19 mai 2014

PSP : LEGO Harry Potter - Années 1 à 4

J’ai vraiment apprécié les livres et les films Harry Potter. Bon, les films étaient moins fidèles aux livres dès le troisième épisode mais je passais de bons moments. Et voici qu’après avoir adapté les univers de Batman, Indiana Jones ou de Star Wars, LEGO s’attaque à Harry Potter. Est-ce que notre jeune sorcier va sortir grandi de cette aventure ou faudra-t-il lancer un sort d’Oubliette? Je pense que la première affirmation devrait se vérifier.




La pierre philosophale.

Je n’ai jamais joué aux jeux LEGO … désolé de le dire comme ça mais c’est la vérité. Je n’ai donc aucun point de repère face à ce jeu et je peux dont y aller l’esprit ouvert et les cheveux au vent. Et je dois dire que j’ai été agréablement surpris par ce que j’ai trouvé dans ce LEGO Harry Potter Année 1 à 4. Je me suis retrouvé face à une sorte de parodie comique des films mais qui respecte toujours l’histoire, les personnages et les environnements. Et je dois dire que j’ai trouvé le tour très cohérent, attachant et assez drôle. Je m’attendais bien sur à un aspect comique, avec les jeux LEGO c’est une marque de fabrique, mais là il y a plein de petits gags et autres aspects drolatiques qui sont irrésistibles. Alors pour commencer, les cinématiques sont vraiment de toute beauté. Même pour une PSP, c’est très propre et ça suit très bien la logique des films. Là, chapeau-bas, vraiment. Et ensuite, le jeu en soi est également très beau, bien pensé et très bien animé. Je dois dire que je n’aurais pas cru ça possible avec des personnages LEGO.

La chambre des secrets.

Le jeu se voit en 3D isométrique vue de trois-quarts haut. On pourrait penser que ce genre de vue va fatalement finir par vous bloquer en vous cachant derrière un élément de décors ou en ne facilitant pas vraiment les déplacements. Et bien non, il n’en est rien, à mon plus grand plaisir. Le jeu gère la transparence des éléments de décors qui pourraient vous cacher et les niveaux sont conçus pour ne jamais mettre à des endroits non visibles des choses qui seraient nécessaires pour l’aventure. Et en ce qui concerne les décors, vous reconnaîtrez chacun d’entre eux, que ce soit Privet Drive, Poudlar, le train ou la cabane hurlante, tout y est fidèlement retranscrit dans les moindres détails et, croyez-moi, il y en a des détails. Et histoire de remettre encore une couche de vernis sur ce très beau tableau, les musiques des films et les ambiances sont toutes clairement respectées. D’accord, il n’y a aucune voix mais ce n’est pas un problème pour l’immersion car les musiques et bruitages font très bien leur travail.

Le prisonnier d’Azkaban

Le jeu en lui-même est très simple. Il s’agit toujours d’effectuer de courtes quêtes demandées par des PNJ pour pouvoir avancer et, en cours de route, il s’agit de ramasser toutes les pièces qui se trouvent dans le niveau ainsi que celles que vous pourrez récolter en détruisant tout ce que vous pouvez. Aussi, vous pourrez construire par endroit des objets pour vous aider dans votre progression ou découvrir des secrets grâce à votre hibou ou à un sort. Car oui, vous vous en doutez, vous pourrez utiliser de la magie. Mais attention, le jeu s’adresse à un public très jeune donc le système de magie est très simple, basé sur 3 boutons possible à presser dans l’ordre indiqué. Il y a aussi des mini-jeux qui, pour la plupart, consistent juste à résoudre un petit puzzle. Il y a aussi quelques passages de plateforme qui ne sont pas trop compliqués car les sauts sont très assistés. Et, bien sur, à la fin de chacune des quatre années que vous aurez à arpenter, un boss sera à vaincre mais là aussi, il n’y aura rien de sorcier … si je peux m’exprimer de la sorte. Et en un sens, c’est bien le problème principal de ce LEGO Harry Potter.

La coupe de feu.

Le jeu est facile, vraiment trop facile et les joueurs confirmés n’auront aucun problème à terminer l’aventure en un temps record qui, si on veut vraiment aller vite, peut tourner autour de 6H. Si vous voulez débloquer tous les bonus et trouver tous les objets, il vous faudra refaire tous le jeu mais une fois que vous aurez tout vu, je ne sais pas si vous en aurez vraiment envie. D’autant que c’est super répétitif. Dans chaque niveau, c’est exactement la même chose, les mêmes types d’énigmes, les mêmes types de quêtes et finalement les mêmes genres d’objets à construire ou la même architecture de niveau. Alors oui, chaque niveau est graphiquement correspondant au film mais pourtant tellement similaire dans sa construction avec les autres. C’est dommage que ce manque de variété et cette trop grande facilité rendent le jeu un peu ennuyant à la longue car il est pourtant très bon dans son ensemble. C’est un peu paradoxal, vous ne trouvez pas? Mais quoi qu’il arrive, LEGO Harry Potter est un jeu à conseiller pour tous les fans du petit sorcier à la cicatrice qui y retrouveront l’univers de leur héros favoris dépeint avec une dose d’humour non négligeable.

Tu es un sorcier, Harry.

Loin d’être le jeu du siècle, LEGO Harry Potter Année 1 à 4 est un très bon jeu, très bien réalisé et qui respecte son sujet. Certes il est répétitif et trop facile mais on le parcoure très agréablement et toujours avec plaisir. Un très bon titre pour la PSP n’est pas a négliger alors n’hésitez pas trop et faites vous plaisir.

Genre : Plateforme 3D
Sous-genre : Aventure
Jeu de référence (PSP)
Recherche graphique
Travail du scénario
Qualité des contrôles
Profondeur du gameplay
Qualité auditive (sons)
Level-design
Contenu/durée de vie
Ambiance
Appréciation globale
8/10