23 juin 2016

WII : Link's Crossbow Training

Bon, cela fait un moment que j’ai décroché de la série des Zelda. Depuis l’épisode Wind Waker, je ne me retrouvais plus dans cette série. Aussi, j’ai donné sa chance à cet épisode Links Crossbow Training simplement parce qu’il ne fait pas réellement partie de cette série. Et je voulais voir ce spin-off qui a l’air tellement détesté par les critiques et savoir si c’était justifié. Que voulez-vous, j’aime bien me faire mes propres jugements.



Charge ton arbalète, guerrier.

A l’époque de la sortie du Wii Zapper, cet accessoire ressemblant un peu à une mitraillette, celui-ci était fourni avec le jeu Link's Crossbow Training. C’est un peu comme le jeu Wii Play qui accompagnait les premières manettes Wii Motion Plus ou le jeu Wii Sports qui accompagnait la console à sa sortie. C’est donc comme cela que j’ai considéré ce Link's Crossbow Training, comme un jeu qui serait plus une démo qu’autre chose. Car d’un point de vue jeu, on peut dire que comme pour Wii Sport et Wii Play il n’y a pas grand-chose comme  histoire ou point de départ vu que tout consistera en un ensemble de mini-jeux. Reste à voir si ceux-ci valent le coup malgré une relative simplicité du au genre même de cette petite compilation.


Epaulez, visez et tirez !

Premier constat, le jeu est plutôt joli mais c’est assez normal. Il s’avère que le moteur graphique et les musiques utilisent pleinement ce qui avait été fait dans Zelda Twillight Princess. Donc, on a un rendu plutôt pas mal qui flatte la rétine. Les amateurs seront donc en terrain connu. Voyons maintenant ce qu’il y a sous cette jolie carapace. On a un jeu qui se découpe en une dizaine de chapitres, chaque chapitre se composant de 3 niveaux qui se comportent presque tous de la même façon. Le premier est un simple rail-shooter dans lequel on doit viser des cibles qui apparaissent les unes après les autres, qui peuvent être mobiles. Dans ces cibles, certaines apportent plus de points que d’autres et on peut facilement augmenter son score en enchaînant les cibles touchées sans en rater et là, ça devient plus compliqué. C’est compliqué car cet aspect scoring n’est pas juste là pour le fun. Il est nécessaire pour avancer dans les chapitres vu qu’il faut un score minimum pour valider le chapitre en cours et pouvoir passer au suivant. Et malgré ce que l’on en pense, il faut reconnaître qu’il faut un minimum d’habileté pour débloquer les niveaux. En effet, ceux qui auront le doigt pressant constamment  sur la gâchette ne risquent pas d’y arriver tant ils gâcheront leurs munitions et, surtout, réduiront leurs combos.


L’apprentissage tout en douceur.

C’est vrai que, malgré ce qu’on a pu en dire, ce Link's Crossbow Training permet de bien prendre en main la maniabilité du Wii Zapper. Les contrôles sont efficaces et surtout le joueur va vite comprendre à viser au mieux avec cet accessoire qui pourtant n’est pas des plus agréables à avoir en main au premier abord. Mais je m’éloigne un peu du jeu. Comme je le disais, les stages sont divisés en 3 zones et dans le certains chapitre un boss vous attend. Dans chaque chapitre, on retrouve des ennemis bien connus de la série et si leur I.A. est au ras des pâquerettes, leur nombre compensera largement. Et même si ce n’est pas un jeu « Zelda » comme beaucoup le regrettent, pour moi ce n’est vraiment pas grave car ce jeu a un charme  qui ne laissera pas indifférent les joueurs occasionnels. Que ce soient par les graphismes et musiques qui, je le rappelle, viennent tout droit de Zelda Twillight Princess ou cette idée de mini-jeux avec un challenge bien présent et pas mal de niveaux, je dois donc rejeter ce qu’on avait crié sur tous les toits. Non Link's Crossbow Training n’est pas qu’une démo comme a pu l’être Wii Sports ou Wii Play. Il s’agit d’un vrai jeu qui n’est pas un party-game comme la WII a pu en voir passer par dizaines ni un jeu fait à la va-vite. Et même si au final il est difficile d’avoir grand-chose à dire dessus, je peux vous dire ceci : je le trouve bien réalisé, avec un challenge intéressant et une difficulté bien dosée. Et puis, pour le prix auquel on pouvait le trouver (et auquel on le trouve encore maintenant), il serait bête de passer à côté. Après, on criera sur la faible durée de vie mais couplée à une bonne rejouabilité pour les fans de scoring, çà passe assez bien.


Le Wii Zapper, sympa …. mais pas pour tout.

Petite parenthèse sur le WiiZapper. Comme je disais, au début il ne semble pas très ergonomique en début d’utilisation mais après un petit temps on s’y habitue vite. Du coup, j’ai voulu l’essayer dans d’autres jeux de tir comme The Conduit ou Dead Space Extraction. Et là, le constat est sans appel : ça ne le fait pas vraiment. En fait, d’un côté on a une bonne prise en main et on vise plutôt  bien avec cet accessoire. Mais de l’autre … Vu la configuration du WiiZapper, on perd beaucoup de capacité d’utilisation des boutons de la WiiMote. Utiliser les boutons A, 1, 2, + et – est un vrai calvaire avec le WiiZapper. C’en est à un tel point que j’ai vite du retirer mes manettes de cet accessoire car sans cela on perd beaucoup de possibilité de gameplay. En revanche, pour des party-games basé sur le tir comme des jeux à la Cocoto Magic Circus qui n’ont pas besoin de tous ces boutons, là le WiiZapper s’avère beaucoup plus efficace. Donc, oubliez les FPS et visez les jeux plus basiques pour utiliser le WiiZapper.


Une bonne surprise.

Ce n’est certes pas un jeu inoubliable mais Link's Crossbow Training n’est surement pas le mauvais jeu fini à l’arrache qui a été présenté dans beaucoup de critiques. Je l’ai bien apprécié et le WiiZapper est un accessoire sympa pour une certaine game de jeux.  Franchement, c’est à essayer.


Appréciation globale
7/10