5 août 2014

GAME BOY ADVANCE : Power Rangers Ninja Storm

Après avoir passé un bon moment avec Mighty Morphin Power Rangers sur Megadrive, j’ai retrouvé un autre jeu de la licence Power Rangers dans ma collection : Power Rangers Ninja Storm sur Game Boy Advance. Ayant relativement zappé toutes ces suites et spin-off de la série originale, je me suis dit que c’était une bonne occasion pour en apprendre un peu plus. Erreur fatale mon pauvre bougre … Mes yeux en saignent encore.



En avant la musique.

Le soleil brille, les petits oiseaux chantent, tout va bien. Vu que j’ai acheté ce Power Rangers Ninja Storm en occasion, je n’ai pas le manuel mais je ne m’en fait pas trop. En joueur chevronné, je pourrais sans doute m’en sortir. Je démarre le jeu et me demande alors, qu’elle est l’histoire ou le contexte? Boum, rien du tout. Vous choisissez votre Power Ranger et hop, à l’attaque. J’aurais quand même aimé avoir un peu plus de contexte : quel est le méchant, qui sont les Rangers, … et là rien du tout. Ah si, un méchant générique à base végétale attaque la ville et point barre. Et ne vous attendez pas à mieux car c’est toujours la même chose. On démarre le stage directement ou presque et on va au charbon sans se poser de question. Mouais … admettons car après tout c’est toujours un peu comme ça dans les épisodes de la série télé.


C’est quoi ce truc???

Comment vous décrire mes 5 premières minutes de jeu le plus objectivement possible? Des graphismes très sommaires et sans aucune originalité vous accueillent. Des ennemis génériques viennent à votre rencontre et vous devez détruire toutes les vagues qui vous attaquent avant que l’écran n’avance comme dans n’importe quel beat’them all générique. Tous les ennemis, mais alors tous les ennemis, sont relativement identiques. Seule leur couleur va les différencier et aussi différencier leurs attaques ou leur résistance entre un et trois coups. Si la plupart ne servent véritablement que de chair à canon en avançant vers vous, vous laissant ensuite largement le temps de les frapper et si pas vous donneront un petit coup simple, les autres varieront leur attaque. Entre les lanceurs de grenades, ceux qui glissent et vous attaquent sous la ceinture, ceux qui tourbillonnent et enfin ceux qui font des saltos, vous vous lasserez bien vite. Pourquoi me direz-vous? C’est parce qu’ils sont assez lents et attendent sagement que vous les détruisiez avant de tenter une timide attaque. Et je dis bien timide car votre barre de vie va peiner à diminuer même su vous vous prenez énormément de coups. C’est à croire que les développeurs ne voulaient pas que les joueurs puissent perdre et donc on rendu le jeu extrêmement facile.


Facile mais pas seulement.

Concernant vos Rangers au nombre pharamineux de 3, ils auront exactement les mêmes attaques et les mêmes armes. Seule leur arme spéciale variera, arme qui se chargera au fur et à mesure que vous détruirez des ennemis mais qui, de toutes façons, reste for peu utile. De base, vous n’aurez que deux armes possible : un sabre et un pistolet. Le sabre a une portée ridicule et donc on privilégiera grandement le pistolet. En effet, celui-ci a une portée supérieure à la largeur de l’écran et en se mettant au milieu de l’écran et en canardant successivement à gauche et à droite, on tue tout les ennemis sans même risquer de se froisser un ongle. Les armes peuvent augmenter de niveau en trouvant plusieurs fois celle-ci sur son chemin ce qui va les rendre plus puissante et plus rapide. Mais comme je vous le disais plus tôt, sitôt le pistolet acquis le jeu devient ridiculement facile au point de quasiment perdre tout intérêt. Même les boss ne font pas le poids face à cette arme. Il vous suffira de vous poster près du bord le plus éloigné puis de tirer à répétition pour détruire chaque boss sans que ceux-ci ne puissent jamais vous approcher. Vu que le pistolet fait légèrement reculer les ennemis, il devient quasiment impossible aux boss de vous approcher. A quoi peut servir un boss s'il ne peut même pas vous toucher? Mais attendez car, après avoir vaincu un boss, il va grandir et vous invoquerez votre super robot géant pour une bataille épique … naaan, je rigole. Aucun vrai combat ne vous sera proposé mais plutôt une petite séance de QTE. En appuyant à chaque fois sur la bonne direction et le bon bouton, et ce avant que votre ennemi le fasse, vous effectuerez une attaque jusqu’à le détruire. Et comme les ennemis sont aussi stupides que les lapins crétins, ils ne vous frappent que très rarement.


Alors, que dire de plus?

Le jeu comporte 6 niveaux et chaque niveau se termine en moins de 4 minutes. Oui, vous avez bien lu. Il vous faudra moins de 25 minutes pour terminer le jeu et du premier coup encore. Même un joueur débutant n’aura aucune difficulté à vaincre tous les ennemis et passer les niveaux. Seul le dernier m’a donné un peu de fil à retordre vu qu’il faut monter une tour et que les dalles sous vos pieds disparaissent vous faisant descendre d’un niveau où il faudra de nouveau vaincre les vagues ennemies avant de remonter. Au final, ce Power Ranger Ninja Storm représente absolument tout ce qu’il ne faut pas faire dans un jeu vidéo. D’un point de vue technique, les graphismes sont sommaires, les animations sont souvent ratées et les bruitages et musiques sont quasiment absents et en plus pas très bons. D’un point de vue pratique, les contrôles sont lourds, la difficulté est inexistante, la durée de vie absolument minable. Et d’un  point de vue ludique, ce jeu est lassant au possible si bien que l’ennui est présent dès les deux premières minutes de jeu … c’est vous dire. En fait, c’est très simple : si j’avais du acheter ce Power Ranger Ninja Storm le jour de sa sortie au prix fort, je pense que j’aurais brulé la boite et jeté le jeu dans la fosse à purin la plus proche au bout d’une heure. Les développeurs de THQ ont signé ici un jeu merdique qui ne mérite aucune considération.


C’est de la bouse de compet’.

Je n’ai pas si souvent l’occasion de dire qu’un jeu est de niveau zéro mais là avec Power Rangers Ninja Storm, on touche le fond. Pire, les développeurs on encore essayé de creuser pour déterrer un peu plus de merde. Si jamais vous croisez ce jeu, rendez service à l’humanité et aux joueurs en particulier et écrasez cette sombre pourriture sous votre pied.



Genre : Plateforme 2D
Sous-genre : Action
Jeu de référence (Game Boy Advance)
Recherche graphique
Travail du scénario
Qualité des contrôles
Profondeur du gameplay
Qualité auditive (sons)
Level-design
Contenu/durée de vie
Ambiance
Appréciation globale
1/10