29 décembre 2013

ANDROID : Nun Attack - Run And Gun


Tiens donc … en me promennant un peu sur le Play Store, j’ai trouvé un autre petit jeu au concept sympathique : Nun attack – Run And Gun. On parle ici de nones armées et dangereuses qui cassent du squelette, du vampire et du loup-garou et j’ai également compris que c’était la suite d’un jeu d’action/stratégie. N’écoutant que mon instinct qui aime dégommer des monstres à tout va, j’ai installé ce petit run game. Polissez vos crucifix, pauvres pêcheurs, car la rédemption arrive, armée de fusils, pistolets et autres outils de pacification massive.



Deo Gratias.

Je ne m’étendrai pas sur l’histoire car je l’ai déjà entièrement racontée ci-avant. Sachez qu’on peut choisir entre 5 nones, chacune avec son arme de prédilection et ses caractéristiques, pour vous lancer à l’assaut des 3 mondes hostiles peuplés de squelettes, de vampirettes et de loups-garous. Le but du jeu étant évidemment (comme dans tout run-game) d’aller le plus loin possible avant de se faire stopper plus ou moins brutalement par la marmaille environnante, voire par les pièges disséminés ça et là. Premier constat, c’est graphiquement très propre, pas trop mal animé et les contrôles répondent très bien. Je dois dire que j’ai adoré la musique mais les bruitages … sont vraiment très quelconques mais bon, passons. Au cours de vos pérégrinations, vous trouverez sur votre chemin (de croix … hahaha) différents objets. Le plus courant sera les pièces d’or qui vous serviront à acheter différentes améliorations. Les premières concerneront votre none à laquelle vous pourrez ajouter quelques points de force ou de vie ainsi qu’une arme un poil plus puissante. Vous pourrez aussi débloquer des nones car vous n’en avez qu’une au départ et il vous en coutera des pièces OU des diamants (j’y reviendrais).

Et Spiritus Santi.

En plus des pièces, différents pouvoirs seront placés sur votre trajet, pouvoirs qui s’activent directement comme un aimant à pièce (toujours pratique), une arme divine plus puissante, une frappe divine via des éclairs qui élimine vos opposants, une ruée divine qui vous transforme en véritable fusée inarrêtable, un multiplicateur (X2) de vos points de score et enfin un bouclier. Chacun de ces pouvoirs est limité dans le temps, autour de 10 secondes) mais leur durée peut être étendue en achetant l’amélioration liée. Bien sur, chaque amélioration suivante coutera beaucoup plus cher que la précédente, histoire de vous donner du challenge. En plus de tous ces pouvoirs, il y en a un autre à acheter, celui-là, qui permet à l’esprit de votre none de continuer le parcours pendant quelques secondes après son fâcheux décès. Disons simplement que ca vous permet de glaner quelques piécettes de plus mais je trouve son intérêt vraiment très limité. Par contre, il y a une possibilité de continuer la course en invoquant une autre none ou en ressuscitant votre malheureuse précédemment décédée. Si la première none vous coutera quelques pièces, les suivantes vous couteront des diamants et de plus en plus si vous persistez à vouloir continuer votre course. C’est une manière comme une autre de vous permettre d’avancer encore plus loin.

Amen.

Alors, histoire de vous garder rivé sur le jeu, il y a aussi des défis à remporter si vous êtes de taille. Deux sortes de défis s’offrent à vous : ceux qui vous rapportent des diamants et les autres mais à chaque fois, il y a 3 défis à remplir. Dans le premier cas, les défis vous rapportent donc des diamants et des pièces et ces diamants vous seront diablement utiles, autant pour débloquer des nones supplémentaires que si vous voulez continuer votre parcours après votre décès. Par contre, une fois réussis les 3 défis il vous faudra attendre quelques heures pour avoir de nouveaux défis disponibles. Hé oui, il n’est pas aussi facile d’avoir des diamants … sans les payer je veux dire car oui, vous pouvez les acheter avec vos vrais sous (mais je n’aime pas trop). Pour les autres défis, il faut passer les 3 défis de la liste pour ouvrir un trésor contenant pièces et pouvoirs à utiliser lors de votre prochaine course … gentil, quoi. Mais un peu léger au final pour me garder accroché au jeu.

Et In Inferno Ego.

Le vrai problème de Nun Attack – Run And Gun est un peu celui de tous les run-games de ce type : la répétitivité. Là ou un Jetpack Joyride s’en sortait en alternant les environnements constamment, Nun Attack – Run And Gun s’enlise dans ces 3 environnements très simples qui s’alternent mollement. D’accord, il y a des éléments sympas comme les gros monstres en arrière plan, l’environnement qui colle assez bien aux monstres qui l’habitent, les portails entre les mondes sont assez cools mais … il y a un mais et même plusieurs. Par exemple, le types d’ennemis est trop limité : 2 squelettes (un avec une tronçonneuse et l’autre avec un pistolet), 2 vampirettes (une qui vous mords et l’autre qui vous projette ... quelque chose que je n’ai pas vraiment pu identifier), 2 loup-garous (un qui vous lance une pierre et l’autre qui vous frappe) ainsi qu’une chauve souris qui apparaît une fois de temps en temps, de petits gobelins (petites boules avec des dents) et des cranes volants en ligne droite. Ca fait donc 9 ennemis, ce qui est bien, mais beaucoup trop peu au final car on n’en a que 2 en moyenne par environnement. Le pire est que ces ennemis sont assez statiques et attendent que vous arriviez au contact pour bouger. J’aurais aimé plus de challenge que ça. Le vrai challenge tourne autour des pièges à éviter qui se multiplient au fur et à mesure. Aussi, petit conseil, attendez avant d’acheter les nones à partir de 50 diamants ou à 75000 pièces. Votre none de départ est déjà assez forte (celle à 7500 l’est nettement moins) mais il faut impérativement augmenter toutes ses compétences pour affronter efficacement les ennemis dès le troisième environnement car leur résistance augmente elle aussi. Vous êtes prévenus.

Nunc Est Bibendum.

Le concept de Nun Attack – Run And Gun est vraiment sympathique, le jeu est bien réalisé et tout mais il manque quelque chose comme le fun que l’on trouve à la pelle ans Jetpack Joyride et surtout une plus grande variété. Sinon, il s’agit d’un jeu assez correct à jouer mais qui lasse malheureusement assez vite.


Appréciation globale
6/10