17 avril 2013

DREAMCAST : Soul Calibur





Soul Calibur sur Dreamcast, c’est du lourd. Du très très lourd même. Véritable démo technologique à l’époque de sa sortie, il a été déclaré par bien des magazines « meilleur jeu de combat de tous les temps » … ça annonce bien la couleur. Personnellement, je suis plutôt d’accord. Examinons en détail cette merveille.





 

L’arcade à domicile.

En arcade, Soul Calibur avait de quoi impressionner. Sur Dreamcast, il rend complètement fou. Avec ce jeu, la Dreamcast enfonçait toute la concurrence d’un point de vue technique. Celui qui doutait des capacités technique de cette console devait littéralement s’incliner sur soul Calibur. Au premier abord, on pouvait même croire qu’on assistait à une vidéo en 3D mais pas à un jeu réellement jouable. Mais ensuite, quelle claque mes amis. Si on regarde en premier les graphismes, on se rend vite  compte à quel point ils sont incroyables. Très beaux, très lisses, des détails à foisons, des décors superbes et des effets spéciaux dans tous les sens. On en prend plein les yeux et on en redemande. Rien que pour les personnages, j’avoue qu’à l’époque j’ai eu du mal à y croire. Ceux-ci sont si bien dessinés, les contours sont  très bien lissés et le moindre détail si bien modélisé que c’en était incroyable pour l’époque. Exit  les Tekken et Virtua Fighter, bienvenue dans le futur. Et les effets spéciaux … chaque mouvement de votre (vos) arme(s) se fera dans une gerbe de lumière et génèrera d’autres effets, explosions ou autres à chaque coup.


 

 

 

 

 

 

 

Un orchestre dans votre console.

Le son lui aussi profite au maximum des capacités de la Dreamcast. Les thèmes musicaux sont tout bonnement magnifiques. Tout le reste, que ce soit les voix digitalisées ou les différents bruitages sont très bons et restent encore maintenant des références de qualité. Et encore, on n’a pas atteint la moitié du tiers des merveilles proposées par Soul Calibur. Après tout, on connait tous quelques jeux superbes graphiquement mais pour le reste … (qui a dit Black sur PS2 ?). Heureusement, ici il n’en est rien. Le jeu est super fluide, la maniabilité est une des meilleures jamais proposée à ce jour et le jeu en soi est prenant, long et hyper jouissif à jouer. Il y a une vieille rumeur qui prétend qu’un joueur lambda qui s’essaie à Soul Calibur pourra réussir des mouvements  et des attaques incroyables simplement en pilonnant les touches de la manette. Bon, ce n’est pas faux. Par contre, les joueurs expérimentés vous feront de véritables balais, enchainant attaques spéciales et autres mouvements.


 

 

 

 

 

 

 

Une durée de vie longue … mais longue.

Assimiler toutes les techniques et mouvements de votre(vos) personnage(s) préféré(s) vous prendra également du temps. Fini le temps des 2 ou 3 attaques par personnage. Ajoutez les projections, contres, etc … Il faut le savoir aussi, avec sa pléthore de personnages de base, ses personnages cachés, ses modes de jeu, son jeu à plusieurs … Soul Calibur n’est pas prêt de sortir de votre console. Finir le jeu avec chaque personnage est simple (même si Inferno, le boss final, est assez costaud) mais avec les missions et autres team battles et mode arcade, vous n’êtes pas prêt d’en faire le tour. Le plus jouissif reste le jeu à 2. Quelques amis viennent vous rendre visite? Déchainez les passions pendant des heures avec Soul Calibur et son gameplay nerveux et très accessible. Soul Calibur deviendra vite totalement addictif autant pour vous que pour vos amis


 

 

 

 

 

 

 

Soul Calibur, mon amour !

Que dire de plus? Soul Calibur c’est du pur bonheur, un rêve éveillé … Qualifier soul Calibur de meilleur jeu de combat de tous les temps n’est pas une gageure. Même à l’heure actuelle, il reste tout bonnement magnifique au point que les opus suivants durent faire preuve de plus en plus d’ingéniosité dans leur contenu pour faire la différence tant la claque du premier Soul Calibur restait présente dans le cœur des joueurs.


 

Appréciation globale
9/10