10 décembre 2013

MEGADRIVE : Aladdin


Vous savez, vous, comment parler d’une légende? C’est toujours un peu compliqué car tout le monde sait à peut près à quoi s‘attendre. Et pour celui qui en parle, la vraie difficulté est d’arriver à se démarquer de tout ce qui a été dit avant. Alors aujourd’hui, je vais vous parler d’un autre chef-d’œuvre en la personne d’Aladdin sur Mégadrive, la merveille signée David Perry tirée du film des studios Disney.




Prince Aliiii, oui c’est bien luiiiii …

Vous avez toutes et tous déjà vu le superbe film Aladdin des studios Disney voire la série animée. Les plus vieux d’entre vous se souviendront avec nostalgie de l’époque de la sortie du film qui a vu apparaître un lot de jeu vidéos tirés du film sur tous les supports de l’époque. Il y en a eu sur Super Nintendo, Master system, Game Gear, Game boy et surtout sur Mégadrive. Si vous vous demandez en quoi cette version Mégadrive est différente, c’est qu’elle a été réalisée par quelqu’un qui est devenu un véritable dieu vivant de cette époque : David Perry. Ce nom vous met une larme à l’œil? C’est normal et je vous emboite le pas. Pour les autres, sachez que cette personne a réalisé les plus beaux jeux sur 16 bits, rien que ça. Et s’il avait déjà quelque super jeux à son actif comme Cool spot ou global Gladiators, c’est vraiment Aladdin qui a assis sa réputation et qui lui a permis d’ouvrir son propre studio : Shiny entertainment responsable entre autres des Earthworm Jim, MDK et j'en passe. Je sais que je m’égare un peu mais j’essaie de vous situer un peu le background autour d’Aladdin.



Revenons à nos pommes.

Le jeu Aladdin se base donc entièrement sur le film éponyme. Le premier truc qui va vous frapper et la qualité graphique du jeu qui est incroyablement fidèle au film. Oubliez toutes les autres versions sur les autres consoles : c’est celle-ci qui se rapproche le plus du design original. Autant le dire tout net, ce jeu est absolument ma-gni-fique! Rien ni personne ne pourra vous faire penser le contraire et malgré les années, il reste très plaisant à regarder. L’animation également est incroyable car la palette de mouvements est très étendue et surtout très bien rendue. N’imaginez même pas de voir une animation un peu saccadée ou passant rapidement d’un mouvement à un autre. Ici, tout est super fluide et les transitions entre les mouvements se font tout naturellement, tout en souplesse. Aladdin, c’est du grand art, un hymne a toute la maestria dont sont capables ces rares créateurs de jeu de génie. Mais je m’égare un peu avec tous mes adjectifs flatteurs.



Et le jeu, dans tout ça?

Hé bien le jeu est vraiment très bon. Déjà, les niveaux sont très beaux et très bien pensés. Il est impossible de se perdre tant le jeu vous guide avec ses lignes de bonus et son chemin somme toute logique. Il y a 8 niveaux qui suivent à la trace l’histoire du film entrecoupés de quelques niveaux bonus et de jeux de casino. En fait, il y a donc des niveaux bonus avec Abu (le singe) qui doit éviter des vases qui tombent du ciel et ramasser des gemmes, des vies, … C’est court, simple mais très amusant. Et durant les niveaux, on peu trouver des têtes de génie qui vous permettent de tourner une roue en fin de stage pour gagner encore des gemmes, des vies et autres. Et pour faciliter encore un peu votre progression, le marchand que l’on voit au début du film fait régulièrement des apparitions dans les niveaux pour vous vendre des vies ou des gemmes. Si avec tout ça, vous n’êtes pas capables de terminer le jeu, c’est vraiment que vous le faites exprès mais attention, ça ne veut pas dire que le jeu est trop facile non plus. Dans tous les cas, les niveaux sont très complets avec leur lots de pièges, de bonus (dont certains cachés) et des environnements bien rendus. En plus, le jeu se permet même d’ajouter quelques changements de gameplay comme la course en tapis volant où vous devez échapper aux vagues de lave.



Alors, il est si bien que ça?

En fait, OUI. Il est même encore mieux que ce que vous pouvez imaginer. S’il faut pour un joueur maitrisant le jeu une petite heure pour le finir, cette heure de jeu se résume à un mot : plaisir. Je trouve pourtant qu’il y a une chose et une seule qui est moins bonne que le reste, c’est le boss de fin. Jaffar manque cruellement de charisme est il n’est pas assez puissant pour offrir un challenge suffisant. Attention, je ne dis pas qu’il est mal fait mais il n’est pas à la hauteur de ce que j’attendais au vu du dessin animé et de la qualité du reste du jeu. C’est un peu dommage mais passable. En plus, les musiques du jeu sont superbes et correspondent très bien à la musique du film. C’est rare de voir une adaptation de dessin animé ou de film tellement bien rendue et avec autant de respect de l’œuvre originale. Je ne dirais pas qu’Aladdin sur Megadrive est le meilleur jeu de la console mais il est en tout cas dans le top 10 des meilleurs jeux du support, sans aucun problème.



Et le verdict final est …

Si tous ceux qui proposent un test de ce jeu, professionnels et amateurs, disent la même chose à son propos, c’est que c’est la vérité. Et Aladdin est une bombe qui n’a absolument pas pris une ride malgré toutes les années. Vous n’y avez jamais joué? Honte à vous. Foncez vite y jouer sur le support original (je le conseille) ou en émulateur si vous n’avez pas de Megadrive mais jouez-y, c’est du pur bonheur.


Appréciation globale
9/10