28 décembre 2013

DREAMCAST : Charge'N Blast


La Dreamcast est la console typée arcade par excellence. Etant basée sur le même type de hardware, c’est d’ailleurs normal que les titres d’arcade y soient rapidement adaptés. C’est justement d’un de ces transfuge vidéo-ludique que nous allons parler aujourd’hui : Charge’N Blast.





D’abord, on charge …

Charge’N Blast, donc, est un vrai jeu d’arcade à l’ancienne comme l’était House Of The Dead. Ma comparaison ne s’arrête pas au style de jeu mais aussi au visuel. Les graphismes de Charge’N Blast font diablement penser à un house Of The Dead plus futuriste. Je soupçonne une affiliation quelque part. Par contre, les graphismes de ce Charge’N Blast sont bien plus sommaires et dépouillés. C’est triste à dire mais le jeu est un peu moche pour une Dreamcast qui a proposé des titres bien plus beaux. Concernant l’histoire, on doit sauver le monde d’une invasion alien. Pour ce faire, on peut choisir un des trois personnages jouables pour parcourir les niveaux : le bellâtre classique, la fille et le gros bras. Classique, simple et … trop classique à mon goût quand même. Une fois choisi, son personnage enchâssé dans son armure et armé de son gros fusil, on peut aller à l’attaque. Le jeu se présente un peu comme une espèce de Space Invader amélioré. Votre personnage peut se déplacer à gauche et à droite uniquement en utilisant les deux gâchettes afin d’éviter les attaques ennemies. Il peut également tirer (c’est très recommandé) pour se débarrasser de toute présence hostile avec le bien nommé système de chargement et de tir.

Ensuite, on vise …

En gros, on appuie sur une des trois touches d’armes pour choisir l’arme à charger dans le canon et on voit la puissance de charge qui augmente sur le viseur à l’écran. Plus l’arme est chargée, plus elle fait de dégâts (logique). Avec le stick, on dirigera le viseur sur les ennemis qui seront dès lors temporairement lockés et il ne reste plus qu’à tirer. Après chaque tir, il faudra bien sur refaire la même manœuvre : charger, viser et tirer. Attention toutefois car la vitesse est un maître mot dans ce jeu. Au départ, vous avez 50 secondes d’énergie disponible et après chaque vague d’ennemi, votre temps remonte un peu. Donc, le plus vite vous éliminez les ennemis, le plus de temps il vous restera pour affronter le boss. Chacun des 5 stages a son boss, jamais très compliqué, auquel il faut d’abord détruire le générateur de bouclier posé quelque part sur son corps avant de lui faire sa fête. Bon, dans l’ensemble Charge’N Blast n’est pas vraiment difficile et un joueur aguerri en arrivera vite au bout … très vite même, voire beaucoup trop vite.

Et puis, on tire …

20 à 30 minutes, c’est le temps de jeu moyen pour terminer Charge’N Blast. C’est vraiment, mais alors vraiment TROP COURT. Je me demande même si ce jeu a bien marché dans les salles d’arcade vu son manque de contenu. Les deux premiers niveaux se finissent en moins de 3 minutes et les combats contre les boss ne sont qu’une simple formalité. Seuls les boss du troisième et du cinquième stage sont plus compliqués. Celui du troisième stage est une pieuvre avec son générateur de bouclier arrimé à son arrière train et il ne montre pas souvent cette partie de son anatomie. De plus, il balance constamment des mines flottantes qui interceptent vos attaques. Si vous m’avez compris, il vous tuera au temps en vous empêchant de l’atteindre et en vous laissant épuiser votre énergie. Le boss du cinquième niveau n’a pas ce genre de problème et est juste plus compliqué et plus long à battre, surtout si vous ne pensez pas à détruire les vaisseaux dans le hangar en début de niveau, vaisseaux qui vous harcelleront constamment. Sinon, franchement, il n’y a que très peu de challenge. Les niveaux un, deux et quatre peuvent d’ailleurs se terminer sans aucune blessure si vous êtes un tant sois peu attentif aux attaques ennemies. Non, vraiment, je suis assez déçu. Comme je le disais, je ne suis pas sur que ce jeu ait vraiment rapporté de l’argent en salle d’arcade à moins d’augmenter la difficulté drastiquement en accélérant les mouvements ennemis (par exemple).

Et enfin, on s’en va.

Est-ce qu’il y a quelque chose qui pourrait sauver ce jeu ? Hé bien vraiment, je ne sais pas. Les quelques voix et l’ambiance musicale sont relativement corrects, les bruitages également mais graphiquement, c’est beaucoup trop léger. Le contenu est beaucoup trop pauvre et je ne me vois pas vraiment acheter un jeu qui se termine en une vingtaine de minutes. C’est vraiment étrange et je ne sais pas du tout comment expliquer ce Charge’N Blast sur Dreamcast. Il y a bien un mode Time Attack ou un mode deux joueurs pour donner plus de challenge mais même comme ça, un joueur expérimenté en aura fait le tour en deux heures, maximum. Non, je ne comprends pas du tout. L’appât du gain, sans doute, aura motivé cette sortie facilité par le support compatible avec les bornes d’arcade mais, à mon sens, il n’y a absolument aucune raison valable d’avoir sorti ce jeu sur Dreamcast. Au contraire, il va juste faire baisser un peu l’estime que l’on pourrait avoir dans cette merveilleuse console. Juste une dernière chose, je trouve dommage que le jeu ne soit que la vision d’une journée de travail «ordinaire» de cette équipe surarmée. C’est du genre : alors aujourd’hui … ah zut, encore une invasion alien … je vais devoir faire des heures supplémentaires. C’est clairement le message donné dans l’intro, ce qui est bien dommage.

Fun la première fois.

Charge’N Blast est une grosse déception. Le concept est sympa mais le manque conséquent de contenu et la réalisation trop légère le relègue dans le peloton des jeux médiocres de la Dreamcast. Pourtant, je reconnais m’être relativement bien amusé la première fois avant de comprendre que j’avais quasi terminé le jeu du premier coup.


Appréciation globale
3/10