14 janvier 2014

PLAYSTATION 3 : Battlefield Bad Company 2



Bon, on ne peut pas dire que je sois un grand fan des FPS typé militaires, surtout avec la pléthore de clones et les séries à rallonges comme les Call Of Dutty, Battlefield …Pourtant, c’est un Battlefield que je vais tester aujourd’hui (merci aux hasards de la pêche aux jeux d’occasion). Attention, ne pas être fan ne veut pas dire que je ne peux pas apprécier un bon FPS pour peu qu’il ait quelques pré requis : bon scénario, bonne maniabilité, bons graphismes et surtout plaisant à jouer. Allez, assez de palabres, enfilons le traditionnel costume kaki et lançons-nous à l’assaut des forces d’invasion russes.



 

Petit détour par le passé.

En effet, les premiers pas dans le jeu se font dans le passé où un petit groupe de soldats tente d’évacuer un scientifique d’une île remplie de soldats. Le scientifique en question a créé une arme terrible qui …  Spoiler alert! Disons que ce n’est pas super sympa comme arme. Retournons maintenant à notre époque ou une autre petite équipe de 4 baroudeurs, un peu déboussolés avec un profond ras-le-bol de la guerre, doivent survivre à quelques escarmouches avec les troupes russes. Coup de bol, ils tombent en possession d’indices pour retrouver la fameuse arme terrible qui avait totalement disparu de la circulation. S’en suit les sempiternelles recherches, alliances, trahisons et autres grands sentiments patriotiques. L’histoire est assez convenue mais reste plausible et agréable à suivre, surtout que le début du jeu se passe à une époque différente du reste du jeu. Je trouve cette mise en place, et la mise en scène en général, bien réalisée. C’est un bon point et il faut souligner ce souci du travail bien fait.


Un groupe assez spécial.

Si votre groupe compose 4 membres et que vous êtes quasi constamment ensemble, vous seul aurez du poids face aux vagues ennemies. Ceux-ci d’ailleurs prennent un malin plaisir à exclusivement vous viser au point que c’est est un peu frustrant. Vu que vos coéquipiers sont virtuellement invincibles, il ne sert pas à grand-chose de leur tirer dessus … d’accord. Mais du coup, on constate vite quelques petits soucis d’I.A. qui est, en général, assez correcte mais qui tend vraiment à vous harceler personnellement même si vous êtes bien en retrait de votre groupe. Même être dans un bâtiment ne vous aide pas car les ennemis vous visent parfaitement même derrière les murs. C’est peut-être une bonne idée pour corser la difficulté mais là je trouve que ce point de détail est assez exagéré et totalement irréaliste. Mais bon, heureusement que vos équipiers peuvent parfois vous aider en éliminant certains ennemis mais, comme j’ai dit plus haut, ils rateraient une vache dans un couloir. Aussi, une petite chose qui m’a assez agacé est qu’ils s’amusent souvent à partir bien vite au prochain point de contrôle et vous vous retrouvez parfois seul à chercher vos équipiers … ce qui est également un peu frustrant dans un jeu qui prône le travail en équipe.


Travail soigné.

Graphiquement, le jeu tient bien la route avec beaucoup d’environnements différents comme la jungle, la montagne, la plaine, le désert, les villes, … c’est richement décoré avec un moteur graphique qui tient bien la route et surtout des animations bien réalistes. Petit bémol cependant, certains effets de lumière sont un peu ratés comme les rayons qui fusent au travers du feuillage de la jungle … qui sont dans la direction opposée au soleil … Un chouette point est que la plupart des bâtiments sont destructibles en tout ou en partie. Bloqué dans un niveau? Une roquette dans le mur vous ouvrira la voie. Un sniper en hauteur? Détruisez sa tour et admirez le résultat. Et puis, il y a certains passages très bien faits qui donnent envie de voir la suite comme la séance de sniper sous l’orage où il faut synchroniser vos tirs avec les coups de tonnerre. Mais attention, il y a encore mieux. Vous aimez les véhicules? Vous aurez ici la possibilité d’en conduire quelques-uns comme une jeep, un quad, un bateau ou un tank. Le tank en particulier est assez jouissif à conduire.


