5 novembre 2013

XBOX : Batman Begins


Je l’ai déjà dit mais j’ai vraiment apprécié la trilogie de Batman de Christopher Nolan. Par contre, je suis toujours septique (mais pas comme la fosse du même nom) lorsque je vois arriver une adaptation en jeu vidéo d’un film que j’ai apprécié. Pourquoi? Hé bien parce qu’à 80% du temps, c’est un jeu raté ou bourré de problèmes. Il n’y a qu’à penser aux calamiteux épisodes Batman Forever sur 16 bits et Batman Et Robin sur Playstation. Croisons les doigts …




Le retour aux sources.

Est-il besoin de rappeler l’histoire du film? Je suis certain que vous l’avez tous vu mais bon : Bruce Wayne voit ses parents se faire tuer étant enfant, plus tard il part à travers le monde pour s’endurcir et tenter de combattre le mal. Il se fait recruter par Ras’Al Ghul et sa confrérie des ombres qu’il détruit après avoir appris leur intention de détruite la ville de Gotham. Revenu dans sa ville natale, il devient Batman et combat le crime en la personne de Falcone, le parrain de la mafia, de l’épouvantail, le psychiatre utilisant une drogue hallucinogène pour renforcer la peur chez ses victimes et, de retour en deuxième semaine, Ras’Al Ghul. Alors le jeu tiré du film se base sur l’histoire du film à 80% tout en prenant quelques légères libertés qui ne manqueront pas de faire tiquer les fans sans être dérangeantes pour le jeu. On commence l’histoire face à l’épouvantail qui vous empoisonne et vous enflamme (littéralement) et, pendant votre récupération, vous passez par un flashback qui reprend tout ce que j’ai expliqué plus haut. La trame narrative sécarte donc légèrement de celle du film mais je dirais que c’est reculer pour mieux sauter. En effet, c’est une très bonne façon de mettre en place un tutoriel pour bien prendre Batman en main.

Le chevalier noir.

Un des premiers aspects qui va vous frapper est le travail graphique : il est franchement bon avec un très bon design des décors qui correspond très bien au film, une modélisation des personnages franchement pas mal et principalement pour les principaux (Bruce Wayne/Batman, Alfred, Lucius, Gordon, Falcone, l’épouvantail, Rachel …). Franchement, si on joue au jeu on arrive très facilement à se retrouver dans l’ambiance du film. Le travail des animations est lui aussi assez impressionnant avec même certains mouvements directement tirés du film. Bon, petit bémol quand même pour la partie de grimpette sur les grillages où Batman ressemble plus à un crabe lorsqu’il se déplace latéralement mais la plupart du temps, c’est vraiment bien fait. Un gros plus, en plus du travail graphique sur les personnages principaux, est que les acteurs originaux du film on effectué le doublage et les doubleurs français du film ont également été mis à contribution. Voici donc un doublage VO/VF de très bonne qualité pour les voix et les émotions (ce qui est assez rare pour le signaler) même si le mouvement des lèvres ne correspond pas bien dans la VF. La musique est elle aussi directement tirée du film donc on a droit à du très bon son.

La peur fragilise les ennemis.

Le jeu vous demande d’utiliser la peur pour fragiliser vos ennemis. La peur permet par exemple de faire lâcher leurs armes à feu à vos ennemis, très pratique car Batman réagit assez mal aux armes à feu. La peur permet aussi de tétaniser vos ennemis qui se cacheront, tenteront de s’enfuir et seront dès lors faciles à réduire au silence ou à attraper. Attraper un ennemi lancera un interrogatoire dans les règles de l’art … pour Batman, ce qui signifie assez violent quand même. Pour insuffler la peur, la meilleure méthode est de faire tomber quelque chose près de vos cibles ou lancer un évènement propre à les surprendre. A dire vrai, ce n’est pas non plus comme si vous aviez le choix. Je veux dire, vous devez faire peur à vos ennemis sous peine de réduire votre espérance de vie comme peau de chagrin. Et ne pensez pas que vous aurez plusieurs possibilités d’effrayer vos ennemis car il n’y a jamais qu’un chemin à prendre pour y arriver. Mieux encore, le jeu vous assiste énormément tout au long de l’aventure. Une flèche vous guide constamment vers la porte à ouvrir, le point d’ancrage du grappin, l’interrupteur à activer, à quel ennemi on peu lancer une grenade fumigène, … J’avoue avoir été assez déçu par cette relative facilité qui n’est compensée que par les combats qui sont quand même un peu techniques pour passer efficacement d’un ennemi à l’autre. Même les séances de crochetage ou de piratage sont simples comme bonjour.

On ne s’improvise pas super-héros.

Heureusement que le tutoriel vous permet de bien appréhender la maniabilité et, surtout, qu’il y a pas mal de boites de soins disséminées ça et là pour reprendre de précieux points de vie. En revanche, la caméra n’est pas toujours très efficace, surtout contre les murs et a même tendance à faire n’importe quoi lors des combats si on se trouve dans un coin. Et, pour les plus pressés d’entre vous, sachez qu’on ne peut pas passer les cinématiques en cours de jeu ou pour démarrer le jeu (sniff). Si vous mourrez souvent juste après une cinématique, attendez-vous à apprendre les dialogues par cœur en un rien de temps. Pour revenir dans le positif, vous avez deux passages en batmobile qui valent leur pesant de cacahouètes. J’ai adoré ces moments où l’on peut conduire le Tumbler et exploser tous les véhicules comme dans le film. La sensation de vitesse est très bien rendue et décoiffe littéralement. Il est dommage qu’il n’y ait que 2 passages en voiture mais heureusement on peut les refaire en mode contre-la-montre. Pour les gros fans de Batman en général (et je sais qu’il y en a … moi par exemple), on peut une fois le jeu terminé recommencer l’aventure en choisissant un des 3 costumes alternatifs de Batman, dont celui de la série télé dessin-animé des années 90 qui était juste énorme pour moi. Et en plus, il y a un making-of complet du jeu disponible qui est très bien réalisé et qui montre à quel point les acteurs originaux ont été impliqués et surtout comment la collaboration s’est faite entre la production du film et la production du jeu pour coller au maximum.

Ce sont nos actions qui nous définissent.

Et à ce niveau, Batman Begins sur XBOX est un très bon titre. D’accord il n’est pas parfait avec ses petits problèmes de caméra et son côté très assisté mais il a réussi quelque chose d’énorme : ne pas avoir raté misérablement (comme c’est souvent le cas) une adaptation en jeu vidéo d’un film d’ores et déjà culte. Et puis, pour avoir essayé Batman Arkham Asylum sur PS3, on voit très bien que ce Batman Begins lui a servi de base de travail.


Appréciation globale
7/10