12 mai 2016

AVIS EXPRESS : The Evil Within sur XBOX 360

Me revoilà avec un nouvel Avis Express. Cette fois on s'attaque à un jeu qui a été encensé autant par les critiques que par les joueurs : The Evil Within. Et comme vous le savez (si vous avez suivi mes news et/ou mes Petits Mondes de YellowMan), j'ai obtenu le jeu en version collector il y a quelque temps. Oui mais, pourquoi donc se retrouve-t'il dans un avis express alors et pas dans une critique classique? Laissez-moi vous l'expliquer.


Alors, The Evil Within, qu'est-ce que c'est? C'est un jeu qui se veut être un survival-horror avec une histoire très poussée, une ambiance démente et, surtout, qui a été conçu par le vénéré Shinji Mikami. Siii, vous le connaissez tous car il a aussi fait des titres comme les Resident Evil ou les Devil May Cry (entre autres). Il voulait refaire, avec The Evil Within, un jeu qui fait peur comme il en faisant dans le temps ... avant que les studios ne casualisent tout ou transforment ses créations en jeux d'action.Et donc, voilà que débarque The Evil Within qui a mis tout le monde d'accord, autant les critiques de jeu que les joueurs. Tous, NON. Un joueur résiste encore et toujours à l'envahisseur : MOI!.

En fait, je n'ai pas terminé encore ce jeu (c'est pourquoi il s'agit d'un avis express et pas d'une critique) mais j'avais envie de vous en parler car je ne sais pas trop si j'aurais le courage et l'envie de le continuer. Je suis arrivé à peu près à la moitié et ce qui ressort le plus de mon expérience est le mot ENNUI! Autant l'histoire semble pas trop mal, autant je trouve que le jeu est d'un ennui mortel. A dire vrai, le système de jeu est intéressant avec ses différentes armes pour lesquels on a si peu de munitions et donc qu'il fait économiser, ses améliorations qui donnent un très léger air de RPG, son crafting très limité ... Mais j'ai trouvé le jeu tellement lent et ennuyeux. Le premier quart du jeu, on dois se la jouer infiltration et poignarder en silence les ennemis, des espèces de zombies. Déjà que je n'aime pas trop les jeux d'infiltration au départ mais là, c'est le pompon ... surtout dans un jeu qui est censé faire peur. Passer son temps à se cacher pour étudier le passage des ennemis et plus que frustrant alors que je m'attendais à avoir peur. Le deuxième quart se veut plus tourné action avec des gunfight dans tous les sens. mais même comme çà, le jeu manque cruellement de punch. 

Mais le pire est que jusqu'ici je n'ai rien vu de vraiment effrayant ou offrant un atmosphère suffisamment malsaine pour se ressentir.J'adore les jeux d'horreur mais je n'ai rien trouvé de vraiment horrifique dans The Evil Within. Et ce n'est pas en mettant du sang et des zombies que l'on fait un jeu d'horreur. D'autant que, finalement, je me suis plus retrouvé face à un Resident Evil qu'autre chose. Sérieusement, mettez le nom Resident Evil sur la boite et c'est partit, personne ne verra la différence. Car comme dans ces derniers, on a les mêmes genres d'incohérences : on passe de la ville à la foret, à la campagne, à un château, à des égouts, à une église en ruine, à ... On visite des tas d'endroits sans aucun lien entre eux ni aucune cohérence genre "ah ben le méchant m'a projeté dans un autre lieu totalement différent ... oooooooh". The Evil Within m'a tellement fait penser à Resident Evil 4 en plus dans sa construction, ses ennemis ... qu'à ce niveau on dirait un peu un copier/coller mais avec les défauts de RE5 et RE6.

Et puis, il y a les bugs. Entre les ennemis qui bloquent dans leur chemin prédéfini sans trop de raison, vous bloquant vous aussi dans votre progression, les bugs graphiques çà et là, ce n'est pas la joie. Il n'y a rien de trop bloquant mais quand même. Et puis, graphiquement le jeu est pas mal mais les textures sont vraiment limite passables suivant certains niveau. Il y a parfois une énorme différence de qualité entre deux salles par exemple. Ça et le level-design un peu pourri, vous avez la totale.

Je ne sais pas trop si je me risquerait à terminer The Evil Within. Il n'est pas trop mauvais mais n'arrive pas du tout à me garder dans son trip. Surtout que l'aspect horreur est juste graphique (du sang, des monstres, ...) mais ne va jamais vous prendre aux tripes comme je l'espérais au dire de toutes les critiques lues sur le net. On verra bien ... mais à ce stade, je trouve The Evil Within indigne de tout le foin qu'il y a eu autour de celui-ci à l'époque.