18 août 2015

MEGADRIVE : Mortal kombat 3

Toujours plus semble le modo de la série Mortal Kombat. Le deuxième épisode  avait déjà fait très fort à ce niveau, je le reconnais. Alors jusqu’où ce troisième épisode peut aller ? « Sky is the limit » dit l’adage mais c’était sans compter sur ce que Mortal Kombat 3 a dans le ventre car une fois de plus, çà sera violent.



Ça va saigner !

Dans ce troisième épisode de la série Mortal Kombat, notre monde est de plus en plus en danger. Après la défaite de Shao Khan dans le second épisode, les défenseurs de la terre pensaient en être quite. Mais c’aurait été trop simple. La voie royale vers la terre étant désormais fermée, Shao Khan démarra une fusion entre la terre et l’outremonde. Ce faisant, il pouvait envoyer ses troupes à l’assaut et commencer sa conquête. Mais, vous vous en doutez, la résistance s’organisa. Les anciens guerriers se regroupèrent soutenu par de nouveaux venus pris au piège de cette fusion. Shao Khan anticipa cela et de nouveaux combattants rejoignirent ses forces pour contrer les guerriers de Raiden. Et vous, qui lisez ces lignes, ferez peut-être la différence de ce nouveau conflit. Aux armes, guerriers et choisissez votre camp : la destruction ou la sauvegarde. Round 1, FIGHT !


Que le kombat commence.

Ce Mortal Kombat n’a pas vraiment rallié les fans de la première heure et ce pour plusieurs raisons que je vais vous expliquer. Premier constat, les graphismes ont bien changé de ce Mortal Kombat 3. Les personnages sont un peu plus petits que dans le précédent opus et les couleurs sont un poil plus fade. Ce nouvel aspect graphique n’a pas forcément plu à tout le monde et surtout au niveau des personnages. Pourtant, cette fausse impression est surtout due à cause de la taille des personnage qui a réduit entre cet épisode et le précédent. Autrement, les personnages et décores sont très détaillés et même assez beaux. Le style de décor a changé car cette fois on passe dans un milieu urbain vu que l'histoire se passe dans une grande ville attaquée par Shao Khan. Pour ma part, ce parti pris graphique est très intéressant et donne une nouvelle identité visuelle fort appréciable à la série. Toujours dans cette envie d'innover visuellement et au niveau de l'environnement, certains combattants servent également à renforcer cette identité visuelle comme les robots Cyrax, Sector. Même si quelques ninjas sont toujours de la partie, avoir des éléments robotisés ancre un peu plus l'histoire dans une période contemporaine voire un peu futuriste. Jax, le soldat, n'est pas en reste avec ses bras mécaniques qui lui confèrent plus de puissance au corps à corps mais aussi cachent des lance-roquettes. D'autres combattants encore tranchent avec l'aspect combattants kung-fu des deux jeux précédents comme le policier ou Kabal avec son respirateur et ses épées courbes. Pour ma part, le casting est très bien ficelé et correspond bien à l'idée que les développeurs ont de l'évolution de la série.


Cours Forest, cours.

Maintenant que le point des graphismes et des personnages et passé, voyons ce qu'apporte ce nouvel épisode en matière de gameplay. Là aussi, Mortal Kombat 3 fait assez fort en ajoutant de nombreux éléments de gameplay tout en restant assez proche de ses racines. On peut désormais courir vers l’adversaire histoire d’accélérer un peu les contacts. Mais surtout, on peut faire des combos bien sanglants. Chaque personnage a un panel de combos plus ou moins aisés à réaliser et qui ont beaucoup d’effets sur la barre de vie de l’adversaire. Dès lors, les combats sont beaucoup plus nerveux et  animés.Plus encore, certaines aires de combat sont à plusieurs niveaux. Je m’explique : donnez un uppercut dans le métro et vous vous retrouverez dans la rue, la même chose dans l’espère de lieu de culte vous enverra sur le toit de l’immeuble.  Sachant que certaines fatalités de stage se font parfois dans ces niveaux de base, il faudra ruser et éviter les uppercuts à outrance si vous voulez les réussir. En parlant de fatalité, là aussi c‘est la foire à la charcuterie tellement il y en a. Fatalités classiques, animalités où votre perso se transforme en son animal totem,  babalités amusantes et même freindships sont au menu. Enfin, le combat en versus s’est vu renforcé par une option très amusante : les Kombat codes. Ces codes à six images à entrer des deux manettes permettent plein de petites folies dans ces combats en deux joueurs. Persos en mode SD, limitations sur les coups, gravité loufoque … Vous en trouverez surement plein d’autres en essayent tout et n’importe quoi.


Le retour de la médaille.

Mais il y a un petit couac quand même, les fatalités sont nettement moins impressionnantes que dans Mortal Kombat 2. Là, j’avoue avoir été assez déçu de voir juste des os voler un peu partout avec un peu de sang. Si certaines fatalités sortent du lot, beaucoup sont assez moyenne. Mais bon, pour moi c’est largement contrebalancé par la myriade de personnages différents dont tellement de nouveaux. C’est très rafraîchissant. Et le système de difficulté géré par le choix de son parcours de combat est très intelligent. Bon, les boss sont toujours aussi cheatés et demanderont de trouver la bonne technique mais cette fois les combos sont très utiles contre ce genre d’ennemis. Vous passerez sans doute des heures à vous entraîner pour maîtriser tous les combos, enchaînements et autres techniques de vous personnages favoris. En un mot comme en sang … euh,  en 100 pardon, ce Mortal Kombat est un très bon cru qui a su renouveler intelligemment le gameplay de ses aînés.


Que dire de plus ?

Ben rien en fait. On aimera principalement ce Mortal Kombat 3 pour ses ajouts de gameplay, ses combats plus rythmés et les nouveaux personnages bien badass. Par contre, les graphismes sont un peu moins bons et les fatalités moins visuelles. Il y a du bon et du moins bon mais pour moi, le gameplay plus agressif rattrape tout.


Appréciation globale
8/10