15 décembre 2015

PLAYSTATION 3 : Sonic And All-Stars Racing Transformed

Après un premier épisode qui était, il faut le reconnaître, plutôt réussi, SEGA remet le couvert et propose une version 2.0 de son concurrent maison de Mario Kart. C’est donc l’occasion de retrouver Sonic, Tails et les autres stars de la firme au hérisson dans un jeu de course endiablé.



Roule, vole et navigue.

Une fois de plus, on est en face d’un jeu vidéo qui n’a pas réellement d’histoire. Bon, on n’attend pas beaucoup d’un jeu de course à ce niveau-là non plus mais scénariser un peu l’ensemble fait toujours un peu plaisir. Et le premier épisode de Sonic And All-Stars Racing ne faisait pas mieux non plus. Mais, je vous le dit d’emblée, j’ai préféré le premier épisode à cette version « transformed ». Bon, ce n’est pas super important mais je tenais à le signaler. Alors, à quoi ressemble donc ce Sonic All-Stars Racing Transformed finalement car le titre et la jaquette même du jeu vous vent bien que vos véhicules peuvent se transformer. On passera donc de la voiture à l’avion et enfin au bateau à moteur. Oui, pourquoi pas à priori car Diddy kong Racing l’avait bien fait en son temps. Mais allons-y étape par étape. Est-ce que le jeu est beau ? De ce point de vue, il n’y a aucun problème : c’est joli, c’est varié et l’animation est relativement correcte. Je dis bien relativement car il m’a bien semblé voir un ou deux légers ralentissements çà et là, principalement en mode avion avec beaucoup de mouvement à l’écran.


3 … 2 … 1 … GO !

Le jeu se compose d’une série de course et d’épreuves diverses divisées en mondes, enfin pour la partie solo. Ces mondes sont plus ou moins tirés des licences phare de chez SEGA comme Sonic, Dance Channel 5, House of the Dead, Samba De Amigo, Shenmue, Golden Axe, Skies of Arcadia et bien d’autres. Les pilotes sont également tirés de ces licences même si certains sont assez étonnants. Je pense dans ce cas à la pilote de course Danica Patrick qui ne me semble pas être à sa place dans cet univers un peu onirique. Après d’autres personnages sont délirants mais dans le bon sens comme Ages, cette VMU de Dreamcast se transformant en voiture de Daytona USA, en manette Dreamcast ou en F-14 d’After Burner. C’est un clin d’œil très sympa comme pour la Dreamcast personnifiée en gardienne des rêves dans le jeu Fighting Climax que j’avais également testé sur PS3. Autres personnage amusant, Ralph la casse du dessin animé Les Mondes de Ralph fait également son apparition dans le rooster de départ. C’est sympa mais du coup, j’ai directement regretté que les personnages n’aient pas été doublés en Français pour toutes leurs petites phrases et mimiques. Boah, ce n’est pas grave non plus d’autant que la partie sonore du jeu est exemplaire. Musiques, bruitages, voix … tout est de très bonne qualité et ravi les oreilles.


Choisis ton mode de conduite.

Concernant la conduite du votre véhicule automobile, quel qu’il soit, c’est vraiment très classique avec les démarrages en trombe, les dérapages qui chargent un turbo et tout ce qui fait le sel de ce genre de jeu. Il y a des bonus bien disposés sur les circuits qui délivrent des attaques parfois amusantes mais souvent très efficaces. Et sur les circuits sont également disposés des pièces qui, une fois que vous en aurez assez, lancera votre mode all-stars qui vous rendra temporairement plus puissant. Vous avez remarqué, je n’ai pas encore parlé de la conduite du bateau et de l’avion … C’est parce que cette partie est moins bonne que la conduite sur route selon moi. Le bateau est encore correct avec de bonnes sensations même s’il semble un poil moins maniable. Pour l’avion, là je trouve qu’il y aurait pu avoir beaucoup plus de travail sur sa maniabilité. On sait le diriger mais c’est parfois assez laborieux. Et ce l’est d’autant plus au fur et à mesure de vos épreuves car il n’y a pas que des courses dans le jeu. Pour avancer, il faudra parfois réussir des défis sympas comme les contre la montre ou la chasse à la voiture. Mail y en a certains qui sont beaucoup moins agréables comme le fait de passer avec l’avion dans des anneaux jusqu’à l’arrivée. Ok, vous connaissez je suppose SuperMan 64, considéré comme une des pires merdes de l’histoire ? A quel moment croyez-vous que le fait de passer dans des anneaux avec une maniabilité pas géniale, ce qui a conforté le monde comme quoi SuperMan 64 était pourri, était une bonne idée ici ? Dans tous les cas, ces passages sont juste chiants pour moi.


Du contenu en veux-tu, en voilà.

Donc, mis à part la partie en avion que j’aime moins et principalement durant les épreuves aux anneaux, le constat est relativement positif. D’autant qu’avec un grand nombre de courses et épreuves diverses, vous avez une durée de vie des plus appréciable. Ajoutez à cela des petites particularité comme le fait de débloquer des modes de configuration différentes de véhicule par personnage et, finalement, un passage d’un type de véhicule à un autre très réussi, vous avez de quoi plaire au plus grand nombre. Mais il y a aussi le multi-joueur qui vaut le détour avec aussi des modes classiques mais très efficaces. Sauf que, j’ai souvent eu des soucis avec ma connexion réseau qui m’ont empêché d’en profiter au maximum. Mais je précise, c’est la faute à ma connexion et pas au jeu qui est fluide et stable pendant les parties en réseau. Voilà, j’ai fait le tour de la question mais à mon avis, il y a trop d’épreuves en dehors des courses classiques et cela pose parfois quelques soucis. Lorsque pour avancer vous devez finir une épreuve que vous n’appréciez pas beaucoup, certains joueurs risquent de décrocher et ce malgré toutes les qualités du jeu.


En conclusion.

Sonic And All-Stars Racing Transformed est une très bonne Pioche et s’avère une bonne alternative à Mario Kart même si j’ai quelques petits soucis avec ce jeu. C’est à cause d’une maniabilité des avions un peu difficile et des épreuves qui m’ont cassé un peu les pieds que je préfère quand même son aîné. Reste un jeu agréable et surtout très joli et plein de fan service.


Appréciation globale
7/10