3 mai 2013

SUPER NINTENDO : Ranma 1/2 Hard Battle


Fans de mangas, ce test est pour vous car nous allons retrouver un univers déjanté et incroyablement drôle transposé dans une de nos consoles favorite. Bienvenu dans ce test de Ranma 1/2 Hard Battle sur Super Nintendo.






 

Tout commence par une mauvaise baignade.

Ranma ½, c’est avant tout un manga assez connu diffusé pendant la période Club Dorothée. L’histoire met en scène Ranma, jeune homme suivant un entrainement très dur aux arts martiaux qui a eu le malheur de tomber dans une source d’eau maudite. Suite à cela, Ranma se transformera en  jeune fille sous l’eau froide et en garçon sous l’eau chaude. Au début de l’histoire, Ranma est forcé par son père de prendre pour fiancée une des 3 filles de son meilleur ami. Alors, ajoutons à ça bien d’autres personnages tous aussi fêlés les uns que les autres qui, comme par hasard, ont tous le même genre de malédiction (changé en canard, chat, cochon …) ou qui ont d’autres « tares »  comme Happosai, le vieux maître pervers. Ranma ½ met en scène bien des situations cocasses et surtout beaucoup de combats. Il n’en fallait pas plus pour retranscrire en jeu de combat cette histoire.


 

 

 

 

 

 

Ranma , moitié garçon …

L’univers de Ranma ½ est assez vaste, que ce soit pour les environnements, les personnages ou les situations. Ainsi, le jeu de combat Ranma ½ - Hard Battle a beaucoup de possibilités pour piocher allègrement dans cet univers. Les différents personnages en sont d’ailleurs un bon reflet. Nos avons (évidemment) Ranma version garçon et version fille, Genma, Adeline (Akane), Mathias (), Roland (Ryoga), Bambou (shampoo), Gosunkugi, King et Frederic comme personnages de base. Ajoutez à çà Tarô le Collant comme boss version humaine et version (accrochez-vous) taureau/gorille/anguille/grue (le tout mélangé). Question graphismes, on a été gâtés. Les personnages sont très ressemblants et les décors ont l’air directement tirés du dessin animé. On reconnaît facilement le dojo Tendo, le ring « alimentaire » de Frederic, le casino de King, les sources maudites, … Ce que je trouve génial, ce sont toutes les mimiques des personnages. Qu’ils effectuent une attaque ou qu’ils se prennent des coups, on rigole tout le temps. On se croirait vraiment dans le dessin animé. Un très bon travail


 

 

 

 

 

 

Ranma, moitié fille …

Les attaques correspondent bien à chaque personnage. Ranma effectue l’attaque du cyclone, l’orgueil du lion ou les coups de poings éclair, Roland lance ses bandanas et explose le sol d’un doigt,  Mathias utilise toutes les armes cachées dans ses manches, etc. L’univers du manga est très bien respecté, les fans apprécieront. Quel dommage qu’il n’y ait pas plus de coups par contre car chaque personnage a en  moyenne 3 coups spéciaux ce qui est reste peu juste. La maniabilité des personnages, par contre, est assez limite. Les attaques sortent bien mais les personnages sont assez lourds à manier. Les musiques sont gentillettes mais sans vraiment d’originalité et c’est la même chose pour les bruitages. Les voix, par contre, sont assez mauvaises dans l’ensemble. Franchement, il y avait moyen de faire beaucoup mieux. Le scénario (pour une fois, il y en a un) est également dans le ton du manga avec le proviseur loufoque du lycée qui organise les combats pour des raisons idiotes et  toutes différentes pour chaque personnage. Le jeu à deux est agréable mais ne laisse pas un souvenir impérissable. Voilà, je pense que tout est dit.




 

 

 

 

 

 

Alors, douche froide ou … ?

Ranma ½ - Hard Battle est un jeu de combat très sympathique qui mise énormément sur l’univers du manga et sur l’humour omniprésent. Les fans y trouveront leur compte mais les autres n’y jetteront qu’un œil distrait. Bien mais sans plus.


Appréciation globale
6/10