Tu peux répéter? Je n’ai pas bien entendu.

Encore un bon point à l’actif de ce jeu, tout ce qui concerne les dialogues est assez réussi avec des jeux d’acteurs bien convaincants. Les bruitages sont assez réussis et renforcent l’immersion. Les armes sont chouettes et bien réalistes dans leur comportement. Par contre, je trouve qu’elles manquent d’un petit quelque chose … de l’impact et du retour de force que j’attendais. Là, mon plaisir de jeu à été un poil réduit. Mais dans les aspects négatifs qui m’ont un peu gavé dans le jeu, il ya des passages comme celui du bateau qui ne sert à rien vu qu’il dure 15 longues secondes … pffff … et surtout, surtout les séquences de rail shooter en hélicoptère. Si la première peut aller, la seconde vers les trois quarts du mode solo est vraiment rébarbative. D’autant que j’ai détesté la partie où vous avez 5 secondes (pas plus) pour détruire un hélicoptère qui vient d’en dessous avant qu’il vous abatte directement. En plus, mourir vous fera redémarrer directement à l’arrivée de l’hélicoptère ennemi. J’ai bien refait ce passage une trentaine de fois avant d’enfin détruire cette saleté d’hélicoptère pour tomber directement nez-à-nez avec un autre (plus facile cependant). Dans le même ordre d’idée, la partie où vous n’êtes que 2 dans une petite cabane en bois et devez résister à un assaut ennemi armé de votre fusil de sniper est super barbante car les ennemis vous visent constamment même sans vous voir. Et sachez qu’une grenade ou un tir de mitrailleuse se moque éperdument des murs en bambous. Enfin, le mode solo est pas mal, vraiment, mais se termine un peu vite. J’ai mis autour de 6h30 pour terminer le jeu solo. Heureusement qu’il y a le multi.


Vous aviez prévu d’aller dormir?

Oubliez directement cette idée. Le multi est terrible et vous occupera de longues heures. Il y a beaucoup de modes de jeu du genre capture de points, ruée, … Vous aurez la possibilité de faire augmenter le niveau de votre avatar et lui gagner de nouvelles capacités comme avoir plus de matériel, une meilleure visée, … De base, vous aurez le choix entre 3 classes : l’assaut qui est un soldat assez basique, l’ingénieur avec son lance roquette et le médic. Par la suite, de nouvelles classes s’offriront à vous comme le sniper, … Et aussi, les véhicules sont de la partie en réseau, YES. Ah, le bruit du tank roulant au coin d’un bois qui arme son canon et vaporise une troupe ennemie, ça n’a pas de prix. Si le mode solo, sympathique mais un peu léger, vous laisse sur votre faim, le multi comblera vos attentes. Mais attention car il y a un piège. Pour jouer en réseau, il vous faudra d’abord créer un compte sur le site d’Electronic Arts (EA.COM) et référencer ce compte lors de la première connexion. Là, j e trouve ce système abusé. D’autant que dans le jeu, on vous demande de créer un compte MAIS en fait il n’y a rien qui est créé, c’est une connexion à un compte existant seulement. Les textes sont peut-être mal traduits mais j’ai galéré un moment avant de comprendre. Mauvais point pour vous, messieurs d’E.A. mais le plaisir de jeu qui suit cette frustration rattrape tout.


Une bonne surprise.

Je ne suis pas versé du tout dans les Battlefield, les Medal Of Honor et les Call Of Dutty mais ce Bad Company 2 m’a bien plu. Il n’est peut être pas exceptionnel mais le mode solo est sympa avec sa narration correcte et ses protagonistes et surtout, le multi est à tomber. Battlefield Bad Company 2 est un bon jeu comme je voudrais en voir plus souvent.


Appréciation globale
7/10