30 juillet 2015

XBOX : Return To Castle Wolfenstein - Tides of War

Je me souviens très bien avoir acheté ce jeu à sa sortie sur PC. Mon sentiment à l’époque était que le jeu était assez beau et bon mais bien trop court dans sa campagne solo et avec des boss trop simples. Je me souviens aussi d’avoir été étonné par l’intro qui mettait en scène magiciens et chevaliers alors que je m’attendais à voir la deuxième guerre mondiale. Mais passons ces souvenirs assez anciens et découvrons l’adaptation XBOX de ce jeu.



Achtung, American !

Après avoir effectué quelques belles missions, le soldat  B.J. Blazkowicz se retrouve embrigadé dans une section spéciale de l’armée. Désormais, il devra enquêter sur les recherches occultes menées par les forces Allemandes, dirigées par Himler. Ces enquêtes le mèneront en Egypteà  la poursuite d’Helga von Bulow qui y recherche quelque chose pour une opération « résurrection ». Il sera par la suite capturé et devra s’enfuir du château de Wolfenstein pour faire son rapport. Mais ce n’est que le début du périple de B.J. qui devra poursuivre Wilhem Strasse, dit le Boucher. Celui-ci a lancé en parallèle un programme scientifique complètement fou pour créer des super soldats. Entre zombies, soldats et pauvres êtres passés dans les griffes du boucher, l’agent Blazkowicz va aller de Charybde en Scylla et devra lutter constamment pour sa survie et surtout pour sauver le monde libre. Mais … en sera-t-il vraiment capable ? Après tout, ce n’est qu’un homme. 


Ça va faire mal.

Je vous avoue avoir eu du mal à me remettre à ce Return To Castle Wolfenstein. Non pas qu’il soit compliqué à prendre en main mais les commandes par défaut ne sont pas super pratiques et omettent de placer intelligemment le bouton pour faire une action. Résultat, je me suis retrouvé bloqué pendant un bon moment devant une porte sans savoir l’ouvrir. Ensuite, les déplacements m’ont perturbé également un court moment. Ceux-ci sont assez rapides mais la vue ne semble pas super bien alignée pour les volumes mais c’est une impression qui passe assez vite. Une fois ces deux petits points passés, j’ai commencé à vraiment m’amuser car ce jeu est assez fun mais je voudrais souligner un point important dès le départ : les mouvements de visages sont super. Au vu de l’époque de sortie du jeu, les visages et leurs réactions sont toujours aussi bons et peuvent encore remettre à leur place des jeux récents. Pour le reste, les graphismes sont encore assez décents pour leur âge. On sent bien que le moteur de Quake 3 a bien été utilisé. Certaines textures d’ailleurs sont de très bonne qualité. Les effets de l’eau par exemple sont plutôt pas mal … jusqu’à ce qu’on remarque que le décor de l’eau reste assez fixe si on le regarde du dessus. Mais ce n’est pas non plus le point fort du jeu, heureusement.


Bang, boum et  froutch !

Ce qui fait le sel de ce jeu, c’est bien sût l’action et là on est assez bien servi. Non seulement les environnements de combat sont plutôt pas mal, avec différentes localisations assez reconnaissables, mais ils sont propices au dégommage à tous azimuts. Surtout que la localisation des dégâts est plutôt correcte et les tirs à la tête seront souvent décisifs. En revanche, le jeu vous aide beaucoup au niveau de la visée et vous verrez souvent les impacts de vos balles sur les murs autour de vos cibles tandis qu’elles s’effondreront dans un râle … çà fait très bizarre de ce dire que même en visant à côté, on touche sa cible. Mais ce que j’ai fort apprécié, c’est la variété des ennemis à rencontrer. Entre les soldats basiques, ceux plus résistants, les soldats féminins plus mobiles et les … autres, il y a du choix. On rencontre assez vite des zombies pas très méchants mais résistants dont certains ont un bouclier pour renvoyer les balles. Il y a quelques magiciens et viennent ensuite les abominations à moitié mécaniques. Bon, là par contre je mettrais un gros bémol. Les monstres électriques sans jambes surpuissants ne sont pas assez nombreux et même sous- exploités. Pareil pour  les super soldats ne sont pas si super que çà. Même le boss super soldat se fait descendre au sniper sans bouger lorsqu’on le rencontre … la misère. Et justement, parlons du sniper et des autres armes. Vous en avez un large panel mais vous utiliserez principalement le fusil sniper car vous avez des munitions en pagaille, un zoom très pratique et finalement c’est l’arme la plus puissante à moyenne et longue distance. 


Le coup de blues.

Effectivement, alors que tout se passait bien le jeu part un peu n’importe comment. Le fait de comprendre que le fusil de sniper est l’arme la plus utile, les boss trop faciles et les ennemis un poil pas assez agressif va vite être un fardeau mais ce n’est pas le pire. Le pire vient des maps où l’on se perd car il n’y a trop peu d’indice ou quoi que ce soit d’autre pour se repérer. J’ai tourné pendant 25 minutes dans un niveau vidé d’ennemi vivant avant de voir par hasard qu’une porte secrète que j’avais ouverte précédemment abritait un levier très peu visible. Pareil dans un autre où l’on doit tuer 5 gradés Nazis mais le cinquième reste bien caché sauf si vous commencez à vous la jouer parcours.  C’est un peu dommage de perdre des points sur de tels petits détails qui auraient pu être facilement réglés. Que voulez-vous,  les labyrinthes ont le don de m’énerver lorsque la solution est vraiment bien cachée. Heureusement que les missions sont encore assez courtes, permettant de les enchaîner rapidement. Et puis, certains missions changent le rythme de bonne façon comme celle où il ne faut pas se faire repérer et se la jouer meurtre en silence, etc. En gros, le constat est en demi-teinte même si le fait de pouvoir utiliser un lance-flamme reste un gros plus pour moi. Aussi, on débloque après le jeu solo terminé le jeu Wolfenstein 3D. Même s’il a assez vieilli, çà reste un bonus plus qu’appréciable.


Finalement, pas trop mal.

Voilà, en gros ce Return to Castle Wolfenstein est un bon jeu qui mérite votre attention. Par contre, ce n’est certes pas le meilleur jeu du genre, surtout sur les consoles de cette génération. Mais il reste un titre au gameplay solide, un peu facile mais sympathique.

Appréciation globale
6/10