23 mai 2013

PSP : Patapon 3


Patapon est une petite série à succès sur PSP. Curieusement, il s’agit de jeux de rythme, genre très peu représenté sur cette console, mâtiné de stratégie avec des graphismes tout mignons limite enfantins. Dans  Patapon et Patapon 2, on dirigeait une armée de petits bonshommes dans des combats dantesque. Patapon 3 est assez différent et vous allez voir pourquoi en détails ci-après.

 

 

 



Pata Pata Pata Pon !

Patapon 3 vous fait endosser le rôle d’un élu des dieux, chargé de sauver le peuple Patapon changé en pierre précédemment. Cet élu sera secondé d’Hatapon, le porte-drapeau des Patapons, ainsi qu’un guerrier,  un lancier et un archer. En tant qu’élu, vous pourrez choisir de commencer comme une de ces 3 classes (guerrier, lancier ou archer). Chaque classe de personnage vous ouvre d’énormes possibilités d’évolutions vers 7 ou 8 sous-classes comme par exemple le guerrier qui devient en bloqueur avec bouclier, le lancier qui devient un cavalier ou l’archer qui devient un magicien. Ces évolutions vous ouvrent également des possibilités d’acquérir des capacités spécifiques à chaque classe/sous-classe qui vous seront utiles pendant le jeu. Pour vos seconds, ils seront toujours limités à leur classe de base mais pour votre héros, il aura accès au bout d’un moment aux autres classes et sous-classes. Vous aurez donc compris que Patapon 3 inclut beaucoup d’éléments de jeux de rôles pour enrichir ses possibilités et surtout pour vous permettre de personnaliser au possible votre stratégie de jeu. En parlant de jeux de rôles, vos équipements sont également très importants car ils influencent vos statistiques (force, défense, vitesse, résistance à telle ou telle effet de statut, …). Ces équipements peuvent être achetés dans une boutique ou trouvés sur les zones de combats et peuvent être améliorés dans votre base.



 

 

 

 

 

Pon Pata Pon Pata !

Patapon 3 est surtout un jeu de combat stratégique mixé avec un jeu de rythme. Pour être clair, vous jouez du tambour en suivant une certaine séquence et vos petits sujets effectueront une action correspondant à cette séquence. Quatre sons sont disponibles (Pata, Pon, Chaka, Don) et la correcte utilisation de ces sons (et surtout dans le rythme imposé par le jeu) vous permettra d’effectuer toutes les actions nécessaires. Vous pourrez par exemple avancer, effectuer un mouvement de retraite, sauter, concentrer vos forces/défendre, attaquer et invoquer un djinn. Pour ce dernier point, les djinns sont des sortes de soutients divins qui ressuscitent vos personnages, leur rend des points de vie, leur donnent leur maximum de force, les envoient à l’attaque et, dans un élan final, envoient une attaque surpuissante contre vos ennemis. Attention de les utiliser au bon moment car pendant leur apparition vous n’êtes plus maître de vos sujets et donc ils pourraient subir des conséquences fâcheuses si, par exemple, ils foncent tête baissée vers un piège ou autre.



Pata Pon Don Chaka !

Concernant les phases de jeu, il s’agit presque exclusivement d’atteindre la fin de chaque niveau en exterminant gaiement tous les ennemis présents. Vous aurez parfois à faire à des boss énormes voire gigantesques qui vous donneront du fil à retordre. Et c’est là qu’il devient très important que bien gérer son équipe, son équipement, les classes et sous-classes, l’appel à votre djinn ainsi que l’environnement du niveau. En effet, un stage sous la neige nécessitera des équipements adaptés pour éviter de voir vos personnages gelés face à un ennemi. Le vent est également un facteur important car il peut dévier vos flèches. Le feu de vos armes peut se propager aux ennemis, à la végétation et aussi à vos personnages et doit donc être manié avec prudence. Enfin, la pluie peut avoir des effets bénéfiques sur vos troupes mais aussi sur certains ennemis en leur rendant des points de vie. Patapon 3 est assez simple à utiliser mais également très compliqué dans tout ce qu’il faut prendre en compte pour vaincre vos ennemis.



 

 

 

 

 

Pon Chaka Pon Chaka !

Et vaincre n’est pas si simple si on ne pense pas à bien gérer ses petits soldats. Par exemple, vous perdrez automatiquement si Hatapon, le porte-drapeau, meurt. Cependant, celui-ci est invulnérable tant qu’un personnage de la classe guerrier (votre soldat guerrier voire votre héros si vous jouez cette classe) mais sera extrêmement fragile sans cette protection ce qui sous-entend de bien choisir vos classes de personnage avant de partir à la bataille. Votre archer peut évoluer et devenir un soigneur mais dans ce cas sera inefficace en attaque. Si seul Hatapon reste en vie, vous perdrez aussi le niveau. Vos petits soldats ainsi que votre héros peuvent mourir et ressusciter grâce à des items trouvés en cour de route ou grâce à l’appel d’un Djinn. Votre héros par contre ressuscitera toujours (au bout de quelques secondes) lorsque le niveau se déroule en extérieur mais en intérieur il aura les mêmes limitations que ses soldats. Reste que si vous n’êtes pas assez fort pour terminer un niveau, il vous faudra refaire d’anciens niveaux pour glaner de l’expérience et de l’équipement. Concernant les niveaux, certains s’apparentent plus à des mini-jeux qu’à de vrais niveaux comme des courses avec les ennemis pour arriver le premier à la fin du niveau ou des combats à coup de missiles entre deux factions. C’est agréablement rafraichissant d’avoir ce genre de petits plus pour garder la motivation intacte.


 

 

 

 

 

Don DonDon DonDon !

Patapon 3 est, et c’est un GRAND plus, ouvert vers le réseau car vous pouvez télécharger gratuitement des niveaux supplémentaires sur le PS Store et surtout jouer en réseau (pas le réseau local mais le vrai réseau internet) avec d’autres joueurs du monde entier. Certains niveaux sont d’ailleurs impossibles à réussir sans l’aide d’un ou plusieurs équipiers trouvés sur la toile. Je pense par exemple aux gigantesques monstres errants que votre vigie ne manquera pas de vous signaler depuis votre repaire. Pourtant, chaque niveau peut être joué en coopération, à notre plus grande joie. Attaquons maintenant le point le plus critique : la musique. Je vous le dis tout net : vous chantonnerez pendant des semaines les combinaisons de tambour de guerre au grand dam de votre entourage. C’est quasi impossible de se les sortir de la tête … mais qu’est-ce que c’est drôle.



 

 

 

 

 

Attention ! Danger d’addiction sévère !

Patapon 3 est une petite perle vidéo-ludique qui prétend plaire au plus grand nombre avec sa simplicité d’accès, sa musique addictive, ses possibilités de jeu en réseau et toutes les petites ficelles mises en places. Pourtant, avec son côté jeu de rôle assez bien exploité et son énorme durée de vie, je suis sûr que peu de gens iront jusqu’au bout de l’aventure car il faut bien s’investir dans ce jeu pour l’exploiter et en profiter au maximum.


Appréciation globale
8/10