17 mars 2014

XBOX - Breakdown


Breakdown sur XBOX fait partie de ces jeux passés totalement inaperçus lors de leur sortie pour différentes raisons. Sorti au mauvais moment, en même temps qu’un jeu plus connu, basé sur un concept trop différent … ou il a peut-être rebuté les testeurs à cause de ses imperfections. Pourtant, il jouit d’une assez bonne réputation dans le milieu des testeurs indépendants. Allons vite voir pourquoi.



Amnésie, réveil dans un laboratoire …

Si ce pitch vous rappelle énormément d’autres jeux (Portal, …), il vous permet d’être plus à même de découvrir le monde qui vous entoure. Mais en l’occurrence, tout va vite dégénérer dans votre histoire car si vous vous réveillez dans une salle d’examen, et effectuez quelques actions qui vous servent de tutoriel, vous vous retrouvez vite avec une femme qui apparait de nulle part et qui va vous sauver de militaires pas franchement accueillants. Et là, tout s’enchaine car le laboratoire est attaqué, tout le monde se fait tuer et une nouvelle menace s’ajoute aux militaires : les T’Lan, guerriers extra-terrestres insensibles aux balles. Heureusement, vous vous découvrez des pouvoirs qui vont donner à vos attaques au corps à corps une puissance capable de terrasser quasiment toute menace. Reste à comprendre ce qui se passe et là, c’est un brouillard à couper au couteau qu’il vous faudra traverser pour enfin comprendre dans quel pétrin vous vous fourrez, qui est cette mystérieuse femme qui vous suit et vous aide et surtout qui en connait autant sur vous alors que personne d’autre ne la connait, que sont les T’Lans et surtout qu’est-ce qui vous arrive avec ces nouveaux pouvoirs. Bienvenue dans BreakDown.

Un début très chaotique.

C’est le moins que l’on puisse dire. D’autant qu’il faut attendre 9 heures de jeu pour que l’histoire s’éclaircisse enfin. Je ne la spoilerai pas mais sachez que si j’ai passé ces premières heures sans tout comprendre, les trois heures qui restent ont été bien plus riches car j’étais tellement impatient d’arriver au dénouement que j’ai et du mal à arrêter le jeu pour aller dormir. Mais une des raisons pour lesquelles le début du jeu est laborieux est qu’il faut un certain temps pour bien appréhender la maniabilité un peu atypique. Après tout, on parle ici d’un FPS où il faut très souvent se battre au corps à corps et il y a une certaine particularité dans la maniabilité qui va vous faire rager au possible : le lock d’ennemis. D’habitude, on se plaint souvent car c’est quelque chose qui manque et bien ici le lock est bien présent. Par contre, il est très contraignant car il se met automatiquement sur un ennemi et ne se retire pas facilement. C’est surtout lorsque vous avez plusieurs ennemis à affronter à la fois que les choses deviennent compliquées car vous n’arrivez jamais à viser le bon ennemi. Et puis, vu que vous avez loqué un ennemi c’est vers lui que vous dirigerez votre défense et pas vers l’ennemi qui vous prend à revers. Je vous avoue être mort bien souvent à cause de ce lock pratique pour tirer mais pas terrible pour frapper.

Pas mal de bugs.

Là aussi, Breakdown donne l’impression d’avoir été sorti sans être passé par une phase de debuging et de testing assez complète. Par exemple, si on voit un laborantin mort sur le chemin (donc à terre), il y a toujours un mur invisible autour de lui qui bloque vos mouvements. Aussi, l’IA des ennemis est vraiment du genre je vois, j’attaque sans trop de nuances même si, je dois le reconnaître, ils sont quand même assez agressifs. Et il y a une chose que je n’ai pas du tout comprise : à un moment du jeu, l’interface du joueur disparait complètement. Fini la barre de vue, de puissance, les informations pour les actions contextuelles … comprends pas. Ensuite, une autre chose qui m’a réellement pourri la vie : les actions contextuelles. Elles sont trop longues, instoppables et vous laissent vulnérables pendant très longtemps. Et là, je parle aussi bien des actions que l’on lance que celles que l’on subit. Par exemple, si un ennemi vous frappe, vous reculerez, tomberez en arrière et enfin vous relèverez péniblement le tout pendant une bonne dizaine de secondes pendant lesquelles vous serez impitoyablement frappés ou tirés à bout portant sans pouvoir esquisser le moindre mouvement. Non, vraiment, il faut arrêter ce genre de choses qui ne sont mais pas réalistes pour un sou. Si à la limite on pouvait dans ce cas faire une roulade sur le côté ou quoi que ce soit, d’accord mais là c’est juste punitif : si vous êtes touchés une fois, votre espérance de vie est quasi nulle.


Il y a quand même quelques bonnes choses.

Et pour finir sur les points négatifs, je trouve que les graphismes ne sont pas terribles pour la plupart. Les parties dans les bâtiments se ressemblent toutes et les parties dans le Nexus ont des textures trop pixélisées, pareil pour les T’lans. En revanche, le design des personnages, les militaires, les savants, votre compagne et le reste sont de très bonne qualité, y compris sur les mouvements du visage qui sont très convaincants. Les musiques aussi sont de très bonne facture, pareil pour les voix qui sont assez justes dans leur ton. L’histoire, vous avez déjà compris qu’elle m’a assez séduite malgré quelques imperfections et des choix de dialogues qui n’influencent pas la suite de l’histoire. Mais c’est surtout cette idée de combats au corps à corps avec des techniques spéciales et des pouvoirs à utiliser à bon escient qui font la force de BreakDown. Il vous faudra un peu de temps pour bien utiliser ces techniques mais une fois que c’est le cas, 6 ou 8 ennemis face à vous ne sera plus trop un problème. De toutes façons, le jeu n’est pas trop compliqué car il y a énormément de checkpoints qui, si vous mourrez, vous font réapparaître avec votre vie à fond. A un moment, je me disais que le jeu en devenait trop facile mais finalement, j’en étais bien content vu l’âpreté de certains combats. On peut bien sur dire que le jeu est un peu trop linéaire mais pour une fois, cette linéarité sert bien le point de l’histoire donc c’est acceptable.


Etrange … mais plaisant.

Breakdown est un de ces ovnis que l’on ne s’attend pas à voir débarquer chez soi. C’est un jeu qui demande de l’investissement pour pouvoir exploiter pleinement son potentiel, ce qui n’est malheureusement l’apanage de tous les joueurs. Il reste pourtant un très bon titre que je vous conseille de découvrir.

Appréciation globale
7/10