12 avril 2013

XBOX : Far Cry Instincts


Etant donné que Far Cry 3 vient de sortir, il pourrait être intéressant de s'attarder sur les débuts de cette série. Far Cry sur PC a fait un buzz énorme dans le monde des FPS lors de sa sortie grâce à ses graphismes chatoyants et surtout grâce à ses environnements gigantesques. En fait, vous aviez une île tropicale complète à explorer incluant quelques passages en intérieur et, pour ne rien gâcher, une bonne trame de fond. Sur XBOX, Far Cry Instincts se la joue différemment en refusant l’adaptation pure et simple pour jouer la carte de la refonte quasi totale.






 

Sable blanc et cocotiers

 Far Cry Instincts vous met dans la peau de Jack, ancien militaire aimant se la couler douce et promener les touristes à bord de son bateau.  Malheureusement pour lui, sa dernière cliente l’emmène aux abords d’une île paradisiaque, certes, mais également très mal fréquentée. Dès lors,  son bateau va vite être coulé il sera pourchassé par des mercenaires à la solde d’un savant un peu fou spécialiste de la génétique. Voici le point de départ et vous, dans la peau de Jack, n’aurez de cesse que de rester en vie, de retrouver votre « cliente » et accessoirement zigouiller des centaines d’ennemis tous aussi mal intentionnés à votre égard que possible. En soi, cette base de scénario est assez classique et ne vous fera pas palpiter plus que ça. Mais, ce n’est pas tout …


 

 

 

 

 

 

Le club Med Caraïbes? Non, ce n‘est pas ici.

Vous l’aurez compris, l’aventure que Jack va vivre sera des plus mouvementées. Mais ce sur quoi je vais m’étendre un peu est tout aussi intéressant. En effet, si sur PC les graphismes étaient magnifiques, la XBOX montre qu’elle est également capable de vous en mettre plein la vue. Les environnements sont proprement gigantesques et toujours superbes. Vous pourrez explorer l’île où vous êtes bloqué de jour comme de nuit et rester à chaque fois sous le coup de graphismes somptueux. Certains passages vous emmèneront dans des intérieurs qui, eux, sont souvent assez quelconques sans être rédhibitoires. Ajoutez à cela des musiques d’ambiance bien dans le ton et des bruitages et voix très convaincants. Cependant, attendez-vous à une surprise. Si la version PC offrait énormément de liberté, la version XBOX sera plus dirigiste en limitant votre progression pour vous forcer à aller d’un point A vers un point B en suivant un chemin bien défini.  Fini les petites galipettes hors sentiers en coupant à travers les forêts, montages, ….


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Scout toujours

Jack a un petit côté forestier un peu espiègle car il adore poser des pièges. Une branche d’arbre qui dépasse deviendra vite une arme mortelle sur laquelle vous dirigerez vos ennemis. Ramper dans les hautes herbes vous rendra invisible, permettant ainsi de se rapprocher de vos ennemis pour un petit coup de couteau en douce. Mais ne croyez pas que ce sont là ses seuls talents. Jack s’en sort très bien avec un pistolet, un fusil de sniper, une mitraillette ou encore un bazooka. De plus, Jack excelle dans la conduite de véhicules tels les bateaux, voitures, aéroglisseurs, quads, aile delta, … A chaque fois, vous prendrez énormément de plaisir à emprunter un moyen de transport quelconque à vos ennemis. La maniabilité, que ce soit de Jack ou des véhicules,  est sans faille et vos déplacements quels qu’ils soient se feront sans heurts. Dans tous les cas, vous ferez rarement usage des talents de piégeur de Jack pour recourir à des attaques frontales bien costaudes et en faisant du rentre dedans.


Un loup-garou dans les bois

Jack ne se cantonnera pas à des armes car, au bout d’un moment, il sera en contact avec un mutagène qui lui donnera plusieurs capacités étendues telles une vitesse accélérée pendant une courte période ou une force démentielle pour peu qu’il soit chargé en adrénaline. Dès lors, votre gameplay change et les ennemis voleront sous l’effet de vos coups tels des Romains aux prises avec un Obélix en chemise hawaïenne. Malheureusement, ces passages sont souvent un peu courts surtout à cause de la vitesse à laquelle se vide votre réserve d’adrénaline. Le vrai souci est que vous ne serez pas le seul à être dans cet état et de nouveaux ennemis génétiquement modifiés (parfois un peu trop) seront désormais de la partie. Concernant la durée de vie du jeu, elle est plus que correcte avec sa campagne solo qui fait autour d’une quinzaine d’heures. Je ne m’étendrai pas sur le mode multi-joueurs ou sur l’éditeur de niveaux que je n’ai pas testé vu qu’il est assez difficile de connecter de nos jours une XBOX première version sur le XBOX-LIVE  histoire de trouver des joueurs. Le seul problème qui sera à noter sur ce Far Cry Instincts est l’intelligence des ennemis qui n’est franchement pas  ce que je qualifierais des plus efficaces. Autrement, le jeu tient la route et, vu qu’il ne correspond plus du tout à la version PC à part dans les grandes lignes, c’est une toute nouvelle aventure qui vous tends les bras. Alors chaussez vos tongues et partez à l’aventure.

 

 

 

 

 

 

 

Alors, on bronze ?

Far Cry Instincts est l’exemple même de bon jeu qui ne prend quasi pas une ride. Rien que pour découvrir tous les environnements de l’île paradisiaque sur laquelle vous devrez survivre, Far Cry Instincts vaut le coup d’œil.


Appréciation globale
8/10