28 novembre 2014

ANDROID : Draw A StickMan EPIC

Voilà, c’est exactement ce genre de jeu que j’attendais. Vous ne vous en rendez pas vraiment compte, mais trop peu de jeu essaient d’exploiter plus profondément le potentiel des tablettes et Smartphones. Et voici ce Draw a StickMan EPIC qui pointe le bout de son nez. Et comme l’indique le titre, ce fut pour moi un moment épique.



A vos crayons, tout le monde.

Vous avez déjà rêvé être le héros dans un livre d’aventure ? Imaginez que ce rêve devienne réalité. Dans Draw A StickMan EPIC, vous allez dessiner votre héros et son but. Et quand je parle de son but, çà peut être selon votre préférence sa princesse, son animal de compagnie, … qui va se faire enlever par le méchant de l’histoire. Ce méchant, le roi Spark, a mis la main sur un crayon magique qui lui permet de dessiner ce qu’il veut et qui lui a permis de prendre le contrôle du livre où vous vivez. Et, vu qu’il vous a pris ce qui vous est le plus précieux, vous allez partir à sa recherche pour lui apprendre à ne pas jouer avec vos pieds. Il vous faudra parcourir les différents chapitres de l’histoire qui peuvent aller à différents embranchements quasi à chaque fois tels des livres dont vous êtes le héros (ce qui est un peu le cas). Il vous faudra surtout réfléchir pour pouvoir avancer en dépit des pièges, de la faune et de la flore ainsi que des énigmes qui parsèment le jeu le tout dans un univers médiéval-fantastique.  Comme je vous le disais, ce Draw A StickMan EPIC a tout pour plaire mais allons un peu plus dans le détail.


Dessinez le monde.

Après avoir dessiné votre héros et votre but (pour moi, ce fur une princesse), vous voilà parti à l’aventure. Draw a StickMan EPIC se présente comme un jeu d’aventure/action en vue ¾ haut. Cette vue permet de facilement se repérer et aussi d’avoir suffisamment de champ de vision. Les contrôles de déplacement sont extrêmement simples : cliquez sur l’écran à l’endroit où vous voulez aller et votre personnage s’y rendra automatiquement. Voilà, c’est tout. Maintenant, vous pouvez effectuer diverses actions en plus du déplacement. La première et la plus importante est que vous pouvez utiliser vos quatre crayons de couleur (pas tout forcément disponibles en même temps) pour dessiner des choses. Le crayon jaune permet de dessiner une clé pour ouvrir les portes, les coffres et autres cadenas. Le crayon rouge fait du feu, le crayon brun permet de dessiner une hache et le crayon bleu fait des nuages de pluie ou d’éclairs. Et c’est l’utilisation intelligente de ces différents crayons en cours de jeu qui fera la différence entre une quête réussie ou un héros mort. Par exemple, la hache va vous permettre de frapper certains ennemis (qui reviendront à la vie rapidement), de détruire des barricades ou de casser des caisses ou des tonneaux. 


On va mettre le feu !

Attention cependant car vos clés et vos haches vont perdre en résistance après quelques utilisation jusqu’à disparaître.  Pour le feu, il peut avoir plusieurs utilités. Il peut faire bruler également des barricades, des tonneaux, des arbres. Il peut aussi allumer des bougies ou des lampes. Mais le feu peut surtout allumer les mèches de bâtons de dynamite. Bon, bien sûr, il vaut mieux éviter de rester près du lieu de l’explosion sous peine de mort prématurée.  Ces bâtons de dynamite serviront surtout pour vous ouvrir un chemin bloqué par des rochers ou autres. Le nuage peut quant à lui avoir également pas mal d’utilité. La pluie peut éteindre les flammes (logique) ou de la lave mais peut également servir à arroser des fleurs. Les fleurs pousseront et attireront les abeilles qui vous ficheront la paix car ces damnés insectes sont mortels ET invincibles. Mais c’est l’utilisation des éclairs qui est la plus importante à mon goût. Ceux-ci permettent de mettre K.O. certains ennemis, d’en assommer temporairement d’autres, de détruire des éléments du décor, de mettre le feu (parfois) … Dans le niveau de la montagne, il permet aussi de changer la direction de rochers  pour les forcer à faire un pont lorsqu’ils tomberont. Comme vous pouvez le voir, il y a pas mal de possibilités et de logiques intéressantes qui parsèment ce Draw a StickMan EPIC. Je dois aussi reconnaître que les musiques sont de bonnes factures mais n’apportent rien d’exceptionnel à ce jeu. C’est dommage car un peu plus de travail sonore aurait pu rendre notre aventure encore plus épique.


Chapitre final …

Bon, concernant les graphismes, ceux-ci sont assez simples voire simplistes. Tout est très facilement reconnaissable mais possède un style très enfantin d’histoire pour les plus petits. Il vaut mieux ne pas être allergique à ce genre de style graphique pour apprécier pleinement ce jeu. J’ai bien aimé le ait que presque tous les niveaux ont plusieurs sorties ce qui vous permet de revisiter des niveaux anciens pour trouver tous les embranchements. Dommage, et même trois fois hélas, que ce Draw a StickMan EPIC soit trop court. Le jeu se finit en deux ou trois heures  à mon plus grand désarroi. L’aventure est gentillette et très facile, trop même par endroits qui ne proposeront quasiment aucun challenge. Pour moi, Draw a StickMan EPIC est clairement un jeu d’aventure qui se destinait au départ à un public plus jeune. Le principe de dessiner son héros et le but de sa quête permet de vraiment s’investir dans l’histoire et je suis sûr que les jeunes joueurs apprécieront ce jeu où l’on avance sans trop de prise de tête.


Une petite expérience bien agréable.

Très facile, trop court mais bourré de bonnes idées. Pour moi, c’est le résumé idéal de ce Draw a StickMan EPIC. Les plus jeunes apprécieront fortement ce petit jeu d’aventure sans prétentions tandis que les joueurs plus expérimentés le regarderont passer sans trop s’y intéresser. Pour ma part, j’ai quand même apprécié.


Appréciation globale
6/10