15 juillet 2013

GAME BOY - Batman


Même si les derniers films Batman au cinéma sont excellents, il ne faut pas oublier les 2 premiers films Batman signés Tim Burton. Ceux-ci on eu droit à de nombreuses adaptations en jeux vidéos à l’époque et la Game boy en a accueilli une. Sorti en 1990, ce jeu faisait partie des titres du lancement de la console. Autant dire qu’il valait mieux que le jeu soit bon pour bien lancer la Game Boy.









Who the hell are you?

Le premier Batman de Tim Burton était génial pour l’époque et présentait un chevalier noir bien sombre face à un Joker bien réussi. Dans jeu Game Boy tiré de ce film, on va suivre assez correctement la trame scénaristique du film. Mention ++ pour les petites cinématiques entre les niveaux qui sont assez bien réalisées avec leur contenu est directement tiré du film. Donc au niveau histoire, il vous faudra visiter Axis Chemicals pour tenter de capturer Jack Napier qui deviendra le Joker après être tombé dans son bain d’acide. La suite, vous la connaissez si vous avez déjà vu le film (si pas, je le recommande chaudement) mais vous aurez à visiter les endroits et scènes clés du film comme le musée, les ballons en plein ciel ou la cathédrale. De ce point du vue, la ligne directrice est bien suivie et Batman s’en sort avec les honneurs. Autant dire que cette partie donne déjà les meilleurs augures pour la suite.


I’m Batman!

Alors, comment se présente le jeu en lui-même ? Première surprise, il s’agit d’un jeu de plate-forme (normal) avec un pistolet couplé à un jeu de tir. On pourrait allègrement tergiverser pendant des heures sur ce choix en se disant que Batman n’utilise pas d’armes à feu au sol bien que dans le film, la batmobile et le batwing sont armé mais allons voir plus loin. Premièrement, le jeu est assez propre graphiquement. Les décors sont simples mais reflètent bien ce qu’on attend de ce Batman. On voit tout de suite où l’on se trouve et c’est pas mal de se dire que cet aspect du background  graphique est bien respecté. Concernant les personnages du jeu (Batman et les ennemis), là aussi c’est assez correct mais je trouve les personnages un peu petits (c’est le même reproche que l’on pourrait faire à Super Mario Land). Comme il s’agit d’un des premiers jeu du Game boy, on peu facilement excuser  ce point car il ne gène en rien la lisibilité de l’action et de toutes façons, on reconnait assez bien chaque élément. Donc, pour le moment tout va bien.  La maniabilité pour les déplacements est correcte et le personnage de Batman répond assez bien. On pourrait même dire que la gestion des sauts est assez précise et c’est for appréciable au vu de certains passages assez ardus. Concernant le pistolet, Batman va trouver au fur et à mesure différentes variantes plus ou moins puissantes et plus ou moins efficaces suivant la situation ou votre style de jeu.

 

Vite, à la bat-cave !

Pour les armes, donc, on aura un tir basique avec une bonne portée, un tir court mais plus rapide, un tir puissant et surtout le batarang. Sachant que chaque arme peut être boostée pour tirer plus vite et pour tirer plus de coups à la suite, il vous faudra bien gérer vos bonus et malus (car oui, il y a des bonus qui réduisent votre puissance de feu). L’arme que vous voudrez garder à tout prix sera le batarang qui peut toucher plusieurs fois, avance  d’une certaine distance puis revient en arrière et sort de l’écran ce qui lui fait une portée illimitée ET avec les bonus, vous pouvez avoir jusqu’à quatre batarangs à lancer (super efficace contre n’importe quel boss). Par contre,  il faut bien gérer vos tires avec lui car lorsque vous tirez tous vos batarangs, il faut attendre qu’ils sortent de l’écran ou que vous en récupériez un pour pouvoir tirer de nouveau. Concernant la progression, le level-design est agréable mais aurait pu être un peu plus fouillé. Les décors sont un peu interactifs vu qu’ils comportent nombre de boites flottantes destructibles (voire invisible et donc à découvrir) qui servent autant de plate-forme que de boite à bonus. En plus des armes, vous trouverez aussi des chauves-souris (maximum 4) qui pourront tourner autour de vous et bloquer les tirs adverses et tuer les ennemis venant trop près. Même si c’est utile, ce bonus simplifie un peu trop le jeu.

 

Quand Batman rencontre Ikaruga.

 Deux des niveaux du jeu sont en fait des phases de tir à bord du batwing. On a la possibilité de tirer en avant er en arrière mais il n’y aura aucun bonus dans cette phase de shoot. Si ces phases sont censées représenter la  scène de la parade et des ballons à la fin du film, ici il n’y a de référence à Batma,n que par la présence du batwing. Qu’à cela ne tienne car ces stages sont très bien réalisés et apportent une fraicheur bienvenue à un jeu de plate-forme assez classique. Surtout, ils permettent d’augmenter la difficulté d’un cran ce qui est assez bienvenu aussi. En effet, on pourrait reprocher à Batman sa trop grande facilité (pour peu que vous ayez les batarangs) mais avec les scènes de shoot, le jeu change la donne. Enfin, le dernier point que je tiens absolument à évoquer est l’aspect sonore. Si les bruitages sont classiques, les musiques sont géniales. C’est du grand art et la Game Boy montre qu’elle en a sous le capot et croyez-moi, vous vous en souviendrez longtemps. Rythmées, toujours bien en accord avec le niveau, les musiques sont un plus indéniable qui vous maintiendra dans le jeu encore plus longtemps. Avec sa durée de vie classique de 30 à 45 minutes, il est bon de se dire que l’aspect rejouabilité de Batman est donc optimal.



Why ? Because I’M BATMAN !

Bonne surprise que ce Batman qui est en assez bon titre et s’en sort très bien même si on lui reprochera ses largesses de gameplay (utilisation d’un pistolet, aspect maniac shooter, absence du grappin). En tant qu’un des premiers jeux de la Game Boy, il  a marqué les esprits et vaut le coup de s’y replonger. Nostalgie, quand tu nous tiens …



Appréciation globale
7/10