10 août 2015

MEGADRIVE : Mortal Kombat 2

Il n'aura pas fallu longtemps pour voir apparaître une suite au rouleau compresseur qu'étais Mortal Kombat. Et pour bien faire, il fallait que cette suite soit plus belle, plus violente, plus sanglante et avec plus de contenu. Et croyez-moi, les gens de Midway on bien respecté ce cahier des charges.


Kome here !

Après la défaite du sorcier Shang Tsung contre Liu Kang lors du précédent tournoi de Mortal Kombat, Shao Khan son maître et tyran a décidé de ne pas en rester là. Il emprisonne Sonia et Kano pour forcer les combattants de la terre à entrer dans un nouveau tournoi. Mais cette fois c’est dans l’outre-monde, cet univers contrôlé par Shoa Khan, que le tournoi aura lieu. Les combattants de la terre, qui peuvent toujours compter sur le dieu de la foudre Raïden, n’hésiterons pas une seconde pour aller chercher leur amie. Et dans leur quête, ils seront rejoints par de nouveau combattants tels que Jax, le partenaire de Sonia, ou Kunk Lao, le moine shaolin. Dans les rangs ennemis, d’anciens combattants refont surface accompagnés par de nouvelles têtes, un nouveau boss mais surtout par Shoa Kan en personne. La bataille pour le salut de l’humanité est sur le point de reprendre et nul ne sait vraiment ce qu’il en ressortira mais dans tous les cas, ce sera sanglant et brutal … bien plus que précédemment. Que le tournoi … re-Kommence.


Du nouveau dans la continuité.

Mortal Kombat 2 est une vraie suite. Loin de là l’idée de juste réutiliser le moteur graphique et les idées du premier opus, Mortal Kombat 2 a clairement décidé de se la jouer « montée en puissance ».  Le graphismes sont devenus beaucoup plus détaillé, l'aspect un peu pixelisé des combattants étant nettement moins présent dans cet opus, et les animations sont beaucoup plus fluides. Les combattants ont également des costumes plus complexes dont le moindre détail est bien visible. Chapeau bas. Mais les décors aussi ont monté en qualité. Leur nombre est bien plus grand avec désormais une dizaines de zone de combat ayant chacune une personnalité et une atmosphère bien plus présente. Tout a été revu à la hausse pour le plus grand plaisir des joueurs. Concernant les combattants, leur nombre aussi a bien évolué. On passe de 7 personnages (sans les 2 boss) à 12 dont deux personnages cachés sans compter les 2 boss. Certains personnages ont été retirés de cette liste comme Sonya et Kano que l'on peut voir attachés dans le niveau de Shao Khan. D'autres sont tout neufs comme Kung-Lao, Baraka, Reptile, Jax, Kitana et Mileena. Certains dirons qu'une fois encore les ninjas, homme ou femme, ne sont qu'une réutilisation du même personnage avec des capacités différentes et une couleur différente ... mais non. Chaque combattant a un style de combat qui lui est bien propre ainsi que ses forces et faiblesses, son historique et ses motivations. 


En gore plus fort.

Bien sûr, que serait un Mortal Kombat sans sa dose de violence? Mortal Kombat 2 pousse encore plus loin ce que son aîné avait à peine démarré. Et cette fois, c'est non censuré les amis. A vous le sang rouge ou vert qui coule à tour de bras à la moindre mandale. A vous les coups spéciaux toujours aussi violents et surtout, SURTOUT ... les fatalités. Concernant les fatalités classiques, elles sont plus belles (enfin, graphiquement parlant), beaucoup plus gore et plus impressionnantes.  Dites vous simplement que les fatalités du premier épisode sont juste mignonnes à côté. Et en plus des fatalités, on a de nouvelles fatalités de stages. Oui, le pit (enfin, le pont) est toujours là et on peu y jeter ses adversaires mais pas seulement. On peut aussi les jeter dans une rivière d'acide (c'est-y pas coquin) ou planter votre adversaire dans des piques au plafond. Aaahh, la poésie inhérente à ce jeu m'émeut encore de nos jours. Mais le festival du bon goût ne s'arrête pas là car il y a encore plus de moyen d'achever son adversaire tout en restant dans le festif. Cette fois, on peut effectuer des Babality ... qui transforment votre adversaire en bébé. A faire surtout pour énerver les potes que vous venez de défoncer en versus. Egalement, on trouve les amusante Friendship où, au lieu de tuer brutalement son adversaire, on peut faire une connerie amusante comme sortir un lapin de son chapeau, on peut lui offrir un cadeau, un gâteau ou lui faire un autographe.


L'école de la difficulté.

En revanche, les épreuves de forces ou les combats à 2 contre un ont disparu. Bon, on ne va pas s'en plaindre tant le contenu du jeu en général a augmenté. Et puis, il y a la difficulté du jeu. Et là, Midway a fait aussi très fort ... trop fort peut-être. Le jeu est devenu plus difficile, que ce soit au niveau des combats classique que pour les boss. Ceux-ci sont cheatés au possible et vont vous faire avoir des crises de nerfs. Je veux biens que ce soit un jeu d'arcade au départ mais cré bon sang de bois de senteur ... Mais bon, cela dépend aussi de votre niveau de difficulté, soyons honnêtes. Peu de joueurs ont dompté le monstre Mortal Kombat 2 (ou MK2 pour les intimes) dans les niveau de difficulté les plus élevés. Je vous rassure de suite ... je n'y suis pas arrivé non plus. Le mode difficile étant déjà plus qu'assez à mon goût. Quoi qu'il en soit, il reste juste un point à aborder : la partie sonore. Et comme pour le reste, c'est du tout bon avec beaucoup plus de voix digitalisées et surtout de meilleure qualité. Et les bruitages et autres musiques ne sont pas en reste. MK2 a longtemps été considéré comme le meilleur épisode de la série et ce n'est pas pour rien.


Viens par ici!

Plus beau, plus fort et plus sanglant, Mortal Kombat 2 a directement mis la barre très haut. Ce fils prodigue a tellement réussi son coup qu'il a directement éclipsé son glorieux aîné. Chapeau bas pour cette réussite sans appel : Flawless Victory !


Appréciation globale
8/10