13 mai 2014

GAME CUBE : Crash Nitro Kart


Après avoir fait les beaux jours de la Playstation et de la Playstation 2, Crash Bandicoot a décidé d’aller voir ailleurs le temps d’un rapide transfuge vidéo ludique. C’est pour cela qu’est apparu sur la Game Cube la suite du célèbre Crash Team Racing sorti sur Playstation à L’époque. Ce dernier est longtemps resté ancré dans les mémoires comme une bonne alternative au célèbre Mario Kart mais désormais, il faut voir si Crash va être capable d’attaquer le plombier moustachu sur son propre terrain.




Encore une belle journée au soleil.

Tout se passe très bien pour Crash et ses amis lorsque leur maison et eux-mêmes furent enlevés, ainsi que Cortex et compagnie) par un empereur alien. Ce charmant et jovial bonhomme verdâtre (j’ironise) ayant vu leurs prouesses lors des évènements de Crash Team Racing, il a décidé de les faire concourir dans son propre tournoi inter-planètes. Et ce n’est pas comme si on leur laissait vraiment le choix car s’ils refusent, c’est la destruction de la terre qui en sera la conséquence directe. Donc, bon gré mal gré, ils vont tous concourir dans ces courses spatiales pour gagner le droit de retrouver leurs douces pénates. Bon, ce n’est pas comme si l’histoire était très importante pour un jeu de karting mais il n’empêche que celle-ci renforce l’empathie envers les personnages et comme l’histoire est bien racontée est assez drôle, pourquoi s’en priver? Allez tout le monde, en piste.

Vive la variété.

Premièrement, ce Crash Nitro Karts est franchement pas mal, enfin graphiquement parlant. Pour une Game Cube, le résultat est assez satisfaisant, autant dans la qualité que dans l’impression de vitesse. Les niveaux aussi sont assez attrayant d’autant qu’il y a cinq mondes principaux sur lesquels on peut concourir : la jungle, le futur technologique, les fonds marins/les montages de lave, le désert/l’horloge et les courses de l’empereur. Le jeu vous propose de participer à ces courses selon différents modes. Le premier est le mode aventure qui vous mets dans la peau des trois membres l’équipe Crash ou de ceux de l’équipe Cortex. Il y a ensuite le mode single player qui vous propose de faire une course rapide en simple ou en équipe, le mode championnat qui est comporte plus personnages et d’équipes, le mode contre-la-monte et, bien sur, le multi avec des courses, des arènes de combat en capture de flag et autres. N’oublions pas que le mode aventure vous propose en plus différentes types de courses en plus de la course classique. Il y a les courses challenge, les courses aux gemmes où il faut attraper toutes les gemmes en jeu avant la fin du temps imparti ou les courses aux reliques où il faut attraper toutes les reliques en 3 tours de jeu … Celui qui dira qu’il n’y a pas assez de contenu dans Crash Nitro Karts pourra clairement aller se rhabiller.

L’art du drift et du boost.

Le drift est l’essence même de ce Crash Nitro Karts. Si vous voulez gagner, il faudra en user et abuser car durant un drift vous pouvez charger une barre de puissance qui, lorsqu’elle est dans le rouge, vous donne un boost. Vous pouvez faire jusqu’à 3 boosts pendant un drift et continuer à les cumuler à l’infini pour peu que rien de vous arrête. J’ai personnellement réussi à faire deux tours du circuit du désert en boost continu et il est possible de faire bien mieux et ce sur chaque circuit. Et il est aussi possible de faire des boost après un saut réussi, en utilisant un item … Le boost est vraiment vital pour gagner car vos adversaires l’utiliseront constamment. A vous d’être plus efficace. Et pour vous y aider, il y a bien sur différents objets à trouver en cours de route comme des missiles, des bombes, des pièges, des armures diverses, … C’est vraiment comme un Mario Kart mais en moins fouillis car ici il n’y a pas de carapace bleue. Aussi, il y a souvent des passages secrets ou des raccourcis qui feront la différence pour peu que vous sachiez ce qui n’est pas toujours très facile. Heureusement que le jeu solo n’est pas encore trop difficile. Certains circuits vous donneront clairement des sueurs comme la tour de l’horloge mais en gros la difficulté est assez correcte. La plupart des joueurs y trouveront leur compte.

Un Crash au top?

Mais qu’en est-il du fun? Cet élément est toujours pour moi quelque chose de capital et je dois dire que ce Crash Nitro Kart donne une bonne dose de fun. Le jeu est beau, rapide, prenant et propose de très bonnes mécanique comme l’attaque en équipe, le drift et le boost, des modes je jeu en veux-tu en voilà, une bonne histoire et des personnages à débloquer à la pelle pour enrichir encore votre expérience de jeu. Les seuls oints négatifs selon moi est qu’il lui manque quand même un jeu ne sais quoi qui ne lui permet pas d’arriver au même niveau qu’un Mario Kart mais en fait quand même une bonne alternative. Aussi, je trouve que les contrôles sont parfois un peu à la ramasse lorsque l’on doit enchainer des drifts dans des deux directions à la suite. On finit souvent dans le mur car vous n’avez pas tourné du bon côté. Et puis, j’ai trouvé que certains niveaux manquaient quand même un peu de level design. D’accord, les circuits sont biens mais certains auraient pu être quand même un poil mieux tracés. Heureusement que dans l’ensemble, tout est suffisamment correct pour ravir autant le fan de Crash Bandicoot que l’amateur de jeu de kart un peu déjanté.

3 ... 2 ... 1 ... GO!

Et voilà encore un bon jeu qui est passé dans mes mains pour mon plus grand plaisir. Pas exempts de défauts, ce Crash Nitro Karts veut titiller l’ami Mario et se présente sans trop de difficulté comme une solution de rechange intéressante.

Appréciation globale
7/10