25 octobre 2013

ANDROID : Arrow Mania


Allez, j’ai un peu de temps libre donc pourquoi ne pas aller jeter un œil sur le Play Store d’Android? Qui sait, on y trouve parfois de très bons jeux (gratuits en plus). En l’occurrence, cette fois mon choix s’est porté sur un petit jeu de réflexion assez prometteur appelé Arrow Mania. Clic, clic, clic, c’est installé. Allons vite voir ce que cette arbalète sur roulette a dans le ventre.





 

En joue ….

Alors, de quoi parle donc cet Arrow Mania? Hé bien de pas grand-chose. Il s’agit juste d’un jeu de réflexion assez basique dans lequel on dirige à l’aide d’aimants placés à gauche ou à droite une arbalète fixée sur une roue. Cette arbalète peut tourner autour de cette roue pour viser principalement des cibles qui lui permettent de débloquer des petits ascenseurs qui, de fil en aiguille, vous ouvriront la route vers l’arrivée qui signifie donc la fin du niveau. Voilà, en gros c’est tout cela Arrow Mania. Mais bien sur, ce n’est pas tout a fait fini, il y a un peu plus que ce court résumé à en dire et je vais m’y atteler de suite.

… Feu!

Allons donc un peu plus en détail dans la description de ce jeu. Donc, on voit de profil tout le niveau et on est limité à une certaine zone visible. Heureusement, toutes les petites actions à réaliser sont dans cette zone visible, il n’y a pas de «blind shots».Alors, dans les petits détails, il y a quelques subtilités avec les cibles à atteindre pour débloquer les ascenseurs ou des portes. Parfois, il faut atteindre un certains nombre de cibles, parfois il faut les toucher un certain nombre de fois et parfois encore il faut toucher les cibles dans un certain ordre. Mais attention, il n’y a pas que des cibles car de petits avions sont parfois de la partie et débloquent, une fois détruits, les ascenseurs ou les portes. Et, pour finir ce chapitre, il y a aussi des ballons dont il faudra en exploser un certain nombre pour pouvoir avancer. Et pour corser le tout, il y a aussi quelques petites subtilités qui seront mises en place pour vous rendre la tâche encore plus ardue.

Boing, boing, boing, PAF!

Dans les petites subtilités, il y a d’abord que les fameux petits avions vous parachutent des bombes à tout bout de champ. Bien sur vous pouvez les détruire de vos flèches mais elles sont capables de vous blesser et après quelques blessures, de vous tuer. Le deuxième petit trublion est un oiseau bleu qu’il faut soigneusement éviter de toucher de vos flèches auquel cas il deviendra enragé et vous détruira en quelques secondes. Ensuite, il y a des rouleaux compresseurs qui descendent du plafond et qui sont à éviter sous peine de mort. Enfin, il y a les rayons rouges qui, eux-aussi, vous assurent une mort certaine. Mais en plus de ces éléments perturbateurs, il y a quelques petites techniques qu’il vous faudra maitriser. En premier, il y a la gestion de la gravité avec laquelle il vous faudra compter pour toucher vos cibles. Autant les cibles latérales et en haut nécessitent de correctement ajuster l’angle de tir, autant parfois il faudra jouer avec le fait de lancer une flèche en l’air quasi à la verticale pour qu’elle retombe juste à côté de vous derrière un petit muret. Et le dernier truc à connaître est la gestion de la puissance de tir. En rapprochant votre doigt du centre de l’arbalète, vous pourrez réduire la puissance de votre tir pour toucher des cibles très proches mais pas dans votre angle de vision.

Ca n’a pas l’air mal tout ça.

A première vue, oui mais ne vous y fiez pas trop car quelques problèmes plombent l’ambiance. En premier, le jeu n’est pas terrible graphiquement, même pour un jeu Android. Ce n’est pas laid mais j’ai vu franchement beaucoup mieux. Ensuite, quand vous cherchez à réduire la puissance de votre tir en vous rapprochant de votre arbalète, celle-ci perd souvent les pédales et tourne alors dans tous les sens. En effet, le système ne comprend dès lors plus où il doit viser vu que votre doigt peut le diriger dans n’importe quelle direction pour peu qu’il soit au centre de l’arbalète. Enfin, le jeu est beaucoup trop facile et trop court. Entre une et deux heures, montre en main, vous arriverez au bout des 30 niveaux du jeu. Et ne me parlez pas des différents niveaux de difficultés car ils ne changent pas beaucoup les uns des autres. Il est dommage de voir une idée intéressante aussi sous-exploitée. Il y avait beaucoup à faire avec Arrow Mania et peut-être que ça viendra mais à l’heure actuelle, on y joue rapidement pour rapidement ne plus penser y revenir.

Encore un coup dans l’eau.

Voilà, tout est dit. Arrow Mania est décevant. Agréable à jouer les premières minutes, il devient trop vite extrêmement lassant. Si vous vous trouvez en manque de petits jeux pour votre «pause toilette», il pourra convenir un temps mais n’en espérez pas plus.

Appréciation Globale
4/10