2 juin 2016

NINTENDO DS : New Super Mario Bros

Chaque console Nintendo a eu son Mario et la Nintendo DS y aura eu droit comme les autres. Il faut dire que celui-ci était assez attendu. Il promettait de renouer avec ce qui avait fait le succès de la licence tout en le mettant aux goûts du jour. Alléchante perspective.


Hey, fiston … tu veux des champis ?


Comme à son habitude, la série de Super Mario démarre sur le même genre d’histoire. Alors que le royaume champignon est attaqué est que Mario va voir ce qui se passe, princesse Peach va se faire enlever. Elle devrait prendre une assurance tous risques tellement çà lui arrive souvent.Bref, le rejeton de Bowser a donc frappé et Mario va devoir le poursuivre à travers 8 mondes, vaincre les troupes de goombas préparées pour l’arrêter. Et pour aller avec tout cela, il y aura un certain nombre de boss plus ou moins forts. Et cette fois, il ne sera pas seul car il pourra compter sur Luigi dans cette aventure. Mais à part cela, il faudra voir quels sont les nouvelles mécaniques que Nintendo aura placé dans ce nouvel opus de sa licence phare. 



Le retour des deux moustachus.

Alors, quoi de neuf dans la famille Mario ? Ce New Super Mario Bros est assurément très proche de ce qui a fait le succès des jeux de la licence sur Nes et Super Nintendo. Assurément, les développeurs ont été très influencés par Super Mario World principalement car hormis le Yoshi, l’architecture des niveaux est assez proche mais pas seulement. Graphiquement, il faut reconnaitre que le jeu exploite très correctement son support même si l’utilisation de l’écran tactile est réduite à son strict minimum. En effet, vous pourrez stocker un bonus à activer lorsque bon vous semble simplement en cliquant sur l’écran du bas. Le bonus se matérialisera dès lors au-dessus de Mario, permettant ainsi de l’exploiter au meilleur moment qui peut tout aussi bien être un combat de boss que pour résister à des dégâts certains ou encore vaincre un ennemi récalcitrant. En parlant de bonus, ceux-ci ont un peu évolué au regard des épisodes précédents. Si les champignons verts et rouges sont toujours présents, secondés par la fleur pour lancer les boules de feu, les queues de raton, capes et autres subtilités de ce genre ne sont pas présentes. En revanche, trois nouveaux bonus font leur apparition. Le premier, une carapace de tortue bleue, permet de devenir invincible en appuyant vers le bas. Le second, un mini-champignon bleu permet de rapetisses afin de passer dans des endroits plus difficile d’accès. Ce bonus a beaucoup d ‘importance dans les premiers mondes car il permet souvent de trouver des passages secrets. 



Mario en mode Super.

Le dernier bonus, le plus important, est un champignon géant. Celui-ci transforme Mario temporairement en un géant qui peut tout aussi bien écraser les ennemis que réduire le décor en pièce. C’est très efficace pour passer rapidement des passages très encombrés même s’il y a des limites aux pouvoir destructeur du Mario géant. D’autant que devenir un géant ne permet pas à Mario d’être invincible pour autant. De simples piques, un gouffre ou de la lave le tueront sans nul doute. En revanche, son pouvoir destructeur est tellement grand que même les boss ne font pas le poids face à lui. Un seul contact est la plupart du temps amplement suffisant pour vaincre n’importe lequel d’entre eux.Que dire de plus encore sur ce Mario ? Je pourrais vous parler des 8 mondes qui ont chacun leur lot de passages secrets et de zones à débloquer en trouvant çà et là des pièces géantes à utiliser pour payer son droit d’entrée. Ces zones s’ouvrent souvent vers des chemins alternatifs, des niveaux voire des mondes cachés et surtout des pièces à bonus. Dans ces pièces, on peut gagner des bonus à stocker ou des vides à gogo. Et, plus drôle encore, une fois utilisées la pièce disparaît pendant un certain temps mais réapparaîtra afin de vous fournir encore plus de bonus. Dernier détail, il y a deux choses qui se promènent sur la carte des mondes : un coffre volant qui apparaîtra près de Mario ou un ennemi lanceur de marteau. Ce dernier peut être une vraie plaie et devra être éliminé rapidement. Enfin, couplé à tout cela il y a quelques jeux bonus franchement pas très intéressants. Si ceux-ci exploitent plus efficacement l’écran tactile, l’intérêt de ceux-ci est extrêmement limité.



Du bon mais trop classique.

Comment dire … j’ai bien apprécié jouer à New Super Mario Bros. Il y a beaucoup de bonnes idées, le level-design est très sympa et il y a quelques mécaniques de jeu très amusantes à utiliser. En revanche, le fait de ne plus avoir de capacité comme celles du raton ou le Yoshi  est un peu dommage. Egalement, le champignon géant est un bonus que je trouve assez inadapté. Ayant vaincu plus de la moitié des boss avec celui-ci, je vois que ce bonus est beaucoup trop puissant et peut même provoquer une baisse du plaisir de jeu. Cela couplé à une physique assez particulière pour les sauts lorsque l’on a le mini-champignon fait que je ne me suis pas amusé comme j’aurais espéré le faire avec un jeu Super Mario. C’est un peu triste mais c’est comme çà. Enfin, il y a certains niveaux qui m’ont relativement échauffé les oreilles avec une difficulté clairement au-dessus de la moyenne. Si j’apprécie un jeu qui me résiste, je pense que le public cible, les jeunes joueurs, ont dû voir ces niveaux assez négativement. Mais reste que New Super Mario Bros reste un jeu qui se laisse découvrir et parcourir gentiment, comme tout bon Mario.


Pas mal, sans plus.

Oui, pas mal. Je m’attendais à beaucoup mieux cependant. New Super Mario Bros fait honneur à la licence mais manque clairement de ce qui a fait le charme d’un Super Mario World par exemple. Et s’il est de toutes façons une valeur sure de la Nintendo DS, il me reste cependant un gout d’inachevé dans la bouche …


Appréciation globale
7/10