23 juin 2015

ANDROID : EPOCH

Ou allons-nous, je vous le demande ? Désormais, les tablettes et téléphones peuvent sans trop de problèmes rivaliser avec les consoles portables. Et même si les jeux sur ces supports mobiles sont souvent moins longs et aboutis, le résultat est impressionnant. Voici justement avec EPOCH un bon exemple de ce que les supports mobiles on dans le ventre.



… … … Réinitialisation !

Dans le monde d’Epoch, les machines sont devenues trop intelligentes. Les humains ont créé des tonnes de robots pour faire toutes les tâches du quotidien et se battre à leur place. Oui mais, au bout d’un moment ces robots sont devenus assez intelligents pour ne plus avoir besoin de nous. Ils ont commencé d’abord à se faire la guerre entre eux sans trop s’occuper de nous mais par la suite … vous pouvez imaginer ce qui s’est passé. En gros, l’humanité a quasiment disparu de la surface de la terre. Et puis, arrive Epoch. Ce robot qui reboote au milieu de nulle part a perdu la mémoire. La seule chose qui lui reste est un ordre de mission pour traverser une ville en ruine remplie de robots agressifs pour sauver une princesse enfermée dans un caisson cryogénique. Votre mission, et vous allez l’accepter, sera de parcourir ce chemin semé d’embuches pour sauver la fameuse princesse. Alors, êtes-vous suffisamment fort et habile pour mener à bien cette mission délicate ? 


Chargez … TIREZ !

Epoch se présente comme un TPS, on voit votre robot de derrière. Pourtant, il ne se joue pas comme la plupart des TPS mais plus comme les vieux jeux d’arcade à la Rambo 3, Terminator ou Revolution X. Vous ne pouvez pas avancer, reculer ou vous déplacer dans les niveaux. En fait, chaque niveau se découpe en petite scènes fixes où votre robot peut juste se déplacer de gauche à droite sur 3 points précis derrière une barricade. Vous avez l’option de vous cacher, de vous montrer, de vous déplacer, de sauter entre les points gauche et droit les plus éloignés. Vos ennemis robotiques ont les mêmes possibilités que vous et les utiliseront à outrance bien que … Chaque ennemi a une façon de réagir qui lui est propre. Ceci peut être dû à son armement (principalement) mais également à sa façon d’être. Sachez juste que pour la plupart des ennemis, ils vont changer de place lorsque leur barre de vie est proche du zéro. En revanche, certains comme les robots légers vont souvent se déplacer dès que vous les toucherez. Au plus vite vous anticiperez ces mouvements, au mieux vous pourrez vous protéger car si l’attaque est le cœur de ce jeu, la défense n’est pas en reste. Vous avez quatre barre de vie au départ de chaque niveau et il est assez laborieux (suivant le niveau de difficulté) d’en garder suffisamment pour terminer le niveau.


Alors, aujourd’hui le lance-grenade est en promo …

Concernant les armes, en fait il n’y en a pas tant que cela mais leur puissance peut évoluer suivant leur niveau. On a la mitraillette laser, la mitraillette qui tire des boules d’énergie qui font des dégâts en continu, le lance grenade, les missiles qui peuvent étourdir, blesser ou faire des dégâts en continu … et chacun sous plusieurs niveau. En fait, entre chaque niveau, vous pouvez dépenser l’argent gagné en détruisant les robots dans une boutique. Suivant votre niveai de difficulté, les primes seront plus ou moins grandes et vous pourrez acheter du matériel. Entre les armes, les différents missiles et grenades et bien sûr les protections. Ces protections peuvent avoir différents effets comme protéger des attaques électrique, gagner plus d’argent, résister plus efficacement aux dégâts en continu … Mais il y a aussi la case accessoire qui est très intéressante. Vous avez à votre disposition un accessoire qui se charge au fil du temps. Cet accessoire peut par exemple vous réparer en partie (remonte votre barre de vie), accélérer vos réflexes le temps d’un bullet-time, générer un bouclier … Croyez-moi que vous exploiterez au maximum ces accessoire. Personnellement, j’utilise beaucoup l’option pour reprendre de la vie mais lorsque la difficulté est trop grande, j’ai souvent opté pour l’amélioration de réflexes qui permet de tirer plusieurs fois alors que l’ennemi est figé dans le temps. Cette option me sert souvent pour éliminer en un instant l’ennemi le plus dérangeant. Car certains ennemis ont des armes assez gênantes qui peuvent vous toucher même à couvert. Pas glop.


Tiens, une arène ?

Oui, il y a également un mode arène qui n’est autre qu’un mode survie où vous résisterez à des dizaines de vagues ennemies. Disons que c’est un bon moyen de gagner de l’argent pour la boutique. Mais bon, je trouve quand même qu’Epoch manque de contenu. Le jeu est assez beau avec sa 3D qui ne nécessite pas de grosse configuration, il est aussi fluide, bien animé avec un concept correct. Pourtant, il manque des niveaux et une narration plus poussée pour gagner des points. La narration se fait uniquement avec les quelques messages que l’on peut lire après chaque niveau. Et il faut finir le jeu dans tous les modes de difficultés pour avoir le fin mot de l’histoire. En gros, on peut finir le jeu en difficulté facile en moins d’une heure. Ensuite, il faut à chaque fois un peu plus de temps vu que les ennemis sont plus forts, plus nombreux et que certains ennemis qui n’apparaissent que tard dans le jeu sont directement présent. Je ne sais pas mais EPOCH me laisse un petit goût d’inachevé.


Pas mal.

EPOCH est un bon petit jeu qui fait honneur à son support. Avec sa belle 3D, ses contrôles simples et sa difficulté progressive, il aura surement son petit succès. Dommage qu’il n’y ai pas plus de contenu pour le rendre vraiment excellent.


Appréciation globale
6/10