26 mars 2015

ANDROID : Bardbarian

Bardbarian fait partie de ces jeux que l’on peut difficilement classer. De la stratégie ? Un tower defense ? Un jeu d’action/RPG ? Disons que c’est un peu tout cela limité à un seul stage et bourré de bonne musique. En gros, ça ne démarre pas trop mal je trouve.



Il était un fois …

… dans un petit village nordique entouré de montages et de forêts, un guerrier barbare. Tel le célèbre Conan, ce guerrier était taillé tout en force et transpirait la masculinité. Un beau matin, son village du subir l’attaque de hordes de gobelins, trolls, guerriers du chaos et autres atroces créatures. En temps normal, notre héros à la toison et à la barbe couleur or aurait pris ses armes pour défendre son village de l’envahisseur. Sauf que … là, il a la flemme. Il préféra décrocher de son râtelier d’armes sa hache-luth préférée. Avec celle-ci et en jouant du rock, il peut diriger les autres guerriers du village pour qu’ils se battent à sa place car, après tout, ils n’ont qu’à le défendre eux-mêmes leur village pourri à la fin ! C’est vrai, quoi … Pourquoi ce serait toujours à notre héros de se battre pour sauver la veuve et l’orphelin. Aussi, préparez-vous à jouer du rock sans aucun répit pour diriger vos troupes à l’assaut des hordes d’horribles qui vous attaquent. Et comme l’assaut va durer du petit matin jusqu’à la nuit profonde, vous risquez d’avoir les ongles en sang avant la fin de la journée.


Le mélange des genres.

Comme je le disais, Bardbarian est un peu difficile à cataloguer aussi je vais plutôt vous parler de ce qu’il fait faire dans le jeu afin de vous laisser vous faire votre propre idée. Le but du jeu est de protéger le cœur du village représenté par un énorme cristal. Le plan du jeu est simple : le village avec à gauche le cœur, en haut et en bas différents bâtiments et à droite la forêt d’où viennent les ennemis. Dans le village, il y a donc divers bâtiments qui peuvent vous aider. Il y a la caserne qui envoie les troupes mais aussi le labo de magie pour tous ceux qui touchent à cette spécialité. Il y a aussi la hutte du forgeron qui vous donne de l’or, le pécheur qui vous donne des poissons pour gagner des notes de musiques et enfin le boucher qui vous donne du lard afin de regagner de la vie. Le tout est plutôt joli sans être exceptionnel et c’est également bien animé. Du travail correct en somme. Maintenant, parlons du système de jeu. Votre guerrier va jouer de la musique tout le temps, engrangeant des  notes de musiques qu’il pourra utiliser pour diverses actions. En premier, il peut appeler des soldats. Il y a plusieurs types de soldats comme l’archer, le magicien, le bagarreur, la guérisseuse … chacun ayant un coût en notes de musique.


Le travail d’équipe, c'est payant.

Votre équipe viendra se placer autour de vous et suivra vos déplacements. En gros, il faudra souvent vous déplacer sur la carte pour aller vaincre tous les ennemis et surtout les empêcher d’atteindre le cœur du village. Chaque membre de votre équipe aura son nombre de points de vie, une force d’attaque et une portée. Aussi, leurs attaques seront différentes. L’archer a une longue portée mais n’est pas très puissant, le sorcier envoie une boule de feu à moyenne portée qui touche plusieurs ennemis dans sa zone, le mage va envoyer un éclair qui fera reculer les ennemis, le mécano  envoie sa clé comme un boomerang et va construire des tourelles … il y a le choix. D’autant que certains personnages ne se débloqueront que lorsque vous avancerez dans la journée ou avec des épreuves spéciales. Il y a par exemple OctoDad, Isaac qui chevauche Meat Boy, Sub-Zero de Mortal Kombat, … Les développeurs se sont clairement amusés. Pour vous en sortir durant votre journée de combat, vos soldats pourront gagner de l’expérience à chaque ennemi tué et gagner des niveaux. Oui mais, il faut aussi le leur permettre. Dans la boutique du jeu, vous pouvez acheter des améliorations pour vos soldats, pour le village et pour votre héros. Ce dernier pourra par exemple jouer plus vite, avoir plus de vie ou invoquer une équipe plus grande. Pour vos soldats, il s’agit à chaque fois d’ leur permettre d’augmenter de niveau mais ainsi avoir plus de points de vie et de puissance d’attaque .


Il est frais mon poisson.

Mais le village est aussi important à améliorer. Outre le fait de doter votre cristal de plus de résistance, vous pouvez augmenter le niveau des soldats, avoir plus vite du lard, du poisson et de l’or et demander à la mascotte de la ville de vous aider en ramassant tout ce qu’elle trouve sur le champ de bataille. Car oui, toutes ces améliorations coûtent cher et vous aurez besoin de beaucoup d’or. Maintenant, c’est en fait le seul vrai reproche que je ferais à Bardbarian. Vous devrez faire et refaire constamment le jeu pour avoir assez d’or pour tout améliorer afin de résister à l’envahisseur, ce qui vous promet des heures de jeu. Il  vous faudra au moins 10 à 12 heures pour en voir le bout sachant qu’en plus de l’histoire principale, deux modes défis existent. Dans le premier, il s’agit de survivre le plus longtemps dans  une map fermée et dans le second, il faudra courir en évitant les obstacles sur votre chemin. Cela peut paraître peu, je vous l’accorde, mais le challenge est bien présent et le jeu est assez agréable à jouer. Pour ma part, je m’y suis bien amusé.


Let’s Rock !

Bardbarian a été une bonne surprise pour moi. Le fait de gérer les vagues d’ennemis, les boss et en même temps son équipe est assez intéressant, le tout couplé à une bonne musique. Si le jeu est extrêmement répétitif dans son concept, chaque partie est un peu différente des autres et on s’y amuse plutôt bien. Une bonne pioche, donc.


Appréciation globale
7/10