10 mai 2013

WII : Red Steel 2


Pour ceux qui s’en souviennent, Red Steel a été un des premiers jeux à sortir sur la Wii. En même temps, il a également été le premier à exploiter la WiiMote couplée au NunChuk. Malheureusement, être le premier de son genre signifie souvent n’être qu’une vitrine technologique sans substance. Bien des années plus tard, Red Steel 2 voit le jour en ayant, espérons-le, pris des leçons de son passé.




 

Client Eastwood habillé en samourai !

Red Steel 2 nous met dans la peau d’un cow-boy ninja solitaire, banni de son clan et revenant dans sa ville d’origine assiégée par des bandits. Curieusement, tout son clan (des protecteurs de la veuve et de l’orphelin) a disparu. Pour ne rien gâcher, tout les bandits on décidé de vous poursuivre pour vous prendre votre sabre, la plus grande relique de votre clan. Heureusement, vous pourrez compter sur l’aide de 4 personnes : le shérif de la ville, sa fille et anciennement votre petite amie, enfin un maître en arts martiaux qui, accessoirement, vous déteste et enfin un membre de la mafia locale. Tout ce petit monde n’aura de cesse que de vous donner des missions à accomplir en tous lieux de la ville. Ils pourront également augmenter vos caractéristiques. En effet, le Shérif vous prodiguera de nouvelles armes de tir et des améliorations, sa fille aidée du maître en arts martiaux s’occuperont de vous entrainer à de nouvelles techniques de combats et le mafieux vous donnera des caractéristiques supplémentaires pour rester en vie plus longtemps.



 

 

 

 

 

Cartoon attitude.

Red Steel 2 a son identité graphique propre. Entre le style western mélangé à une époque féodale japonaise et à des technologies avancées, on est face à un étonnant mélange qui ne fonctionne pas trop mal. On dirait presque un de ces films de série Z post-apocalyptique des années 80 ou 90. Mis à part ça, tous les personnages sont tous très typés cartoon avec du cell-shadding, vous y compris. Le tout a l’air sorti d’un manga un peu atypique mais assez cohérent. Les ennemis sont assez nombreux et variés et vous devrez les reconnaître du premier coup d’œil pour bien appréhender les combats. En effet, chacun aura sa propre façon de se battre, ses armes et ses points faibles plus ou moins accessibles. Autant vous dire que les différentes techniques de combat que vous apprendrez au cours du jeu vous seront bien utiles.



 

 

 

 

 

Sabre et pistolet, le duo gagnant.

Comme dans Red Steel premier du nom, il vous faudra une WiiMote (avec le Wii Motion) et un Nunchuk pour pouvoir jouer à Red Stell 2. La WiiMote vous servira pour tourner sur vous-même (gauche, droite, haut et bas),  elle servira aussi de pistolet (ou autre arme de time) si vous utilisez la gâchette en visant l’écran ou de sabre si vous effectuez des mouvements (horizontaux, verticaux ou d’arrière en avant). Le Nunchuk servira pour vous déplacer dans les niveaux et pour cibler un ennemi. Hé oui, le jeu cible automatiquement un ennemi mais lorsqu’ils sont plusieurs et incluent un ennemi plus costaud que les autres, le jeu ciblera systématiquement celui qui vous intéresse le moins. Aussi, changer la cible sera utile pour contrer l’ennemi qui vous attaquera dans le dos. Hé oui, on peu parer les coups avec son sabre … même les balles.



 

 

 

 

 

Les mêmes défauts que son ainé ?

Je dirais d’emblée NON. Red Steel 2 a bien compris que proposer une maniabilité spécifique n’est pas tout. L’aventure est longue avec ses 2 villes à nettoyer de sa racaille, les graphismes sont plus élaborés et la musique d’ambiance est très pertinente (mélange d’Ennio Morricone et de musique classique japonaise). Pourtant, il y a quelques points dans Red Steel 2 qui ne plairont pas à tous les joueurs. Primo, les villes sont très vides (sous-entendu de vie) et les seuls personnes que l’on rencontrera sont les ennemis. Deuxio, vous comprendrez vite que pour pouvoir vous payer tous les accessoires et autres techniques spéciales, vous devrez passer la moitié de votre temps (au bas mot) à détruire caisses, distributeurs et tout autre décor destructible pour glaner de l’argent ce qui est un peu rasoir. Tertio, la maniabilité du sabre laisse un peu à désirer et réaliser vos techniques spéciales sera souvent assez compliqué, la WiiMote ne comprenant pas correctement votre mouvement. Enfin, le jeu est un peu répétitif maisc’est un peu voulu. Quoi qu’il en soit, il n’y a rien de bien bloquant, juste quelques points un peu embêtants.


 

 

 

 

 

 

Shinobi  avec un Steston et un six-coups.

Red Steel 2 a su prendre le meilleur de son ainé et à su l’améliorer. Son style graphique particulier et sa longue aventure sont de bonne facture si vous pouvez passer outre ses petits défauts. Dans tous les cas, il vaut vraiment le coup d’œil.


Appréciation globale
7/10