14 février 2014

GAME BOY ADVANCE : DragonBall Z Supersonic Warriors


Un jeu de combat DragonBall Z qui arrive dans mes mains me donne toujours le sourire car j’adore ces jeux depuis le premier jeu de combat DragonBall Z sur Super Nintendo il y a … pfffooouuuu là lààà … très longtemps. Certains ont été très, très bons, d’autres relativement mauvais alors j’espère que ce Supersonic Warriors sera plutôt dans le premier groupe.




Il était une fois, sur une petite planète bleue …

J’adore le manga DragonBall depuis que je suis tout petit. Et même si par moment il s’étirait beaucoup trop en longueur (les 5 dernières minutes de la planète Namek qui duraient 8 épisodes par exemple) et même si certaines choses n’auraient jamais du être faites (la série GT), c’est une très bonne série. Les jeux de combats qui en ont découlé ont connu des hauts et des bas avec un top sur Super Nintendo, une descente sur PSOne et Saturn, un superbe renouveau sur PS2 et Game Cube (DragonBall Z Budokai) avec un level-up sur PS2 et WII (DragonBall Z Budokai Tenkaichi) suivi par des épisodes somme toute quelconques sur PS3 et XBOX 360. Voici qu’arrive dans mes mains cet épisode Game Boy Advance et je dois dire que je suis assez déçu. En effet, je n’avais pas non plus des attentes rocambolesques au vu du support et je n’imaginais pas que cet épisode atteindrait le niveau de DragonBall Z Shin Budokai sur PSP. Allez, je vais vous expliquer plus clairement pourquoi je n’ai pas trop aimé Supersonic Warriors.

Goku, Vegeta et les autres.

Alors, je vais rapidement passer les modes de jeu concernant le combat simple, le petit tournoi ou les épreuves, modes assez quelconques et sans trop d’intérêt, pour me focaliser sur le mode histoire qui, je dois l’admettre, n’est pas trop mal. On choisit son personnage qui va enchainer des combats plus ou moins scénarisés seul ou en équipe ou on choisi le cycle d’histoire à suivre. Dans tous les cas, l’histoire se déroulera entre l’arrivée des Sayens sur terre et l’attaque de Boo en passant donc par le combat contre Freezer sur Namek et le cycle des cyborgs et de Cell. Pour le mode histoire d’un personnage particulier, vous aurez accès à quelques têtes connues de l’univers de DragonBall Z : San Goku, San Gohan, Petit Cœur (Picolo), Krilin (yahoouuu), Vegeta, Trunks, Ginyu des forces spéciales, Freezer, le docteur Gero, C18, Cell dans sa dernière forme, Boo et enfin Gotenks. Ce qui fait donc un total de 13 personnages avec quelques personnages secondaires qui apparaissent par moment mais ne sont pas réellement jouables comme C17, C16, Tenshin-Han, Satan et quelques autres qui ne font donc que de courtes apparitions durant des attaques principalement. Bon, on ne va pas se leurrer : c’est très peu. Juste 13 personnages jouables est (excusez-moi du peu) limite insultant pour un support 32 bits comme la Game Boy Advance. J’en avais autant sur DragonBall Z : L’appel du destin sur Megadrive qui, en plus, lui était bien supérieur.

Des combats … palpitants.

C’est bien le mot : palpitants. Alors l’aire de combat est une grande arène très haute en 2D où vous êtes relativement constamment en vol. Il y a un simili effet de profondeur lorsque les combattants sont l’un au dessus et l’un au dessous car ceux-ci se font toujours face. Même si l’arène est plus large que ce que l’écran vous montre, vous ne pourrez pas sortir de la zone d’affichage mais un petit zoom arrière aura lieu pour donner un peu plus de distance entre les combattants. Première remarque : c’est franchement pas terrible graphiquement. La aussi, je m’attendais quand même à bien mieux que ce soit au niveau des décors (très vides) ou même des personnages. On les reconnait bien, certes, mais ce n’est pas super soigné. Les contrôles sont assez basiques : un bouton pour les attaques faibles, un pour les attaques plus puissantes, un pour charger son ki et un pour changer de combattant (si c’est possible). Pas de quart de cercle pour les attaques spéciales mais des combinaisons de boutons : charge + direction = rush, charge + attaque faible = petite boule d’énergie, charge plus attaque forte = boule d’énergie moyenne et charge + attaque moyenne + attaque forte = super attaque (kamehameha, final flash, …). Enfin, oui mais non car votre attaque dépend parfois de la direction vers laquelle vous la lancez car Petit Coeur fera son rayon sur une attaque horizontale ou en biais mais effectuera l’attaque qu’il utilise contre C17 (avec plein de boules d’énergie) lors d’une attaque vers le haut. Vous commencez à voir un problème déjà? Non? Attendez voir …

Le jeu du chat et de la souris.

Lorsqu’on lance une super attaque ou n’importe quelle boule d’énergie, il y a 90% de chance que votre adversaire puisse l’éviter au vu de la taille de la zone de combat. Et c’est vrai même si les boules d’énergie ont la possibilité de suivre (un peu) l’adversaire. A moins d’être au contact ou que l’adversaire se décide à ne plus bouger du tout, vous le raterez systématiquement et si vous êtes trop proche, d’un simple coup de poing il annulera votre action. En plus, vous raterez souvent l’action que vous voulez car le jeu va confondre des combinaisons de touches par moment. Au lieu de faire votre super attaque, vous lancerez une boule d’énergie moyenne puis une super attaque avec moins de puissance mais du coup les deux attaques vont systématiquement passer à côté et vider votre barre de ki. Mieux, vous pensez lancer une attaque en direction de l’ennemi et vous passerez en rush et foncerez dessus sans trop comprendre … ennemi qui vous accueillera avec une bonne paire de mandales. Je vais m’arrêter là car ce jeu m’a vraiment trop frustré entre ses combats à rallonge car on passe son temps à vouloir toucher son adversaire mais on frappe dans le vide ou on rate ses attaques ou … bref : je n’ai pas aimé ce jeu. Ca ne veut pas dire qu’il est foncièrement raté mais juste que je n’ai pas vraiment pris de plaisir à y jouer, au contraire, malgré ses quelques atouts.

Non, non et NON!

Bilan très pauvre pour ce DragonBall Z Supersonic Warriors : contrôles pas géniaux, système de combat peu efficace, trop peu de personnages … non, je n’ai vraiment pas accroché. Désolé pour ceux qui sont fans de ce jeu (et je sais qu’il y en a) mais personnellement, je n’ai pas trouvé dans ce jeu ce jeu le minimum légal que j’attendais d’un titre estampillé DragonBall Z.

Appréciation globale
4/10