20 août 2014

PLAYSTATION : True Pinball

Les jeux de flipper n’ont jamais vraiment été légion sur nos consoles de salon. La plupart des titres plus ou moins potables étant surtout des reprises de flippers réels. Mais comme j’ai pu trouver par hasard True Pinball sur Playstation, j’ai décidé de me laisser tenter. Après tout, j’avais encore d’extraordinaires souvenirs de Pro Pinball Trilogy sur Dreamcast, pourquoi ce titre ne pourrait-il pas être aussi amusant?




Player 1 - Start.

Ocean, l’éditeur de ce jeu, a réussi l’exploit d’avoir créé quelques pépites dans le bon vieux temps des 8/16 bits. Je me souviens avec nostalgie de Rambo, Mr Nuts, Chase HQ, Doom sur Super Nintendo, Batman, Toki ou WeaponLord. Aaaah, la nostalgie … mais revenont plutôt à True Pinball. Comme tout jeu de flipper (ou presque), il n’y a absolument aucune histoire derrière ce True Pinball. Vous avez juste quatre tables de flipper disponibles et votre seule but sera de faire exploser les scores. Bon, c'est exactement ce que l’on demande à un jeu de flipper aussi. Alors, on disait qu’il y avait quatre tables différentes. Chacune d’entre elle propose bien sur un thème bien précis mais j’y viendrais plus tard. J’ai d’abord envie de vous parler de l’aspect technique du jeu. Bon, si je veux commencer par là, ce n’est pas innocent car j’ai envie d’expédier rapidement certains points parfois négatifs. Le premier concerne les graphismes en soit. Et je dois avouer que ceux-ci ne sont pas mauvais du tout. Chaque table est bien détaillée, propose plusieurs rampes et niveaux.

Mettez vos lunettes.

Pour la visibilité en revanche, ce n’est pas extra. Il y a 3 modes de vues pour les tables : 3D high resolution, 3D et top. En gros, on voit la table en trois quart face ou du dessus sachant que c’est la 3D high resolution qui est la vue par défaut. Quelle est la différence entre 3D high résolution et 3D me demanderez-vous? Ben … à vrai dire, la seule différence que j’ai remarqué est qu’en 3d high résolution, l’écran fait un poil mal aux yeux avec un effet d’éclairage ou de léger clignotement (je ne suis pas sûr) un peu dérangeant. Par contre, la lisibilité de l’action est assez mauvaise en vue 3D. Tout ce qui est au fond de la table est relativement caché ce qui vous gène énormément pour faire un bon score. En revanche, on voit mieux la balle vu que presque toute la table est visible. En 2D par contre, la table est bien plus lisible, on peut mieux voir tout ce qui y est caché par la vue en 3D mais la balle va souvent beaucoup plus vite que le scrolling. On rate donc parfois bêtement la balle car la caméra n’est pas à la même vitesse. Ces deux types de vues ont leur avantages et leurs inconvénients et c’est vous qui préfèrerez l’une ou l’autre suivant vos envies. Moi, par exemple, je préfère la vue en 2D car elle est plus agréable et aide à faire du score.

4 tables, 4 ambiances.

Pour revenir sur les tables, chacune a donc un thème. Extreme Sport  tournera autour du sport (dah), Vicking Tales vous emmènera en voyage avec des vikings, avec Babewatch on ira sur les toutes et plages de Malibu et enfin avec Law And Order, vous devrez ramener l’ordre dans une ville futuriste. Cette dernière table est ma préférée du lot, surtout que le design des personnages sur la table fait fort penser à Dunan et Briareos du manga Appleseed. Je ne sais pas si c’est un clin d’œil intentionnel mais j’aime bien. Bon, les tables sont bien réalisées avec un design correct mais parfois un peu étriqué. Certaines zones des tables sont parfois un peu trop complexes à atteindre sans une grosse dose de chance. On n’est pas au niveau d’un flipper Williams mais ce sont quatre tables de bonne qualité. En revanche, l’aspect sonore déçoit beaucoup. Vous aurez bien sur une petite musique d’ambiance discrète qui n’est pas trop mal, sauf pour la table Viking Tales.Pour celle-ci, la musique avec les voix est juste risible. Mais le pire vient des bruitages. Ceux-ci sont parfois nuls, souvent quelconques et à la limites du dérangeant pour certains. Les voix des vikings et le klaxon dans Babewatch en sont de parfaits exemples. C’est aussi une des raisons pour laquelle j’apprécie plus la table Law And Justice car c’est la table qui propose les meilleurs (ou les moins mauvais, au choix) bruitages et piste sonore.

Des contrôles … pas top.

Là aussi, l’aspect maniabilité n’est pas le meilleur possible. Dans un jeu de flipper, il n’y a pas beaucoup d’actions : lancer la balle, raquettes gauches, raquettes droits, taper dans la table à gauche, en bas ou à droite et c’est tout. Mais là, le fait de taper dans la table donne une impression de mou au point que l’influence sur la balle est à peine perceptible. Mais ce sont surtout avec les raquettes qu’il y a un souci. Il y a une espèce de très léger temps de latence entre le moment ou l’on presse le bouton de la manette et l’action. Ce n’est pas énorme mais ça rend la maniabilité molle (une fois de plus) et vous fait souvent rater votre coup. C’est un jeu de flipper bon sang, les contrôles doivent être très réactifs pourtant. Par contre, ce soucis est beaucoup plus visible en vue 3D qu’en vue 2D. A croire que l’affichage en 3D demande trop de ressources à la machine qui du coup peine un peu à suivre directement les actions de la manette. Enfin voilà, True Pinball est quand même un jeu assez austère. Si le jeu reste sympathique, il y avait à l’époque beaucoup mieux et même certains flippers sur console 8/16 bits me semblaient bien plus funs à jouer.

Insert Coin.

Dans un monde où les jeux de flippers ne sont pas légions, True Pinball a tenté de se faire sa place au soleil mais … Avec un aspect sonore moyen, des contrôles trop mous et une lisibilité de jeu parfois peu efficace, il ne plaira qu’aux aficionados en manque de titres. Encore un jeu avec pas mal de potentiel mais qui manque de travail en amont.

Appréciation Globale
5/10