors je prends ceci, un peu de çà et puis aussi çà.

Les soldats peuvent devenir des voleurs ou des templiers. Si les premiers attaquent sournoisement et dépouillent leurs victimes, les seconds sont plus résistants et peuvent même revenir à la vie. Le magicien dans sa tour peut devenir un mage des vents pour balayer le niveau d’un cyclone et faire reculer les ennemis. Il peut également devenir un nécromancien, invoquer un champion mort-vivant et surtout transformer tout ennemi mort à proximité en obéissant soldat squelette. Voilà qui peut être très utile pour former une armée défensive à bas prix. La tour des archers peut devenir une tour de guerrier des forêts qui pourra planter autour d’elle des totems pour diminuer la résistance des ennemis ou stopper leurs capacités magiques. Car oui, l’ennemi peut avoir des magiciens dans ses troupes ce qui peut être assez complexe à gérer parfois. Enfin, la tour d’ingénierie peut troquer son canon contre un dispositif à tremblement de terre capable de faire remonter un peu de lave pour mettre le feu aux ennemis ou lancer des foreuses souterraines à l’assaut. Mais elle peut aussi se transformer en plateforme de lancement d’un mécha lâchant des bombes et des missiles sur les ennemis. Bon, ce dernier est peut-être un peu exagéré mais on est là pour s’amuser. Et pour s’amuser, il faut également bien comprendre les différentes petits plus que l’on retrouve dans Kingdom Rush Frontiers car ce jeu a décidément quelques petites perles dans la manche.


Vous pouvez venir, même pas peur !

Déjà, vous avez la possibilité de forcer l’arrivée d’une vague ennemie. Ce faisant, un petit montant en pièce d’or vous sera fourni. Aussi, vous ne pourrez construire vos tours qu’à certains endroits spécifiques ce qui va vous forcer à bien réfléchir à votre stratégie défensive. Vous aurez accès entre les niveaux à un magasin qui vous permettra d’acheter divers objets. Citons en vrac les cœurs pour remonter son compteur avant de perdre le niveau, la potion pour geler les ennemis, les bâtons de dynamite pour … ben … boum les ennemis, et encore d’autres. Il faudra souvent jouer avec ces objets pour survivre. Vous pourrez également invoquer deux  guerriers où vous voulez histoire de bloquer une avancée ennemie trop rapide mais aussi une pluie de météores  pour les plus taquins. Et puis, il y a les améliorations générales. Celles-ci se paient avec des étoiles gagnées lors des niveaux. Un niveau réussi = une étoile. Plus de la moitié de vos cœurs de départ = 2 étoiles. 100% de vos cœurs (ou plus) = jackpot = 3 étoiles. Vous pourrez augmenter la puissance de vos tours, soldats, guerriers, héros et même les météores. Elle n’est pas belle la vie ? Et puis le jeu est bourré d’humour avec des références trop drôles comme le vaisseau d’Alien écrasé dans un champ près d’un village indigène et crachant des face-hunger, les plantes carnivores géantes qui une fois rassasiées vous donneront le trophée « feed me Seymour » tiré du film « La petite boutique des horreurs », … Et même vos héros feront des idioties par moment. 


C’est du tout bon, que je vous dis.

Mais ce que j’ai vraiment apprécié ce sont les caractéristiques des ennemis qui valent le détour. Invoquer un orage pour cacher une partie de la carte et empêcher de pouvoir y intervenir, capturer vos soldats, pondre des essaims d’araignées ultra-rapides, chevaucher des ptérodactyles, réanimer les morts … C’est super, vraiment. Le challenge est élevé … mais une fois que l’on a bien augmenté les tours et compris un peu comment bien organiser sa défense, le challenge se réduit considérablement. Il y a quelques boss bien coriaces comme on les aime lors de la première confrontation mais si vous n’augmentez pas le niveau de difficulté, les refaire sera trop facile. Et puis, certains niveaux sont trop longs … parfois plus de 30 minutes. C’est dommage qu’il y ait ces petits soucis heureusement forts légers, j’en conviens. Disons qu’il vous faudra entre 8 et 10 heures de jeu pour finir le mode histoire et les quêtes annexes. Après, a vous les joues du mode difficile pour continuer à vous amuser à bousiller des araignées géantes, des hommes-requins, des zombies, des fantômes et autres guerriers sauvages.


Un bon cru pour les amateurs de bon vin.

Kingdom Rush Frontiers est un tout bon tower defense. Bourré d’humour, offrant un challenge correct et des petites notions assez sympathiques et des graphismes soignés. Pour un jeu Android, je pense vraiment que l’on peut difficilement être déçu. Il se classe directement dans mon top 5 des jeux du genre.


Appréciation globale
8/10